Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
30 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
vda

Inscrit le :
16/02/2006
34 critiques
1484 messages
Consulter le profil de vda
Envoyer un message privé à vda

Voile vers Byzance - Nouvelles au fil du temps 1981-1987

Robert Silverberg


Voile vers Byzance - Nouvelles au fil du temps 1981-1987
Traduction : Pierre-Paul Durastanti, Hélène Collon, Jacques Chambon, Pierre K Rey, Claire Fargeot, Frédéric Lasaygues
Illustration : Getty images
Première parution : 01 avril 2003

 Pour la présente édition :

Editeur : J'ai lu
Collection : Science-fiction
Date de parution : 19 décembre 2005
ISBN : 2-290-34865-1

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (2 réponses)

Ce recueil, selon la volonté de l'auteur, rassemble divers textes pour lequel il fait une courte ou moins courte présentation, occasion d'auto-satisfaction effleurant l'asimovisme (Moi, Vda, j'me comprends).

Les premières nouvelles, plus fantastiques que science-fictives entraînent le lecteur sur une pente plus ou moins divine (Un millier de pas sur la via Dolorosa ; Comment on s'amuse à Pelpel ; Pas notre frère). Ils ont trouvé en moi un versant quelque peu obtus, désapprobateur pour cause d'athéisme convaincu. Ils ont complètement raté la cible. La pente suivante est typiquement

silverberg

ienne, et touche aux voyages temporels. Dans ce domaine, le recueil reprend une nouvelle dont j'avais déjà pu apprécier la vivacité, Une aiguille dans une meule de temps, dans Pavane au fil du temps.
Puis, vient une série de trois nouvelles qui m'apparaissent intéressantes par le thème abordé, par le traitement narratif et l'espace qu'elles englobent (Voile vers Byzance ; Lever de soleil sur Pluton ; Hardware), celui de l'essence d'un être, entre machine et humanité-vivant. Le court texte Lever de soleil sur Pluton est enlevé, une sorte de ping-pong entre deux thèses qui s'affrontent, deux perceptions d'un même phénomène.

Après, le problème essentiel du recueil, selon moi, vient de la volonté de rassemblement par l'auteur d'un maximum de ses textes, et de l'écart de qualité qui en découle entre les nouvelles ; si certaines plus anecdotiques que pertinentes ou vraiment intéressantes peuvent servir de liant d'un texte à l'autre, d'autres (Basileus notamment) m'ont paru particulièrement lourdes et vaines.

En conclusion, ce recueil ravira les aficionados de Robert

Silverberg

, qui se clos pas un très réussi hommage à Conrad : La compagne secrète. Les autres lui préféreront Pavane au fil du temps.




Ce troisième des quatre volumes rassemblant, dans l'ordre de leur composition, les nouvelles les plus significatives d'une œuvre qui en comporte près d'un millier — choisies et présentées par Robert Silverberg, qui a écrit une introduction spéciale à chacune — , couvre les années 1981-1987. Une période où l'auteur renaît d'un silence de cinq ans et cède à « la nécessité de (se) mesurer aux exigences rigoureuses de la forme courte ». Car, dit-il, « si j'ai écrit toutes ces histoires, c'est surtout parce qu'il m'était impossible de ne pas les écrire ». Tour à tour humoristiques, nostalgiques, déroutants, avant-gardistes, décalées ou « à la manière de », ces textes s'imposent comme d'incontestables réussites.

Robert Silverberg. Né en 1935, extraordinairement prolifique sur le double plan de la quantité et de la qualité, il fut quatre fois lauréat du prix Nebula et cinq fois du prix Hugo. Avec la présente série de recueils, « manière d'autobiographie par le détour de la fiction », on pourra non seulement suivre le parcours d'une légende vivante du domaine, mais aussi revisiter sous un angle original l'histoire de toute la science-fiction moderne.


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (2 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
L'homme dans le labyrinthe   

L'homme dans le labyrinthe

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 07/04/2007 à 15h11 par Leo

La tour de verre   

La tour de verre

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
1 réponse y a été apportée. Dernier message le 08/08/2005 à 13h16 par JC

Le temps des changements   

Le temps des changements

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 06/12/2007 à 20h11 par RisingSun

Les ailes de la nuit   

Les ailes de la nuit

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
7 réponses y ont été apportées. Dernier message le 31/07/2012 à 15h24 par lacroute

Les profondeurs de la terre   

Les profondeurs de la terre

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
3 réponses y ont été apportées. Dernier message le 01/07/2012 à 14h29 par Jim

Les déportés du Cambrien   

Les déportés du Cambrien

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 24/05/2005 à 08h31 par oman

La porte des mondes   

La porte des mondes

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
14 réponses y ont été apportées. Dernier message le 19/08/2005 à 11h22 par LeGaidol

L'homme programmé   

L'homme programmé

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Jim
Aucune réponse pour le moment...

L'homme stochastique   

L'homme stochastique

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Jim
19 réponses y ont été apportées. Dernier message le 16/02/2010 à 13h43 par machin

Starborne   

Starborne

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 20/12/2005 à 00h12 par Franz

Les monades urbaines   

Les monades urbaines

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Ione
27 réponses y ont été apportées. Dernier message le 08/11/2012 à 09h58 par Butch

Le grand silence   

Le grand silence

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Jim
10 réponses y ont été apportées. Dernier message le 12/08/2006 à 16h43 par soleilvert

L'oreille interne   

L'oreille interne

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée looper
14 réponses y ont été apportées. Dernier message le 10/10/2012 à 18h57 par Butch

La Face des eaux   

La Face des eaux

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Jim
7 réponses y ont été apportées. Dernier message le 06/04/2009 à 13h54 par lacroute

Les déserteurs temporels   

Les déserteurs temporels

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Zaroff
5 réponses y ont été apportées. Dernier message le 21/06/2014 à 10h05 par Olivier

Le chemin de la nuit   

Le chemin de la nuit

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Olivier
Aucune réponse pour le moment...

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014