Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
25 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
oman

Inscrit le :
11/02/2005
90 critiques
994 messages
Consulter le profil de oman
Envoyer un message privé à oman

Les ailes de la nuit

Robert Silverberg


Les ailes de la nuit
Traduction : Michel Deutsch
Illustration : Rowena Morril
Titre original : Nightwings
Première parution : 04 janvier 1999

 Pour la présente édition :

Editeur : J'ai lu
ISBN : 2277115851

Ce livre est noté   (3.5/5 pour 2 évaluations)


J'ai lu ce livre et je souhaite donner mon avis
La critique du livre
Lire l'avis des internautes (7 réponses)

Entrée en matière :

"La cité de Roum est édifiée sur sept collines. On dit qu'elle fut une capitale de l'homme dans un cycle antérieur. Cela, je l'ignorais car c'était à la confrérie des Guetteurs, pas à celle des Souvenants, que j'appartenais; mais en arrivant, au crépuscule, venant du sud, quand la ville m'était apparue pour la première fois, j'avais immédiatement vu que son importance avait dû être grande. C'était encore une puissante cité peuplée de milliers d'âmes..."

L'histoire :

Troisième cycle des hommes. Roum, Perris, Jorslem sont les dernières grandes cités de la terre, jadis florissante, mais désormais sur son déclin. Les technologies de l'ancien cycle ont vu l'avenement des Volants, des Elfons et le contact avec d'autres civilisations de la galaxie. Mais les temps ont bien changé et la splendeur de la terre est loin, les technologies oubliées et la société a vu naître les confréries telles que les Souvenants, les Dominateurs, les Pélerins ou les Guetteurs.
C'est dans ce monde que le vieux Guetteur, accompagné de la jeune Volante Avluela et l'Elfon Gormon arrivent à la cité Roum, régie par le Prince de Roum. Roum, où le vieux guetteur, dont le rôle est de guetter et détecter la moindre incursion extra-terrestre, voit sa petite protégée Avluela abusée par le Prince de Roum. Roum, où le vieux guetteur découvre que l'Elfon n'est pas ce qu'il laissait paraître...

Rédemption.
Tel est le maître mot de ce roman où l'humanité n'est que grandeur et décadence. Les hommes, tels des chiens fous au centre de la galaxie, sont capables du meilleur... comme du pire.

Silverberg

nous raconte la belle histoire de ce vieux guetteur qui va faire son chemin initiatique, malgré son grand âge, balloté par les événements, mais toujours en chemin vers la vérité et l'amour, en fin de compte.

Silverberg

nous décrit, en tres peu de pages finalement, un univers assez riche en personnages, en lieux au long des pérégrinations de ce guetteur.

Pélérinage.
C'est la Foi de ce personnage en la Volonté, une sorte de religion, qui lui donnera la force de continuer, de franchir les étapes, se purger de ses péchés et d'ouvrir une perpective optimiste à l'humanité.
Bien loin des romans, plus noirs, plus pessimistes que j'ai lus (Le livre des crânes, les profondeurs de la terre, la tour de verre),

Silverberg

a enfin foi en l'Homme.
Bref, un beau roman, tres rafraichissant, à lire pour vous redonner du baume au coeur.

Extraits :

"- Qu'y a-t-il ? s'enquit le Prince. Qu'as tu vu ?
- Rien.
-Dis moi ce que tu as vu !
Je ne pouvais lui mentir.
- C'est une Volante, Votre Majesté. très haut dans les airs.
- C'est donc que la nuit est tombée.
- Non. Le soleil est encore au-dessus de l'horizon.
- Comment est-ce possible? Elle n'a que des ailes de nuit. Le soleil la ferait s'écraser au sol."

"Le temps était clément. C'était l'époque de l'année où la chaleur gagnait Eyrop. Au bord des routes, les saules et les peupliers aux troncs élancés se couvraient de verdure encore que l'on voyait beaucoup d'étoiliers luxuriants importés d'outre-espace aux temps fastueux du second cycle et dont les feuilles bleues, en fer de lance, résistaient à nos bénins hivers eyropéens. Les oiseaux migrateurs, eux aussi, remontaient de Frique. Chatoyants, ils voletaient au-dessus de nous, chantant et discutant entre eux des nouveaux maîtres du monde."




Le vieux Guetteur, Avluela la Volante, et Gordon, un Elfon, revenaient vers Roum, la ville aux sept collines. Le Guetteur était las d'avoir usé ses yeux et ses sens à détecter l'invasion extraterrestre dont la Terre se croyait menacée. Il avait fini par perdre la foi dans le principe fondamental de sa Guilde.
Tout son univers allait pourtant basculer quelques heures plus tard. Sa jeune protégée Avluela était remarquée par le Prince de Roum qui abusait d'elle. Gordon, l'Elfon sans Guilde, reconnaissait soudain être un émissaire déguisé des envahisseurs qui apparaissaient bientôt au Guetteur au cours de sa veille. La Terre allait être conquise.
Désorienté, ses veilles de guet devenues vaines, le Guetteur gagna d'abord Perris où il ne rencontra qu'intrigues et luxure, puis tenta le pèlerinage de Jorslem. C'est là qu'il retrouva Avluela la Volante et que, de la Terre vaincue, naquit un nouvel espoir.


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (7 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
L'homme dans le labyrinthe   

L'homme dans le labyrinthe

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
3 réponses y ont été apportées. Dernier message le 29/09/2018 à 12h00 par soleilvert

La tour de verre   

La tour de verre

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
1 réponse y a été apportée. Dernier message le 08/08/2005 à 13h16 par JC

Le temps des changements   

Le temps des changements

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 06/12/2007 à 20h11 par RisingSun

Les profondeurs de la terre   

Les profondeurs de la terre

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
3 réponses y ont été apportées. Dernier message le 01/07/2012 à 14h29 par Jim

Les déportés du Cambrien   

Les déportés du Cambrien

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 24/05/2005 à 08h31 par oman

La porte des mondes   

La porte des mondes

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
14 réponses y ont été apportées. Dernier message le 19/08/2005 à 11h22 par LeGaidol

L'homme programmé   

L'homme programmé

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Jim
Aucune réponse pour le moment...

L'homme stochastique   

L'homme stochastique

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Jim
19 réponses y ont été apportées. Dernier message le 16/02/2010 à 13h43 par machin

Starborne   

Starborne

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 20/12/2005 à 00h12 par Franz

Les monades urbaines   

Les monades urbaines

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Ione
27 réponses y ont été apportées. Dernier message le 08/11/2012 à 09h58 par Butch

Le grand silence   

Le grand silence

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Jim
10 réponses y ont été apportées. Dernier message le 12/08/2006 à 16h43 par soleilvert

L'oreille interne   

L'oreille interne

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée looper
14 réponses y ont été apportées. Dernier message le 10/10/2012 à 18h57 par Butch

La Face des eaux   

La Face des eaux

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Jim
7 réponses y ont été apportées. Dernier message le 06/04/2009 à 13h54 par lacroute

Les déserteurs temporels   

Les déserteurs temporels

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Zaroff
5 réponses y ont été apportées. Dernier message le 21/06/2014 à 10h05 par Olivier

Voile vers Byzance - Nouvelles au fil du temps 1981-1987   

Voile vers Byzance - Nouvelles au fil du temps 1981-1987

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée vda
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 11/01/2011 à 22h04 par vda

Le chemin de la nuit   

Le chemin de la nuit

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Olivier
Aucune réponse pour le moment...

La Semence de la Terre   

La Semence de la Terre

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée soleilvert
6 réponses y ont été apportées. Dernier message le 12/10/2018 à 14h08 par Olivier

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire