Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
10 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
23 critiques
4190 messages
Consulter le profil de Jim
Envoyer un message privé à Jim

La Face des eaux

Robert Silverberg


La Face des eaux
Traduction : Patrick Berthon
Illustration : Manchu
Titre original : The Face of the Waters, 1991
Première parution : février 1997

 Pour la présente édition :

Editeur : Le Livre de Poche
Collection : SF
ISBN : 2-253-07191-9

Ce livre est noté   (3/5 pour 2 évaluations)


J'ai lu ce livre et je souhaite donner mon avis
La critique du livre
Lire l'avis des internautes (7 réponses)

Robert

Silverberg

admire Joseph Conrad ; il n’en a jamais fait mystère.
Des profondeurs de la terre, hommage à Au cœur des ténèbres, à la novella La compagne secrète et au présent roman, il n’eut de cesse d’appuyer des clins d’yeux à ce grand écrivain des mers et de la colonisation.

De l’eau, de l’eau, de l’eau de toutes parts…

La Face des eaux narre l’odyssée d’une petite communauté humaine voguant sur les flots d’Hydros.
Hydros… un nom bien simple et dépourvu de mystère. Mais la géante aqueuse ne se soucie guère de paraître ; elle règne, tranquille et sûre de sa force, sur les destinées des fils de Terra (qui parfois se demandent pourquoi Dieu ou Diable leurs aieux sont venus faire dans cette galère).

Au début de l’histoire, ils sont une quarantaine d’hommes et de femmes, sur une île artificielle.
Ils vivent, sinon en bonne intelligence, du moins en paix avec les Gillies, une race autochtone, imposants mammifères bipèdes et palmés. Mais vient le jour où un humain, l’entrepreneur Nid Delagard, commet l’irréparable condamnant tout le groupe au châtiment invraisemblable : l’exil sur les eaux sans limite d’Hydros !

Dès lors le livre se fait double : roman d’aventure et étude de caractère.

L’aventure, d’abord Faire face à la furie aveugle des poissons-taupes, à celle, méthodique, des poissons-pilons, affronter des créatures anonymes, gigantesques, furtives ou invisibles… sans oublier la Vague.
Avec en point de mire la Face des eaux, continent unique et légendaire (existe-t-il seulement ?), Paradis ou Enfer, lieu de tous les rêves ou de tous les dangers.

L’étude de caractère, ensuite et surtout. La vie de l’équipage occupe la plus grande part du récit : routine des tâches de bord, vie en vase clos, exacerbation des sentiments. Et de s’attarder plus particulièrement sur Valben Lawler, docteur de son état, orphelin d’un monde qu’il n’a pas connu. Un personnage éminemment romantique.
On suit son attirance pour la libre Sundira, son opposition à Delagard, son contraire, un scélérat, un frustre, si facile à haïr. Et pourtant…

…et pas une goutte que nous ne pussions boire

A son retour aux affaires romanesques dans les années 80, Robert

Silverberg

s’est accordé sur la mode des amples romans et des cycles. Ce qui lui valut nombre de délayages coupables.
Néanmoins, de temps en temps, au travers des centaines et des centaines de pages déposées sur les rives de la fin du siècle, on aperçoit encore des œuvres qui brillent de l’éclat de ses plus belles perles.
La Face des eaux est de celle-ci.




Hydros est une planète-océan où vivent en bonne intelligence les Gillies, premiers habitants de ce monde, et quelques humains, sur des îles flottantes construites par les Gillies.
Mais lorsque l'armateur Delagard commet l'irréparable, les Gillies décident de chasser les humains.
Où fuir ? L'espace est inaccessible.
Il ne reste à Lawler, le médecin, et à ses compagnons qu'à se confier à l'océan, sur les vaisseaux de Delagard, en espérant rejoindre le continent mythique nommé la Face des eaux, de l'autre côté du monde.
S'il existe...

Robert Silverberg, l'un des plus grands écrivains américains de science-fiction, nous donne ici un de ses plus beaux romans d'aventures et de mer, dans la veine de Joseph Conrad.


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (7 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
L'homme dans le labyrinthe   

L'homme dans le labyrinthe

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
3 réponses y ont été apportées. Dernier message le 29/09/2018 à 12h00 par soleilvert

La tour de verre   

La tour de verre

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
1 réponse y a été apportée. Dernier message le 08/08/2005 à 13h16 par JC

Le temps des changements   

Le temps des changements

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 06/12/2007 à 20h11 par RisingSun

Les ailes de la nuit   

Les ailes de la nuit

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
7 réponses y ont été apportées. Dernier message le 31/07/2012 à 15h24 par lacroute

Les profondeurs de la terre   

Les profondeurs de la terre

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
3 réponses y ont été apportées. Dernier message le 01/07/2012 à 14h29 par Jim

Les déportés du Cambrien   

Les déportés du Cambrien

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 24/05/2005 à 08h31 par oman

La porte des mondes   

La porte des mondes

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
14 réponses y ont été apportées. Dernier message le 19/08/2005 à 11h22 par LeGaidol

L'homme programmé   

L'homme programmé

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Jim
Aucune réponse pour le moment...

L'homme stochastique   

L'homme stochastique

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Jim
19 réponses y ont été apportées. Dernier message le 16/02/2010 à 13h43 par machin

Starborne   

Starborne

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 20/12/2005 à 00h12 par Franz

Les monades urbaines   

Les monades urbaines

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Ione
27 réponses y ont été apportées. Dernier message le 08/11/2012 à 09h58 par Butch

Le grand silence   

Le grand silence

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Jim
10 réponses y ont été apportées. Dernier message le 12/08/2006 à 16h43 par soleilvert

L'oreille interne   

L'oreille interne

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée looper
14 réponses y ont été apportées. Dernier message le 10/10/2012 à 18h57 par Butch

Les déserteurs temporels   

Les déserteurs temporels

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Zaroff
5 réponses y ont été apportées. Dernier message le 21/06/2014 à 10h05 par Olivier

Voile vers Byzance - Nouvelles au fil du temps 1981-1987   

Voile vers Byzance - Nouvelles au fil du temps 1981-1987

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée vda
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 11/01/2011 à 22h04 par vda

Le chemin de la nuit   

Le chemin de la nuit

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Olivier
Aucune réponse pour le moment...

La Semence de la Terre   

La Semence de la Terre

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée soleilvert
6 réponses y ont été apportées. Dernier message le 12/10/2018 à 14h08 par Olivier

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire