Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
11 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
oman

Inscrit le :
11/02/2005
90 critiques
994 messages
Consulter le profil de oman
Envoyer un message privé à oman

Starborne

Robert Silverberg


Starborne
Traduction : Isabelle Tolila
Illustration : Michael Whelan
Titre original : Starborne
Première parution : 04 janvier 1999

 Pour la présente édition :

Editeur : J'ai lu
ISBN : 2277241091

Ce livre est noté   (3/5 pour 1 évaluations)


J'ai lu ce livre et je souhaite donner mon avis
La critique du livre
Lire l'avis des internautes (2 réponses)

« Seize années lumière de la Terre aujourd’hui, cinquième mois de voyage, et l’impalpable force d’accélération de l’hyperespace continue d’augmenter la vitesse du vaisseau spatial. Trois parties de go sont en cours dans le salon du Wotan… »

L'histoire :

Voici le premier vaisseau à quitter le système solaire vers d’autres cieux, d’autres galaxies. Objectif : une planète habitable. Avec ses 50 passagers, le Wotan doit trouver une planète habitable, pour donner un coup de fouet à la civilisation humaine sur Terre, où les maladies, les guerres, la surpopulation, la pauvreté et autres fléaux ont été vaincus. Mais un autre mal ronge l’humanité : l’ennui. Il lui faut trouver un but, sinon c’est l’extinction programmée. Parmi l’équipage, Noelle, aveugle et télépathe exclusive avec sa sœur jumelle, restée sur terre, est le seul lien « instantané » au delà des déjà seize années lumières. Jusqu’à ce que des parasites gênent la transmission entre les deux sœurs…

Huis Clos.
Robert

Silverberg

signe ce récent roman comme un huis clos dont l’intrigue se situe à l’intérieur d’un vaisseau en direction de la nouvelle Terre.
Ce qui caractérise ce roman est l’aspect psychologique des personnages, entre le capitaine, la télépathe, et les différents scientifiques et leurs spécialités.
En effet, le capitaine est en proie à des doutes concernant le but ultime de ce voyage, semble-t-il, sans retour.

Silverberg

nous décrit les états d’âme d’un homme sur lequel repose toute la responsabilité du vaisseau dès lors que la transmission avec la terre se détériore. C’est lui qui va devoir donner le ton et la direction à prendre lors d’un éventuel atterrissage sur une planète habitable. La vie de 50 personnes et les espérances de toute une planète reposent sur un seul homme. La tâche semble énorme mais sa formation de moine lui permettra de tenir le coup, mais pour combien de temps ?

L’exploration.
Ensuite vient l’exploration de planètes répondant aux critères de la vie humaine, en terme de gravité, d’inclinaison de l’axe de rotation, du soleil autour duquel la planète tourne, de l’atmosphère et de ses composants, de l’activité volcanique. On sent que

Silverberg

s’est bien documenté sur les conditions de vie planétaire inhérentes à la vie - la survie, même – humaine.
Le vaisseau voyageant à une vitesse supraluminique, il extrapole sans fioriture l’analyse que les scientifiques font habituellement pour déterminer les planètes telluriques à partir du spectre. Ici, c’est à partir de l’hyperespace, donc là où les propriétés physiques de l’espace temps sont inconnues.
Il fallait que cela arrive puisqu’ils découvrent effectivement un nouveau berceau pour l’humanité et … je vous laisse découvrir la suite dont l’issue sera bien incertaine.

Dénouement.
Ah ce dénouement est vraiment dommageable au roman car je le trouve complètement raté ou à côté de ce que le roman promettait. Dommage.

Bonne ambiance, bien écrit, bon roman jusqu’aux trois quarts environ.

La fiche du roman sur Culture SF: http://www.culture-sf.com/litterature/sf/ouvrage.php?livre=31




La Terre est moribonde : trop de plénitude, trop de confort. A bord du "Wotan", cinquante hommes et femmes triés sur le volet — physiciens, généticiens, etc.-, ont pour mission de trouver un monde nouveau où puisse renaître l'humanité.
Les Terriens suivent avec passion cette expédition : c'est la survie de l'espèce qui est en jeu. Au-delà de quelques millions d'années-lumière, cependant, les moyens de communication classiques ne fonctionnent plus. Seule liaison entre le vaisseau spatial et la Terre : Noëlle. Aveugle, elle est en contact, par télépathie, avec sa jumelle restée sur la planète bleue.
Mais voilà que soudain se brouillent les messages. Le "Wotan" est sourd et muet. Vaisseau perdu dans le silence de ces espaces infinis...


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (2 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
L'homme dans le labyrinthe   

L'homme dans le labyrinthe

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
3 réponses y ont été apportées. Dernier message le 29/09/2018 à 12h00 par soleilvert

La tour de verre   

La tour de verre

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
1 réponse y a été apportée. Dernier message le 08/08/2005 à 13h16 par JC

Le temps des changements   

Le temps des changements

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 06/12/2007 à 20h11 par RisingSun

Les ailes de la nuit   

Les ailes de la nuit

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
7 réponses y ont été apportées. Dernier message le 31/07/2012 à 15h24 par lacroute

Les profondeurs de la terre   

Les profondeurs de la terre

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
3 réponses y ont été apportées. Dernier message le 01/07/2012 à 14h29 par Jim

Les déportés du Cambrien   

Les déportés du Cambrien

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 24/05/2005 à 08h31 par oman

La porte des mondes   

La porte des mondes

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
14 réponses y ont été apportées. Dernier message le 19/08/2005 à 11h22 par LeGaidol

L'homme programmé   

L'homme programmé

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Jim
Aucune réponse pour le moment...

L'homme stochastique   

L'homme stochastique

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Jim
19 réponses y ont été apportées. Dernier message le 16/02/2010 à 13h43 par machin

Les monades urbaines   

Les monades urbaines

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Ione
27 réponses y ont été apportées. Dernier message le 08/11/2012 à 09h58 par Butch

Le grand silence   

Le grand silence

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Jim
10 réponses y ont été apportées. Dernier message le 12/08/2006 à 16h43 par soleilvert

L'oreille interne   

L'oreille interne

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée looper
14 réponses y ont été apportées. Dernier message le 10/10/2012 à 18h57 par Butch

La Face des eaux   

La Face des eaux

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Jim
7 réponses y ont été apportées. Dernier message le 06/04/2009 à 13h54 par lacroute

Les déserteurs temporels   

Les déserteurs temporels

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Zaroff
5 réponses y ont été apportées. Dernier message le 21/06/2014 à 10h05 par Olivier

Voile vers Byzance - Nouvelles au fil du temps 1981-1987   

Voile vers Byzance - Nouvelles au fil du temps 1981-1987

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée vda
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 11/01/2011 à 22h04 par vda

Le chemin de la nuit   

Le chemin de la nuit

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Olivier
Aucune réponse pour le moment...

La Semence de la Terre   

La Semence de la Terre

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée soleilvert
6 réponses y ont été apportées. Dernier message le 12/10/2018 à 14h08 par Olivier

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire