Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
46 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
23 critiques
4190 messages
Consulter le profil de Jim
Envoyer un message privé à Jim

L'homme stochastique

Robert Silverberg


L'homme stochastique
Traduction : René Lathiere
Illustration : Michael Whelan
Titre original : The Stochastic Man
Première parution : mai 1982

 Pour la présente édition :

Editeur : J'ai lu
Collection : Science-fiction
ISBN : 2-277-21329-2

Ce livre est noté   (3/5 pour 1 évaluations)


J'ai lu ce livre et je souhaite donner mon avis
La critique du livre
Lire l'avis des internautes (19 réponses)

New York, fin des années 90. Lew Nichols est un expert en stochastique. A l'affût des courants les plus ténus qui agitent notre société, jonglant avec les lois de probabilité les plus ardues et s'appuyant sur une intuition hors norme, il détermine ce qui est le plus à même de survenir dans l'avenir, bien moins incertain pour lui que pour le commun des mortels.
Son talent singulier n'échappe pas à Paul Quinn, le nouveau maire de la ville. Quin, leader dynamique au charisme digne d'un John Fitzgerald Kennedy, se verrait bien un destin national et engage Nichols dans ce but. Ce dernier, grisé par l'ambition et sous le charme de son nouveau patron, entrevoit un avenir radieux.
Encore lui faut-il composer avec ce vieil homme, Carjaval, mystérieux mécène qui insiste pour lui faire partager ses propres vues sur le futur. Parfois sibyllines, elles s'avèrent d'une pertinence telle que Nichols en viendrait presque à croire que Carvajal, comme il lui affirme, voit véritablement l'avenir.

De la Pythie antique aux défricheurs de tendances de notre société de consommation, l'Homme a toujours voulu connaître le lendemain. Mais s'il le connaissait vraiment, ne regretterait-il pas ce savoir qui questionne son libre-arbitre et lui fait voir sa fin inéluctable?
Dans ce livre, ceux qui lèvent un pan du voile sur l'avenir ne sont pas des surhommes ni même des héros. Ce sont des hommes en proies au doute, s'interrogeant sur le sens de leur existence, ou tétanisés par des visions trop implacables.

Paul Quinn et ses politiques, face à des enjeux capitaux, veulent des certitudes; mais le monde où ils vivent est chaotique. A la veille de la date mystique de l'an 2000, New York subit des violences urbaines, les replis communautaires s'accentuent (y compris, symboliquement, dans l'équipe de campagne de Quinn) et une nouvelle religion prônant le changement perpétuel gagne des adeptes.

Silverberg

y ajoute une utilisation mesurée des variations climatiques, si liées à notre vie quotidienne et si incontrôlables.
La majorité des scènes prennent place dans des bureaux aux étages supérieurs de gratte-ciels, dans un appartement miteux d'un quartier mal famé ou entre les murs lambrissés d'un club très privé; mais on sent tout le temps le souffle de l'histoire, la présence de quelque chose de plus grand et plus essentiel. Ce décalage d'échelles produit un effet de vertige en adéquation avec les tiraillements existentiels des protagonistes.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Roman placé dans un cadre réaliste, ouvert aux questionnements philosophiques voire métaphysiques, L'homme stochastique est un bon crû

Silverberg

, qui mériterait bien une réédition.




Prévoir l'avenir, ce vieux rêve de l'humanité ! Irréalisable scientifiquement ? Voire...
En cette fin du XXe siècle, la science, précisément, a fait de si étonnants progrès que la stochastique — l'art de conjecturer — atteint un extraordinaire degré de sûreté. Et Lew Nichols s'est révélé d'une telle maîtrise en matière de prévision qu'il est devenu le très influent conseiller de Paul Quinn, qui sera sans doute président des États-Unis en 2004.
Mais voici que surgit de l'ombre Carjaval, l'homme qui sait tout de l'avenir, même l'heure — proche — de sa mort. Il propose à Nichols de lui transmettre son savoir. Pour Nichols, ce serait la toute-puissance, et pourtant il hésite. Face à un futur sans alternative, sans libre arbitre, il est saisi de vertige et de terreur.

Né à Brooklyn en 1935, Robert Silverberg, diplômé de l'Université de Columbia, est l'auteur de plus de cent nouvelles ou romans. Les éditions J'ai Lu ont publié, entre autres, Un jeu cruel, Les monades urbaines, Trips, L'oreille interne...


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (19 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
L'homme dans le labyrinthe   

L'homme dans le labyrinthe

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
3 réponses y ont été apportées. Dernier message le 29/09/2018 à 12h00 par soleilvert

La tour de verre   

La tour de verre

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
1 réponse y a été apportée. Dernier message le 08/08/2005 à 13h16 par JC

Le temps des changements   

Le temps des changements

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 06/12/2007 à 20h11 par RisingSun

Les ailes de la nuit   

Les ailes de la nuit

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
7 réponses y ont été apportées. Dernier message le 31/07/2012 à 15h24 par lacroute

Les profondeurs de la terre   

Les profondeurs de la terre

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
3 réponses y ont été apportées. Dernier message le 01/07/2012 à 14h29 par Jim

Les déportés du Cambrien   

Les déportés du Cambrien

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 24/05/2005 à 08h31 par oman

La porte des mondes   

La porte des mondes

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
14 réponses y ont été apportées. Dernier message le 19/08/2005 à 11h22 par LeGaidol

L'homme programmé   

L'homme programmé

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Jim
Aucune réponse pour le moment...

Starborne   

Starborne

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée oman
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 20/12/2005 à 00h12 par Franz

Les monades urbaines   

Les monades urbaines

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Ione
27 réponses y ont été apportées. Dernier message le 08/11/2012 à 09h58 par Butch

Le grand silence   

Le grand silence

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Jim
10 réponses y ont été apportées. Dernier message le 12/08/2006 à 16h43 par soleilvert

L'oreille interne   

L'oreille interne

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée looper
14 réponses y ont été apportées. Dernier message le 10/10/2012 à 18h57 par Butch

La Face des eaux   

La Face des eaux

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Jim
7 réponses y ont été apportées. Dernier message le 06/04/2009 à 13h54 par lacroute

Les déserteurs temporels   

Les déserteurs temporels

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Zaroff
5 réponses y ont été apportées. Dernier message le 21/06/2014 à 10h05 par Olivier

Voile vers Byzance - Nouvelles au fil du temps 1981-1987   

Voile vers Byzance - Nouvelles au fil du temps 1981-1987

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée vda
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 11/01/2011 à 22h04 par vda

Le chemin de la nuit   

Le chemin de la nuit

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée Olivier
Aucune réponse pour le moment...

La Semence de la Terre   

La Semence de la Terre

    

Robert Silverberg



Cette critique est signée soleilvert
6 réponses y ont été apportées. Dernier message le 12/10/2018 à 14h08 par Olivier

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire