Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
16 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
oman

Inscrit le :
11/02/2005
90 critiques
994 messages
Consulter le profil de oman
Envoyer un message privé à oman

Le temps désarticulé

Philip K. Dick


Le temps désarticulé
Traduction : Philippe Hupp
Titre original : Time out of joint
Première parution : 1978

 Pour la présente édition :

Editeur : Le Livre de Poche
ISBN : 2253018953

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (7 réponses)

Entrée en matière :

« Victor Nielsen alla chercher derrière, dans la chambre froide, un chariot de pommes de terres nouvelles et l’amena au rayon primeurs. Il commença à garnir le bas presque vide, en inspectant une pomme de terre sur dix pour s’assurer qu’elle n’était pas pourrie ni éraflée ; il en laissa tomber une grosse…. »

L'histoire :

Victor Nielsen vit avec sa femme Margo, son fils Sammy et son beau frère Ragle Gumm dans une petite ville bien tranquille en cette année 1959. Il est vendeur dans cette supérette. Ragle a une particularité : il est très connu. Son nom est dans le journal de la Gazette, en gros, encadré, tout en haut de la page des jeux. Il est vraiment célèbre car il gagne semaine après semaine au jeu « où sera le petit homme vert ? » depuis deux ans maintenant. Un jour, Sammy, en jouant dans les décombres voisines trouve un annuaire qu’il donne à Ragle. Après quelques essais, Ragle se rend compte que les numéros qui s’y trouvent ne sont pas attribués. Et il y a aussi ce journal avec des faits mystérieux…

Le jeu, la réalité etc.
Ce roman est un livre idéal pour découvrir l’univers

Dick

ien, puisqu’il contient des thèmes que l’auteur a utilisés dans bon nombre de ses œuvres.

Le premier thème est le jeu. En effet, à l’instar de loterie solaire ou les joueurs de Titan, les jeux vont apparaître si triviaux et pourtant si essentiels. A croire que la vie se joue sur un coup de dés. On réalise au long sur roman que Ragle a tout intérêt de faire son jeu (et de gagner). Mais pourquoi ? C’était pour lui un passe-temps, et puis sa seule source de revenus, mais y a t-il un autre enjeu ?

Le deuxième thème est la réalité à double niveau. Comme dans presque tous ses romans, tout est dual, tout se passe sur deux niveaux, de telle sorte que l’on se pose la question se savoir si le héros est schizophrène ou bien le reste du monde qui l’entoure, ou bien si, en tant que lecteur, on a décroché, on a manqué d’attention pendant quelques lignes, si bien qu’on est perdu. Les références qui me viennent à l’esprit sont les joueurs de Titan, la vérité avant-dernière, Ubik, le dieu venu du centaure, substance mort

Le troisième thème est le temps. Non seulement la partie visible du monde n’est peut-être (j’insiste sur le peut-être !) pas ce que l’on pense, mais on n’est plus tout à fait sûr de notre quand. Pour référence, je prendrais Ubik, ou le dieu venu du centaure. Il y a des allers et des retours dans le temps.

Enfin, le thème de la paranoïa, et de manière plus générale les maladies mentales sont au centre de l’œuvre

Dick

ienne (Substance mort, les clans de la lune alphane). L’auteur aime jouer avec ces thèmes et mettre en situation des personnages un peu dérangés, ou du moins qui semblent l’être. Là encore le jeu de

Dick

est de nous déconcerter, nous perdre dans les méandres de l’intrigue et des états d’âmes des personnages. Et il y arrive très bien, le bougre !

Ce roman intègre tous ces thèmes, c’est pourquoi je pense que ce roman est idéal pour commencer à lire

Dick

.
Un très bon roman.

Extraits :

« L’enfant qui le précédait obtint sa sucrerie et s’éloigna en courant. Ragle posa sa pièce de cinquante cents sur le comptoir.
« Auriez vous de la bière par hasard ? » Sa voix lui parut bizarrement menue et lointaine. Le vendeur en tablier blanc, casquette sur la tête, le regardait sans bouger. Rien ne se produisit. Aucun son nulle part. Enfant, voitures et vent : tout s’était tu.
La pièce de cinquante cents tomba, s’enfonça dans les bois et s’évanouit.
Je suis en train de mourir, songea Ragle. Ou bien…[…]
La buvette se désagrégea en fines molécules incolores et sans trait. Ragle se mit à voir au travers, se mit à voir la colline derrière, les arbres et le ciel. Il vit la buvette quitter l’existence, avec son propriétaire, la caisse, l’énorme distributeur de Coke et de boissons à l’orange, […].
A la place de tout ceci, une petite étiquette. Ragle tendit la main et s’en empara. Sur le papier était imprimé en capitales : BUVETTE. »

« Le problème central de la philosophie. La relation entre le mot et l’objet…qu’est ce qu’un mot ? Un signe arbitraire. Mais nous vivons avec des mots. Notre réalité se situe dans un univers de mots, non de choses. D’ailleurs une chose, cela n’existe pas, c’est un gestalt au sein de l’esprit. la « chosité »…le sens de la substance. Une illusion. Le mot est plus réel que l’objet qu’il désigne.
Le mot ne représente pas la réalité, le mot est la réalité. »




Il vit dans les tranquilles annés 50. Il participe au concours du quotidien local de sa tranquille localité. Il vit au milieu du Livre du Mois, de James Dean, des tubes à la mode, des Volkswagen, des supermarchés.
Il se nomme Ragle Gunn. Et il est inquiet. Sur les annuaires, les noms ne correspondent plus aux abonnés. Et dans un fragment de vieux journal, il vient d'apprendre que Marilyn Monroe est morte...
Quel est donc ce complot ? Où est le passé ? Où est l'avenir ? Et qui a donc piégé le présent ?


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (7 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
Ubik   

Ubik

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée morca
13 réponses y ont été apportées. Dernier message le 21/02/2016 à 13h39 par Harley

Au bout du labyrinthe   

Au bout du labyrinthe

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée morca
1 réponse y a été apportée. Dernier message le 28/03/2016 à 22h03 par Olivier

Les clans de la lune Alphane   

Les clans de la lune Alphane

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée morca
8 réponses y ont été apportées. Dernier message le 23/09/2014 à 14h55 par Olivier

Substance mort   

Substance mort

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée morca
17 réponses y ont été apportées. Dernier message le 29/05/2019 à 12h02 par Olivier

Le dieu venu du centaure   

Le dieu venu du centaure

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée oman
6 réponses y ont été apportées. Dernier message le 08/12/2005 à 09h22 par JC

Loterie solaire   

Loterie solaire

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée oman
11 réponses y ont été apportées. Dernier message le 10/07/2005 à 01h27 par morca

Blade Runner   

Blade Runner

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée oman
4 réponses y ont été apportées. Dernier message le 13/12/2007 à 17h00 par Nostromo

La vérité avant-dernière   

La vérité avant-dernière

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée oman
8 réponses y ont été apportées. Dernier message le 12/05/2015 à 17h17 par Olivier

A rebrousse-temps   

A rebrousse-temps

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée morca
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 11/10/2005 à 12h06 par morca

Nick et le Glimmung   

Nick et le Glimmung

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée Tsilla
8 réponses y ont été apportées. Dernier message le 24/10/2005 à 21h39 par Olivier

Les joueurs de Titan   

Les joueurs de Titan

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée oman
1 réponse y a été apportée. Dernier message le 05/11/2005 à 21h22 par zomver

Dernière conversation avant les étoiles   

Dernière conversation avant les étoiles

    

Philip K. Dick, Gwen Lee



Cette critique est signée Olivier
6 réponses y ont été apportées. Dernier message le 07/04/2006 à 18h33 par bladerunner

Dr Bloodmoney   

Dr Bloodmoney

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée oman
9 réponses y ont été apportées. Dernier message le 17/02/2006 à 20h02 par oman

L'oeil dans le ciel   

L'oeil dans le ciel

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée morca
10 réponses y ont été apportées. Dernier message le 04/02/2008 à 18h52 par Gutboy

Glissement de temps sur Mars   

Glissement de temps sur Mars

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée gylles
12 réponses y ont été apportées. Dernier message le 02/02/2007 à 18h34 par tleilaxu

Le Bal des schizos   

Le Bal des schizos

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée Jekub
Aucune réponse pour le moment...

Romans 1953 - 1959   

Romans 1953 - 1959

    

Philip K. Dick, Gérard Klein



Cette critique est signée Olivier
10 réponses y ont été apportées. Dernier message le 22/10/2013 à 11h56 par Olivier

Le maître du Haut-Château   

Le maître du Haut-Château

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée Olivier
10 réponses y ont été apportées. Dernier message le 22/02/2016 à 17h14 par lacroute

Romans 1960-1963   

Romans 1960-1963

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée Olivier
Aucune réponse pour le moment...

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire