Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
41 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
oman

Inscrit le :
11/02/2005
90 critiques
994 messages
Consulter le profil de oman
Envoyer un message privé à oman

La vérité avant-dernière

Philip K. Dick


La vérité avant-dernière
Traduction : Alain Dorémieux
Illustration : Tibor Csernus
Titre original : The penultimate truth
Première parution : 19 janvier 1979

 Pour la présente édition :

Editeur : J'ai lu
ISBN : 2277119105

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (8 réponses)

Entrée en matière :

« Le brouillard peut aussi venir de l’extérieur ; il peut vous envahir. A la grande fenêtre de sa bibliothèque – assemblage géant de débris de béton qui, jadis, avaient constitué une bretelle d’entrée de l’autoroute de la baie – Joseph Adams réfléchissait en contemplant le brouillard en question : celui du Pacifique. Et comme c’était le soir et que les ténèbres tombaient sur le monde, ce brouillard lui faisait aussi peur que l’autre brouillard, celui de l’intérieur, qui n’a pas besoin de vous envahir mais qui se contente de tourner et de s’étirer en vous, en remplissant toutes les parties vides du corps. D’habitude, ce brouillard-là porte le nom de solitude… »

L’histoire :

Nicolas St James est l’administrateur d’une ville, ou plutôt d’une ville bunker, enterrée au sein de la terre, comme il existe des milliers de villes souterraines à travers toute l’Amérique, et la Russie, et l’Europe. Car depuis 15 ans, les hommes attendent, complètement coupés de la surface, que la guerre entre les 2 blocs de l’Est et de L’Ouest finisse. Ils construisent des soldaplombs, les robots qui remplacent les hommes à la guerre. Jusqu’au jour ou le chef mécanicien tombe très gravement malade et nécessite une greffe de toute urgence, une greffe sans laquelle le vieil homme ne survivra pas. Et s’il meurt, le quota de fabrication ne sera pas respecté et les rations alimentaires de la surface seront diminuées. Le seul contact avec la surface est cet écran vidéo, où le chef d’état américain fait des discours qui entretiennent l’espoir, bien maigre, en bas. St James décide de passer outre les interdictions de remonter à la surface radioactive pour trouver l’organe à greffer…

Le roman du mensonge et de la falsification.
Ce roman n’est pas sans rappeler 1984 par des détails comme l’écran comme seul moyen de communication entre les concitoyens et le régime en place, par les commissaires politiques qui font respecter les consignes du gouvernement, donc un régime quasi totalitaire, ici-bas. Tandis qu’à la surface… la Terre supposée radioactive l’est elle vraiment ? La guerre entre les 2 blocs fait-elle rage ? Qui est véritablement le président qui leur déclame discours sur discours ? Autant de questions que les gens d’en bas se posent et que l’on se pose au début du roman, une fois que l’univers est mis en place par

Dick

.
En 1962,

Dick

se pose déjà les questions mystiques. Son rapport à dieu se fait déjà sentir dans ce roman. L’idéalisation du président est finalement comme une adoration à un dieu. Mais ce dieu-là ne vient pas du centaure…

L’univers de

Dick

.

Encore une fois, tous les ingrédients chers à Philip K

Dick

sont là : la réalité à deux niveaux, les précognitifs, la valse du temps dans le futur et le présent. Autant d’éléments qui mis ensemble par le maître nous donne un ensemble déconcertant. Où est la vérité dernière?

La parabole ?
On ne peut ne pas rapprocher ce roman de notre vie de tous les jours. Ce texte est terriblement actuel. Notre version de cette vérité s’appelle les médias. Les médias qui chaque jour nous jettent les informations de toute la planète. Les médias qui nous abreuvent d’informations le plus souvent cohérentes. Mais qui nous dit que ce qu’il se passe de l’autre côté de la planète se passe de cette façon ? Vinge avait appelé le réseau – notre Internet, nos forums de discussions – le lieu des milles mensonges. Mais qu’en est-il des autres médias ? Sommes nous nous aussi dans des bunkers virtuels en attente d’une libération de la vérité ?

Un très bon moment que ce roman dans la lignée des très bons

Dick

.

Extraits :

« […] Et pourtant, à cause d’une nuit d’enfer, vous êtes condamnés à un destin funeste; vous payez chaque jour le prix de la folie qui vous a chassés de la surface comme les fouets des furies avaient au commencement des temps chassé du jardin originel Adam et Eve. Et ce n’est pas juste. Mais un jour, je vous l’assure, cette aliénation de vos droits prendra fin. Cette diminution de votre réalité, cette privation de votre vie légitime, cette terrible et injuste calamité, sera abolie, avec la soudaineté du cataclysme déclenché par le son de la trompette ultime. Quand viendra le jour du changement, celui-ci ne se fera pas graduellement… »




Depuis quinze ans ils attendent. Dans leurs abris souterrains. Prison­niers mais aussi protégés des gaz mortels et des radiations qui ont en­vahi la planète en guerre. Et pour cette guerre, ils fabriquent des sol­dats-robots, à la chaîne.
Rituellement, sur leurs écrans de té­lévision, apparaît le Grand Protec­teur. De sa forteresse au cœur des Rocheuses, il les informe de l'évolu­tion du conflit qui fait rage entre la Dém-Ouest et la Pacif-Pop.
Informations étranges, partielles, contradictoires, pense Nicolas Saint-James, le chef d'un des plus vastes abris.
Alors, au péril de sa vie, Saint-James va se frayer un chemin jusqu'à la surface de la terre.
Pour découvrir une vérité mons­trueuse, insoutenable...


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (8 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
Ubik   

Ubik

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée morca
13 réponses y ont été apportées. Dernier message le 21/02/2016 à 13h39 par Harley

Au bout du labyrinthe   

Au bout du labyrinthe

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée morca
1 réponse y a été apportée. Dernier message le 28/03/2016 à 22h03 par Olivier

Les clans de la lune Alphane   

Les clans de la lune Alphane

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée morca
8 réponses y ont été apportées. Dernier message le 23/09/2014 à 14h55 par Olivier

Substance mort   

Substance mort

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée morca
15 réponses y ont été apportées. Dernier message le 07/04/2006 à 16h08 par bladerunner

Le dieu venu du centaure   

Le dieu venu du centaure

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée oman
6 réponses y ont été apportées. Dernier message le 08/12/2005 à 09h22 par JC

Loterie solaire   

Loterie solaire

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée oman
11 réponses y ont été apportées. Dernier message le 10/07/2005 à 01h27 par morca

Blade Runner   

Blade Runner

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée oman
4 réponses y ont été apportées. Dernier message le 13/12/2007 à 17h00 par Nostromo

A rebrousse-temps   

A rebrousse-temps

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée morca
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 11/10/2005 à 12h06 par morca

Nick et le Glimmung   

Nick et le Glimmung

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée Tsilla
8 réponses y ont été apportées. Dernier message le 24/10/2005 à 21h39 par Olivier

Les joueurs de Titan   

Les joueurs de Titan

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée oman
1 réponse y a été apportée. Dernier message le 05/11/2005 à 21h22 par zomver

Le temps désarticulé   

Le temps désarticulé

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée oman
7 réponses y ont été apportées. Dernier message le 09/11/2005 à 08h07 par Lisbei

Dernière conversation avant les étoiles   

Dernière conversation avant les étoiles

    

Philip K. Dick, Gwen Lee



Cette critique est signée Olivier
6 réponses y ont été apportées. Dernier message le 07/04/2006 à 18h33 par bladerunner

Dr Bloodmoney   

Dr Bloodmoney

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée oman
9 réponses y ont été apportées. Dernier message le 17/02/2006 à 20h02 par oman

L'oeil dans le ciel   

L'oeil dans le ciel

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée morca
10 réponses y ont été apportées. Dernier message le 04/02/2008 à 18h52 par Gutboy

Glissement de temps sur Mars   

Glissement de temps sur Mars

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée gylles
12 réponses y ont été apportées. Dernier message le 02/02/2007 à 18h34 par tleilaxu

Le Bal des schizos   

Le Bal des schizos

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée Jekub
Aucune réponse pour le moment...

Romans 1953 - 1959   

Romans 1953 - 1959

    

Philip K. Dick, Gérard Klein



Cette critique est signée Olivier
10 réponses y ont été apportées. Dernier message le 22/10/2013 à 11h56 par Olivier

Le maître du Haut-Château   

Le maître du Haut-Château

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée Olivier
10 réponses y ont été apportées. Dernier message le 22/02/2016 à 17h14 par lacroute

Romans 1960-1963   

Romans 1960-1963

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée Olivier
Aucune réponse pour le moment...

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire