Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
5 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
oman

Inscrit le :
11/02/2005
90 critiques
994 messages
Consulter le profil de oman
Envoyer un message privé à oman

Le dieu venu du centaure

Philip K. Dick


Le dieu venu du centaure
Première parution : 07 janvier 2002

 Pour la présente édition :

Editeur : J'ai lu
ISBN : 2290315419

Ce livre est noté   (4/5 pour 2 évaluations)


J'ai lu ce livre et je souhaite donner mon avis
La critique du livre
Lire l'avis des internautes (6 réponses)

Entrée en matière :


« Barney Mayerson s’éveilla avec un exceptionnel mal de tête dans une chambre inconnue d’un immeuble résidentiel inconnu. A côté de lui, les couvertures remontées jusqu’à ses épaules lisses et nues, la bouche délicatement entrouvertes pour respirer et la tête auréolée d’une cascade de cheveux d’un blanc cotonneux, dormait une fille qu’il ne connaissait pas… »

L’histoire :

Barney Mayerson est le responsable de New York des conseillés prevogs des combinés P.P. de Leo Bulero, régnant commercialement sans partage sur le système solaire grâce à sa compagnie écran qui en fait distribue le D-liss, une drogue qui permet aux colons des planètes au climat austère de tenir le coup.
Barney se lève un matin avec une nouvelle secrétaire pour apprendre que Palmer Eldritch, qui s’était exilé dans le système de Proxima du Centaure, revient dans notre système solaire. Quelles sont les raisons qui ont fait revenir Eldritch ? …

L’univers

Dick

ien.

Autant le dire tout de suite, Le dieu venu du centaure est difficilement accessible aux débutants.

Dick

y mêle humains aux pouvoirs surhumains, voyages dans l’espace, voyage dans le temps et voyage onirique. Soit donc un mélange qui risque d’en perdre plus d’un. A l’instar d’Ubik, ce roman alterne deux réalités et l’on est parfois perdu, tant les méandres de la trame cachés par les montagnes sont nombreux. Ainsi, pour les amoureux de ces chemins tortueux chers à

Dick

, ce roman est jubilatoire. Pour ma part, j’apprécie grandement l’univers de la précognition que seul peut développer

Dick

, avec une maîtrise et un brio tel qu’il est écrit dans le dieu venu du centaure (une multitude de bonnes idées comme l’augmentation de l’intelligence, déformant le crâne du patient par exemple).

La traduction.
Malheureusement, la traduction du titre en Français nous donne trop d’indices quant à l’intrigue même du roman.
Ne pas lire le quatrième de couverture qui gâche complètement la surprise.

L’intrigue.
Encore une fois, l’intrigue de base ne sert que de background pour que

Dick

puisse se livrer à un exercice admirable. Elle se résume à ceci : qui est Palmer Eldritch ? Pourquoi est il revenu ?
Et les personnages vont, à travers une enquête, être entraînés parfois au milieu d’un monde du futur ou du présent.

Dick

en profite aussi pour réfléchir à la religion : à quoi bon vouloir convertir les hommes si aucun espoir ne reste en chacun d’eux ?
A cela il nous pose les questions si simple mais impossible à appréhender : à partir de quand devient on un dieu ? Quelles sont ses motivations ? A t-il des sentiments ? Est ce qu’il doit forcément être bon ? Que doit il faire de nos pauvres âmes ? S’en soucie t-il ?

Une bonne grosse claque littéraire comme on n’en fait plus, le dieu venu du centaure est pour moi l’un des meilleurs

Dick

(voire le meilleur) que j’ai lu.

Extraits :

« A l’horizon, une forme apparut, gigantesque et grise, fonçant sur eux à une incroyable vitesse. C’était une créature au museau effilé orné de terribles moustaches.
- C’est un rat, dit Monica calmement.
- Si grand que ça ? (A la connaissance de Leo, nul endroit du système solaire, lune ou planète n’était censé abriter une bête sauvage aussi gigantesque)
Que va-t-il nous faire ? demanda-t-il, étonné de voir qu’elle n’avait pas peur.
- Oh ! fit Monica, je suppose qu’elle va nous tuer . »




Que la Terre, en ce lointain futur, soit chaque jour un peu plus torride — bientôt il faudra fuir la planète ! — , c'est là une réalité indubitable. Le doute, en revanche, règne sur l'identité des êtres. Qui est qui ?
Tous drogués, devenus "cognitifs" et télépathes, les Terriens ne vivent plus que dans le fantasme et l'illusion. Et Léo Bulero qui détient le secret de la "poudre" fait la loi.
Jusqu'au jour où il lui faut affronter Palmer Eldritch, un aventurier interplanétaire revenu du Centaure avec une nouvelle drogue cent fois plus puissante et dangereuse.
Mais qui est ce terrifiant Palmer Eldritch aux yeux artificiels, aux bras mécaniques ? Un magicien fou ? Un dieu ? A moins qu'il ne soit l'Illusion même...


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (6 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
Ubik   

Ubik

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée morca
13 réponses y ont été apportées. Dernier message le 21/02/2016 à 13h39 par Harley

Au bout du labyrinthe   

Au bout du labyrinthe

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée morca
1 réponse y a été apportée. Dernier message le 28/03/2016 à 22h03 par Olivier

Les clans de la lune Alphane   

Les clans de la lune Alphane

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée morca
8 réponses y ont été apportées. Dernier message le 23/09/2014 à 14h55 par Olivier

Substance mort   

Substance mort

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée morca
17 réponses y ont été apportées. Dernier message le 29/05/2019 à 12h02 par Olivier

Loterie solaire   

Loterie solaire

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée oman
11 réponses y ont été apportées. Dernier message le 10/07/2005 à 01h27 par morca

Blade Runner   

Blade Runner

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée oman
4 réponses y ont été apportées. Dernier message le 13/12/2007 à 17h00 par Nostromo

La vérité avant-dernière   

La vérité avant-dernière

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée oman
8 réponses y ont été apportées. Dernier message le 12/05/2015 à 17h17 par Olivier

A rebrousse-temps   

A rebrousse-temps

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée morca
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 11/10/2005 à 12h06 par morca

Nick et le Glimmung   

Nick et le Glimmung

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée Tsilla
8 réponses y ont été apportées. Dernier message le 24/10/2005 à 21h39 par Olivier

Les joueurs de Titan   

Les joueurs de Titan

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée oman
1 réponse y a été apportée. Dernier message le 05/11/2005 à 21h22 par zomver

Le temps désarticulé   

Le temps désarticulé

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée oman
7 réponses y ont été apportées. Dernier message le 09/11/2005 à 08h07 par Lisbei

Dernière conversation avant les étoiles   

Dernière conversation avant les étoiles

    

Philip K. Dick, Gwen Lee



Cette critique est signée Olivier
6 réponses y ont été apportées. Dernier message le 07/04/2006 à 18h33 par bladerunner

Dr Bloodmoney   

Dr Bloodmoney

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée oman
9 réponses y ont été apportées. Dernier message le 17/02/2006 à 20h02 par oman

L'oeil dans le ciel   

L'oeil dans le ciel

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée morca
10 réponses y ont été apportées. Dernier message le 04/02/2008 à 18h52 par Gutboy

Glissement de temps sur Mars   

Glissement de temps sur Mars

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée gylles
12 réponses y ont été apportées. Dernier message le 02/02/2007 à 18h34 par tleilaxu

Le Bal des schizos   

Le Bal des schizos

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée Jekub
Aucune réponse pour le moment...

Romans 1953 - 1959   

Romans 1953 - 1959

    

Philip K. Dick, Gérard Klein



Cette critique est signée Olivier
10 réponses y ont été apportées. Dernier message le 22/10/2013 à 11h56 par Olivier

Le maître du Haut-Château   

Le maître du Haut-Château

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée Olivier
10 réponses y ont été apportées. Dernier message le 22/02/2016 à 17h14 par lacroute

Romans 1960-1963   

Romans 1960-1963

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée Olivier
Aucune réponse pour le moment...

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire