Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
13 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
oman

Inscrit le :
11/02/2005
90 critiques
994 messages
Consulter le profil de oman
Envoyer un message privé à oman

Dr Bloodmoney

Philip K. Dick


Dr Bloodmoney
Traduction : Bruno Martin
Illustration : Tibor Csernus
Titre original : Dr Bloodmoney
Première parution : 04 janvier 1999

 Pour la présente édition :

Editeur : J'ai lu
ISBN : 2277115630

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (9 réponses)

« Tôt ce matin lumineux, doré, inondé de soleil, Stuart McConchie balayait le trottoir devant Modern TV, Ventes et Service après-vente. Il entendait ronronner les voitures dans Shattuck Avenue et cliqueter les hauts talons des secrétaires qui se hâtent vers le bureau ; il percevait toute l’agitation, toutes les bonnes odeurs d’une nouvelle semaine, une époque neuve pour la réussite d’un bon vendeur… »

Un jour comme un autre, la perspective d’un nouvelle journée pour les habitants de Californie comme Stuart Mc Conchie, son patron, le Dr Stockstill, l’étrange Mr Tree aka Bluthgeld, Walt Dangerfield, Bonny Keller et le petit phocomèle Hoppy Harrington jusqu’à ce que le jour s’assombrisse, les bombes tombent pour anéantir le monde. Les seuls survivants de cette catastrophe nucléaire devaient dès lors s’adapter à une nouvelle vie, où la nourriture et la technologie étaient bien rares…

Le post-apocalyptique.

Dick

nous écrit dans Dr Bloodmoney un roman post-apocalyptique, un sujet largement décrit dans la littérature SF, les plus connus étant Malevil de Merle, Niourk de Wul ou bien Ravage de Barjavel. Néanmoins,

Dick

est loin de nous donner les raisons de cet apocalypse, même quelques détails nous en donnent une idée approximative, il préfère s’attarder sur la façon dont les différents personnages prennent celui-ci comme un nouveau départ. Certains s’en tirent bien, ils profitent de cet événement comme une manière d’effacer leur ancienne vie. C’est le cas pour Hoppy Harrington qui profite pour effacer toutes les frustrations qu’il avait avant la catastrophe, il se construit une nouvelle réputation, se rend indispensable dans ce village où les gens ont besoin de lui, ils n’ont plus cette pitié dans leurs yeux. Il est maintenant quelqu’un à part entière, et quelqu’un d’important. Malheureusement, il ne faudrait pas que cela tourne à la mégalomanie…
Ainsi, certains personnages se mettent en avant également, des gens insignifiants deviennent incontournables désormais. Ces gens ont tout intérêt à garder cet état de fait.
Au contraire, d’autres personnages ont tout perdu : le confort, la technologie, le pouvoir.
Il faut dire que les hommes sont revenus quasiment au moyen âge, avec quelques vestiges de la technologie.
Dans cette ambiance ambivalente, des tensions se créent inéluctablement jusqu’à un équilibre qui n’est pas prêt d’arriver : des villages essaient de recruter les réparateurs, le commerce est très chaotique, les échanges rares lorsque l’on peut être attaqué par des bandes des grands chemins.

L’émergence des mutants.
Dans ce chaos, les êtres anormaux, aux dons psychiques surnaturels, vont acquérir un pouvoir certain sur les autres habitants. C’est ainsi que Hoppy va progressivement prendre le dessus sur les autres. Mais un être ainsi psychologiquement affecté par la frustration avant le chaos, va t-il pouvoir faire preuve de sagesse et de compassion envers les autres ? Ses sentiments ne vont ils pas affecter son jugement ? Surtout depuis l’apparition de Edie et de son frère fantoche, la fillette ayant été conçue le jour où les bombes sont tombées…

Dr Bloodmoney est un roman facile d’accès pour le public ne connaissant pas l’œuvre de

Dick

. Il n’est pas parmi ses meilleures œuvres mais brosse l’étendue de l’univers de cet auteur et de son talent.

Extraits :

« Bien sûr, à présent, on en rencontrait beaucoup, des phocomèles, et presque tous sur leurs phocomobiles, exactement comme Hoppy, autrefois installés en plein milieu de leur petit univers, comme des dieux sans bras ni jambes. […] Ce qui le choquait le plus, concluait il, c’était la vue de symbiotes déambulant dans les rues, plusieurs personnes fondues ensemble par un point quelconque de leur anatomie et partageant leurs organes. »




Les bombes étaient finalement tombées. Malgré l'équilibre de la terreur, un jour, un homme avait été assez fou pour appuyer sur le bouton.
Cependant, dans ce coin perdu de Californie, la vie continuait : pour Bonny Keller que six ans d'analyse n'avaient pas réussi à rééquilibrer ; pour Bruno Bluthgeld, l'un des responsables de la grande Catastrophe, qui sentait des stigmates s'inscrire sur son visage ; pour Hoppy, le phocomèle, l'ancien bébé thalidomide, doté de pouvoirs supra-normaux.
Elle continuait pour Walt Dangerfild, l'astronaute expédié vers Mars, mais dont la cabine spatiale s'était satellisée autour de la Terre. Là, à l'abri des radiations, il s'était transformé en une sorte de super disc-jockey dont l'écoute était devenue une sorte de drogue pour tous les survivants. Mais peut-on réellement survivre dans un monde radioactif ?


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (9 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
Ubik   

Ubik

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée morca
13 réponses y ont été apportées. Dernier message le 21/02/2016 à 13h39 par Harley

Au bout du labyrinthe   

Au bout du labyrinthe

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée morca
1 réponse y a été apportée. Dernier message le 28/03/2016 à 22h03 par Olivier

Les clans de la lune Alphane   

Les clans de la lune Alphane

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée morca
8 réponses y ont été apportées. Dernier message le 23/09/2014 à 14h55 par Olivier

Substance mort   

Substance mort

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée morca
17 réponses y ont été apportées. Dernier message le 29/05/2019 à 12h02 par Olivier

Le dieu venu du centaure   

Le dieu venu du centaure

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée oman
6 réponses y ont été apportées. Dernier message le 08/12/2005 à 09h22 par JC

Loterie solaire   

Loterie solaire

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée oman
11 réponses y ont été apportées. Dernier message le 10/07/2005 à 01h27 par morca

Blade Runner   

Blade Runner

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée oman
4 réponses y ont été apportées. Dernier message le 13/12/2007 à 17h00 par Nostromo

La vérité avant-dernière   

La vérité avant-dernière

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée oman
8 réponses y ont été apportées. Dernier message le 12/05/2015 à 17h17 par Olivier

A rebrousse-temps   

A rebrousse-temps

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée morca
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 11/10/2005 à 12h06 par morca

Nick et le Glimmung   

Nick et le Glimmung

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée Tsilla
8 réponses y ont été apportées. Dernier message le 24/10/2005 à 21h39 par Olivier

Les joueurs de Titan   

Les joueurs de Titan

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée oman
1 réponse y a été apportée. Dernier message le 05/11/2005 à 21h22 par zomver

Le temps désarticulé   

Le temps désarticulé

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée oman
7 réponses y ont été apportées. Dernier message le 09/11/2005 à 08h07 par Lisbei

Dernière conversation avant les étoiles   

Dernière conversation avant les étoiles

    

Philip K. Dick, Gwen Lee



Cette critique est signée Olivier
6 réponses y ont été apportées. Dernier message le 07/04/2006 à 18h33 par bladerunner

L'oeil dans le ciel   

L'oeil dans le ciel

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée morca
10 réponses y ont été apportées. Dernier message le 04/02/2008 à 18h52 par Gutboy

Glissement de temps sur Mars   

Glissement de temps sur Mars

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée gylles
12 réponses y ont été apportées. Dernier message le 02/02/2007 à 18h34 par tleilaxu

Le Bal des schizos   

Le Bal des schizos

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée Jekub
Aucune réponse pour le moment...

Romans 1953 - 1959   

Romans 1953 - 1959

    

Philip K. Dick, Gérard Klein



Cette critique est signée Olivier
10 réponses y ont été apportées. Dernier message le 22/10/2013 à 11h56 par Olivier

Le maître du Haut-Château   

Le maître du Haut-Château

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée Olivier
10 réponses y ont été apportées. Dernier message le 22/02/2016 à 17h14 par lacroute

Romans 1960-1963   

Romans 1960-1963

    

Philip K. Dick



Cette critique est signée Olivier
Aucune réponse pour le moment...

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire