Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
7 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
  

En 2020, que les bons films fassent de bons nervins.


  Sujet proposé le 03/01/2020 à 15h09 par Jim
  Ajouter ce sujet à mes favoris Culture SF
   Répondre   |   page 6 / 27   |   aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  5  6  7  [ ...... ]  25  26  27     
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
4636 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 22/02/2020 à 12h20  


Fright de Peter Collinson.

Ça commence de façon de très classique avec une pimpante baby-sitter (idéalement castée en la personne de Susan George) qui vient officier dans une vieille demeure isolée et ça se termine en film de prise d'otage, sur fond de drame conjugal, avec pas mal de grotesque fourni en grande partie par le jeu outré de Ian Bannen...

Certes pas un chef-d'œuvre mais ça se laisse gentiment regarder.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
2031 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 23/02/2020 à 10h13  
À couteaux tirés
De Rian Johnson (2019)
Avec Daniel Craig, Chris Evans, Ana de Armas

Synopsis :
Célèbre auteur de polars, Harlan Thrombey est retrouvé mort dans sa somptueuse propriété, le soir de ses 85 ans. L’esprit affûté et la mine débonnaire, le détective Benoit Blanc est alors engagé par un commanditaire anonyme afin d’élucider l’affaire. Mais entre la famille d’Harlan qui s'entre-déchire et son personnel qui lui reste dévoué, Blanc plonge dans les méandres d’une enquête mouvementée, mêlant mensonges et fausses pistes, où les rebondissements s'enchaînent à un rythme effréné jusqu'à la toute dernière minute.

Un bon film policier plein de rebondissements , de bons acteurs , un Daniel Craig étonnant .Très sympa à voir .
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
4636 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 25/02/2020 à 11h30  


And soon the darkness de Robert Fuest.

Une excellente petite série B.

Deux jeunes touristes anglaises font une balade à vélo dans la campagne française (Coucou ! Jean Carmet, en patron de bistrot...) ; l’une d’elle disparaît.

Le film bénéficie d’une intrigue au cordeau et d’une mise en scène idoine.
À partir du moment où le suspense est amorcé, il ne faiblit pas, jusqu’au générique de fin .
(J’ai pensé au Richard Matheson de Toilettes pour hommes seuls.)

À redécouvrir.


PS : le remake américain n’a guère d’intérêt (hormis le beau décor final dans la montagne argentine).
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 25/02/2020 à 11h31   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
2031 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 26/02/2020 à 10h07  
Vu hier au soir un vrai nanar policier ...Disturbing The Peace avec Guy Pearce .
Un ancien Texas Ranger, hanté par une tragique tuerie, doit reprendre les armes lorsqu'un gang de bikers envahit sa petit ville...
Houlà que c'est mal joué , les seconds rôle sont une calamité , parfois ridicule , à peine drôle.La bande son passe encore ....
J'ai tenté le coup quand même ....
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
7320 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 26/02/2020 à 11h29  
Le cas Richard Jewel de Clint Eastwood.
Un bon cru.

Lettre à Franco d'Alejandro Amenabar
La fameuse lettre est celle de l'intellectuel républicain Miguel de Unamuno, rallié au coup d'Etat franquiste. Incompris par ses proches, puis sidéré par l'horreur franquiste naissante, le film suit ses états d'âme et ses derniers jours.
Un bon film, quoiqu'un peu pointu sur la guerre d'Espagne. Mais une réflexion intéressante sur l'engagement.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
4636 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 26/02/2020 à 12h22  
Tiens, Amenábar n'a pas attendu six ans pour sortir un nouveau film (et un bon !)

Ça me fait plaisir car son précédent, Régression, m'avait bien déçu...
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 26/02/2020 à 12h22   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
7320 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 26/02/2020 à 16h57  
Ce film d'Amenabar s'inscrit pour moi dans sa veine réaliste, avec une petite pointe d'anticléricalisme (Mar adentro), mais ici nous sommes dans la tendance historique (voir l'excellent Agora, salué en son temps par Lucien Jerphagnon, rien que ça !).

J'y ai trouvé aussi une dimension cornélienne, avec le fameux choix : un républicain modéré doit choisir entre une république qu'il trouve excessive, et une réaction qui fusille à tour de bras aux cris de "A bas l'intelligence, vive la mort !", avec le soutien de Hitler et du clergé.

En cinoche espagnol, j'avais bien aimé Malveillance de Jaume Balagueró, qui faisait bien mieux que Rec.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
dernière édition : 26/02/2020 à 17h03   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
4636 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 27/02/2020 à 14h58  
+1 sur Agora et Malveillance.

----------

Invisible man de Leigh Whannell.

J’attendais une solide série B ; je fus amèrement déçu.

Dans sa première heure, le récit se repose paresseusement sur son postulat de base et
la réalisation peine à générer l’angoisse requise (« L’imagination du spectateur est la meilleure boîte d’effets spéciaux », dixit Whannell : certes, mais sans une mise en scène bien tenue, il a un peu le sentiment de faire tout le boulot à lui seul...)

Par leur simple force cinétique, les scènes des premières confrontations physiques relancent la tension. Malheureusement, à ce point de l’intrigue, l’accumulation des facilités et incohérences scénaristiques commencent à sérieusement plomber l’ensemble et quand dans le dernier acte les coups de théâtre se succèdent, ils paraissent bien artificiels.

Qui aura moins d’attente sera sans doute moins sévère mais, personnellement, je trouve que c’est un beau gâchis.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 27/02/2020 à 15h48   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
morca

Inscrit le :
27/04/2004
5550 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 01/03/2020 à 22h51  
vacances, et en passant : Altered Carbon saison 2. Je dirais bien que les faiblesses formelles de la première saison ont été rectifiées et que le tout est mieux tenu, mais j'ai vu ça sur un téléphone aussi ne parierais-je pas ma main... scénaristiquement, par contre, bwa, c'est quand même bordelique et j'avoue ne pas avoir fait d'efforts pour vraiment suivre...
revu Contes de Terremer et dans un créneau genresque ou quasi, on ne sait, Im not okay with this saison 1, chronique du mal adolescent sur fond fantastique. Je pensais plus fantastique mais, bon, je suis resté jusqu'au bout quand même. Ca pêche par moment mais ça reste à flot. Une saison très courte qui ressemble à une mise en bouche : aux derniers moments du dernier épisode, c'est là que les choses se corsent évidemment. Pire que tout : ils nous lâchent, au moment où "l'abcès crève", un morceau d'Echo and the Bunnymen, ce qui est certainement une des meilleurs choses qu'on puisse me faire pour m'obliger à regarder la saison 2... damned !
Signature de morca C'est pas vrai, je ne suis pas misanthrope. La preuve, j'ai des amis humains.
dernière édition : 01/03/2020 à 22h53   Consulter le profil de morca  Envoyer un message privé à morca  Visiter le site de morca  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
7320 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 02/03/2020 à 10h47  

Citation :

Invisible man de Leigh Whannell.

J’attendais une solide série B ; je fus amèrement déçu.

Dans sa première heure, le récit se repose paresseusement sur son postulat de base et
la réalisation peine à générer l’angoisse requise (« L’imagination du spectateur est la meilleure boîte d’effets spéciaux », dixit Whannell : certes, mais sans une mise en scène bien tenue, il a un peu le sentiment de faire tout le boulot à lui seul...)

Par leur simple force cinétique, les scènes des premières confrontations physiques relancent la tension. Malheureusement, à ce point de l’intrigue, l’accumulation des facilités et incohérences scénaristiques commencent à sérieusement plomber l’ensemble et quand dans le dernier acte les coups de théâtre se succèdent, ils paraissent bien artificiels.

Qui aura moins d’attente sera sans doute moins sévère mais, personnellement, je trouve que c’est un beau gâchis.

Effectivement, l'idée de départ n'est pas mauvaise.
Mais le scénario est faiblard, la réalisation ne vaut guère mieux.
Je sauve toutefois l'actrice principale, qui joue plutôt bien.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
   Répondre  |   page 6 / 27   |  aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  5  6  7  [ ...... ]  25  26  27     

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire