Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
7 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
  

En 2020, que les bons films fassent de bons nervins.


  Sujet proposé le 03/01/2020 à 15h09 par Jim
  Ajouter ce sujet à mes favoris Culture SF
   Répondre   |   page 34 / 44   |   aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  33  34  35  [ ...... ]  42  43  44     
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
4766 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 10/08/2020 à 09h21  
Revu Dune par David Lynch.

Tellement inégal...

Les incrustations piquent les yeux et le montage est assez grossier.
Le casting est impressionnant mais McLachlan me paraît toujours un peu vert pour le rôle principal.

Cependant, j'aime le baroque des décors, la monstruosité grotesque des Harkonnens et l'ampleur de l'ensemble..

NB : je n'ai pas lu le roman.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 10/08/2020 à 09h22   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
7535 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 10/08/2020 à 12h27  

Citation :

Ce doc m'intéresse. La Peace and love culture est morte à Altamont. Le rock se fait déjà vieux petit à petit avant de renaitre. Le punk secoue la société. Dont acte ... avant de s'affaiblir à son tour.

Dans ce cas, il faut te jeter sur Armagedon ragg de George R. R. Martin, le meilleur roman sur le rock, qui parle du post-Altamont.
Passionnant de bout en bout. Il arrive même à faire raisonner dans la tête du lecteur Music to wake the dead des Nazguls.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
7535 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 10/08/2020 à 12h29  

Citation :

NB : je n'ai pas lu le roman.

C’est ce qui me bloque chez Herbert : créateur génial d’univers luxuriants, qui se prend les pieds dans le (trop long) tapis de ses intrigues.

J’attends de voir celle de Villeneuve.
Mais au moins cela reste le seul Lynch supportable.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
dernière édition : 10/08/2020 à 12h30   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
2110 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 10/08/2020 à 12h55  
Peur bleue 3 - bof , les histoires de requins avec une fille qui met des coups de poings sur leur museau , on peut passer ... Les dents de la mer c'est quand même mieux ...
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
4766 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 12/08/2020 à 12h04  
Le cabinet du Dr Caligari de Robert Wiene.

Plus que l'intrigue, qui a ses hauts et ses bas (notamment un épilogue rajouté par la production), ce classique du film muet brille surtout par ses fantastiques décors expressionnistes et sa musique d'une étonnante modernité.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
2110 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 12/08/2020 à 19h30  
La bataille de Léningrad (2020) - Film Russe tiré d'un fait réel , avec une romance qui n'apporte pas grand chose à l'histoire et des personnages un peu fade ..Sinon quelques bonnes scènes de combats .

La Légende de Barney (2014) - Un barbier devient malgré lui un tueur en série . On s'amuse un peu par moment , mais ça manque quand même de nerfs .
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
7535 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 13/08/2020 à 19h57  
Les révoltés de l'an 2000 = Quién puede matar a un nino? (Le titre espagnol, Quî peut tuer un enfant, est plus parlant, car ce film n’a rien à voir avec l’an 2000, vraiment rien) de Narciso Ibañez Serrador.

Un couple de vacanciers britanniques arrive sur une petite ile espagnole, à quatre heures de mer, et loin de la marée de touristes.
Quelques enfants, qui se baignent, les accueillent au port.
Mais l’ile parait vide : les adultes semblent avoir disparu.
Personne dans le bistrot, dans l’hôtel...

Sorti dans l’âge d’or de l’horreur (les années 70 avec Romero, Hooper, Argento, Craven...), ce film fait partie des chefs-d’oeuvre méconnus de l’horreur, avec L’homme d’osier (70’s again...), avec qui il partage plusieurs points communs : huis-clos insulaire, ambiance de mystère, incompréhension des non-insulaires...
Une belle économie dans la violence (l’horreur n’est pas la violence), au profit d’une angoisse qui monte crescendo, jusqu’à la fin, magnifique.

Un chef-d’oeuvre, sorte de chaînon manquant entre Les coucous de Midwitch et Les enfants du maïs.
Si vous aimez King ou Matheson, foncez !
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
dernière édition : 13/08/2020 à 19h58   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
4766 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 15/08/2020 à 11h58  
Je ne qualifierais pas Le dieu d'osier (The wicker man) de chef-d'œuvre méconnu ;
je pense qu'il est raisonnablement connu de quiconque s'intéresse au cinéma horrifique au-delà des trente dernières années (ce qui n'est pas forcément la majorité des cinéphiles, certes).

Quant au film de Serrador, j'ai très envie de le voir : j'espère que les quelques copies disponibles tourneront suffisamment dans les cinémas régionaux (à en croire Allociné, elles ne sont pour l'instant pas parvenues au sud de la Loire...)
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
2110 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 16/08/2020 à 09h43  
L'Ange de la vengeance - thriller réalisé par Abel Ferrara.1981
Après avoir été violée 2 fois le même jour , une jeune femme prend l'arme de son agresseur pour se venger de la gente masculine .

Même si l'histoire ressemble un peu à du Branson (Justicier )et n'est pas inintéressante , l'ensemble n'a pas très bien vieillit et certains passages sont trop long , mais ce film assez court , se regarde quand même .
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
4766 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 16/08/2020 à 11h50  


L'infirmière de Koji Fukada.

Un joli suspense psychologique, travaillant les thèmes des solitudes et des incompréhensions.
Avec quelques touches d'absurde, une ambiance sonore soignée et une forte interprétation de la part de l'actrice principale (Mariko Tsutsui).
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 16/08/2020 à 11h53   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
   Répondre  |   page 34 / 44   |  aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  33  34  35  [ ...... ]  42  43  44     

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire