Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
8 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
  

En 2018, du cinéma en super 8 ?


  Sujet proposé le 04/01/2018 à 18h52 par Fiotox
  Ajouter ce sujet à mes favoris Culture SF
   Répondre   |   page 36 / 38   |   aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  35  36  37  38     
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
4185 messages
RE : En 2018, du cinéma en super 8 ? 18/11/2018 à 11h27  


Inferno de Dario Argento.

Deuxième vision (la première, c'était il y a bien vingt-cinq ans ; j'étais ado...)
Je gardais le souvenir de deux séquences fameuses (la plongée dans la pièce inondée ; le meurtre à Central Park), que j'ai revu avec grand plaisir ; mais aussi d'une appartion finale de la sorcière, en costume de Mort (de type squelette encapuchonné) que je trouvai ridicule.
Cette fois, ça ne m'a pas gêné : dans cette confrontation avec le héros, la jeune Mère m'a paru bien facétieuse et quand elle change d'apparence (subitement, en mettant les bras en l'air), j'ai eu l'impression qu'elle lui faisait "Bouh !" ^^.

Le reste, je ne m'en souvenais pas, et ça tient bien la route : le scénario ne s'égare pas et la mise en scène, le découpage, sont magistraux.

Nul besoin d'avoir vu Suspiria pour profiter du spectacle; mais en tant que suite, c'est très cohérent, avec ce qu'il faut de points communs et de différences.
On peut comprendre qu'Argento ait eu envie de changer d'univers pour le film suivant ; cependant, il est difficile de ne pas rêver à ce qu'aurait été la trilogie des Mères s'il avait tourné La terza Madre juste après cet Inferno, alors qu'il était en pleine possession des ses moyens...

----------



Alleluia de Fabrice Du Welz.

Deuxième étape, après la sensation Calvaire, de sa "trilogie ardennaise", et nouvelle adaptation de l'histoire des "Tueurs de la lune de miel".

Le récit colle à ses personnages (formidables Lola Dueñas et Laurent Lucas), dans leur folie comme dans leur humanité.

La mise en scène dose impeccablement naturalisme et expressionnisme.

Dans son genre, c'est un grand film.

Vivement Adoration !
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 18/11/2018 à 11h28   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
4185 messages
RE : En 2018, du cinéma en super 8 ? 19/11/2018 à 16h45  
Independence Day : Resurgence de Roland Emmerich.

J’ai regardé jusqu’à voir si la reine Alien présentait quelque originalité ; raté : elle est comme ses petits, en plus gros.

Plus gros, beaucoup plus gros, c’est le credo de cette suite qu’on attendait pas/plus.

Tellement gros que pour ne pas gêner le déroulement de l’action (précipitée : j’ai eu l’impression qu’une bonne partie du récit était restée sur la table de montage), la gestion des échelles de taille est bazardée, principalement celles concernant le vaisseau-mère (un machin censé faire rien moins que 5000 km de diamètre!)

Je me souviens qu’à l’époque où sortait le film, on parlait à son sujet, et au sujet de quelques autres, de « destruction porn ». C’est vrai que les visuels de destructions massives de territoires surenchérissent les uns sur les autres. Cependant, quand les zones peuplées sont densément peuplées, on s’arrange pour épargner au spectateur la vision de la moindre goutte de sang : c’est de l’extermination propre...

À côté de ça, on a droit à une glorification ridicule : 1) du personnage du Président US
qui bien que considérablement entamé, physiquement et mentalement, par l’âge et les épreuves, ne laissera personne l’empêcher de remonter dans son jet pour sauver la Nation ; 2) d’un personnage de Seigneur de Guerre africain adepte de la machette.

Bref, c’est du navet à plus de 150 millions de dollars.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 19/11/2018 à 16h47   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
tj

Inscrit le :
20/06/2007
2075 messages
RE : En 2018, du cinéma en super 8 ? 19/11/2018 à 18h59  
Mais du bon !
( et oui j ai un faible pour les navets et j 'ai adoré la premiere heure ....)
   Consulter le profil de tj  Envoyer un message privé à tj  
tj

Inscrit le :
20/06/2007
2075 messages
RE : En 2018, du cinéma en super 8 ? 19/11/2018 à 19h01  
22 miles avec Mark Walhberg .
Je m'attendais a un bon gros bourrin et surprise , je tombe sur un plutôt bon film d'espionnage survitaminé .
   Consulter le profil de tj  Envoyer un message privé à tj  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
4185 messages
RE : En 2018, du cinéma en super 8 ? 21/11/2018 à 11h32  


Sanctuaire (La chiesa) de Michele Soavi.

Ce film-là, je l’approchai avec circonspection, à cause des visuels kitsch qui lui sont associés (à l’exemple du démon à tête de bouc qui orne la jaquette du dvd) ; et au final ce fut une bonne surprise.

Certes, certains effets sont aujourd’hui grossiers, mais pris dans des séquences animées, et non des images arrêtées qui insistent sur leurs défauts, ils passent mieux.

L’intrigue, assez classique, et qui au détour des quelques scènes/dialogues porte une charge bienvenue aux extrémismes religieux, flotte un peu dans le dernier acte ; en contrepartie, s’y installe une atmosphère onirique qui s’accompagne du sentiment qu’une fois les démons lâchés, tout peut arriver... Et en terme de mise en scène le spectacle est généreux : la caméra virevolte, les imageries horrifiques sont variées et les références picturales font plaisir à voir (Giotto di Bondone, Brueghel l’Ancien et même Boris Vallejo avec Le baiser du vampire).

Le film est placé sous l’égide de Dario Argento dont Michele Soavi fut le premier assistant : il produit, collabore au scénario, la toute jeune Asia tient un rôle important,
Keith Emerson et Goblin signent une partie de la B.O.

Je suis maintenant curieux de voir La secte, qui semble avoir meilleure réputation.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 21/11/2018 à 11h46   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
6829 messages
RE : En 2018, du cinéma en super 8 ? 21/11/2018 à 12h01  

Citation :

Inferno de Dario Argento.

Avec une très belle bof, en particulier le Mater tenebrarum du grand Keith Emerson.


Citation :

Sanctuaire (La chiesa) de Michele Soavi.

J'avais beaucoup aimé Arrivederci, amore ciao du même réalisateur. Un polar d'un cynisme réjouissant.

Toujours en Italie : Frères de sang des frères D'Innocenzo.
Un polar qui mélange joyeusement le désenchantement hard-boiled et le regard cru du néo-réalisme, sur une Italie en pleine décomposition, rongée par le crime organisé.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
4185 messages
RE : En 2018, du cinéma en super 8 ? 21/11/2018 à 12h21  

Olivier :

J'avais beaucoup aimé Arrivederci, amore ciao du même réalisateur. Un polar d'un cynisme réjouissant.

J'en ai toujours entendu dire beaucoup de bien.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
6829 messages
RE : En 2018, du cinéma en super 8 ? 24/11/2018 à 12h04  
Overlord : une bouse sans nom.

Heureusement qu'il y a Arte pour voir d'excellentes choses :
Jonas, une histoire magnifique avec une fin poisseuse à souhait. Si tous les acteurs sont excellent, Félix Maritaud y crève carrément l'écran, et la musique d'Alex Beaupain est magnifique, en accompagnant les nombreux revirements d'ambiances.
Puis le documentaire sur les dernières années de David Bowie.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
4185 messages
RE : En 2018, du cinéma en super 8 ? 25/11/2018 à 10h01  

Olivier :

Overlord : une bouse sans nom.

Ouf ! J'ai failli le voir…

À la place, j'ai vu Millenium - ce qui ne me tue pas.

Bon, ce n'était pas terrible, la faute à un scénario d'espionnage improbable, aux rebondissements forcés.
Restent quelques séquences d'action efficaces, une jolie esthétique blanche et noire (avec une touche de rouge) et l'interprétation de Claire Foy (qui avec ses rôles dans Paranoïa et First man fait une année 2018 remarquable).
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 25/11/2018 à 10h02   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
tj

Inscrit le :
20/06/2007
2075 messages
RE : En 2018, du cinéma en super 8 ? 26/11/2018 à 23h08  
Un nouveau film fantastique qui vient du froid , base sur une adaptation de nouvelle de Lindqvist , et dont la BA a l 'air interessante .. je vais essayer d 'aller voir ca cette semaine !
   Consulter le profil de tj  Envoyer un message privé à tj  
   Répondre  |   page 36 / 38   |  aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  35  36  37  38     

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire