Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
11 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
  

En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux


  Sujet proposé le 06/01/2022 à 16h26 par Olivier
  Ajouter ce sujet à mes favoris Culture SF
   Répondre   |   page 51 / 59   |   aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  50  51  52  [ ...... ]  57  58  59     
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9252 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 20/10/2023 à 09h31  
Les pirates du métro de John Sargent
4 hommes prennent en otage une rame de métro. S’ils ne touchent pas un million de dollars dans une heure, ils commenceront à exécuter les otages.
Un excellent polar made in 70’s, rythmé par une musique ponctuelle et efficace.
J’aime beaucoup le fait de le tourner en temps réel, ce qui favorise la montée de la tension. Et la chute finale, magistrale.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
2902 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 20/10/2023 à 10h58  
Vu il y a longtemps , mais un bon film en effet .
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5704 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 20/10/2023 à 12h14  
Chouette film, oui.

Sec, sans fioritures.
(Et puis j'aime bien l'acteur Robert Shaw et il est ici très bien en chef de gang.)

------------

Le bazaar de l'épouvante, de Fraser C. Heston (fils de),
d"après le roman de Stephen King (en v.o., Needful Things).

J'ai vu la version courte, de deux heures, avant de réaliser que le disque que j'utilisais contenait aussi la version longue, de trois heures.
La seconde est préférable, à mon avis, les scènes supplémentaires permettant de développer les protagonistes (le shériff et sa fiancée) qui en ont bien besoin pour exister face à l'antagoniste méphistophélesque incarné, avec un plaisir communicatif, par le grand Max Von Sydow.

Cette histoire (qui rappelle la nouvelle de Richard Matheson, Le distributeur) est quand même très classique dans le genre des adaptations kingiennes : intrusion d'un élément surnaturel dans une petite communauté – mise à jour des vices plus ou moins cachés des uns et des autres – emballage sanglant jusqu'à un final grandiloquent (et une petite leçon de morale)...

----------

Brainstorm de Douglas Trumbull.

Dispensable. Les effets spéciaux n'ont pas très bien vieillis, la conclusion aux accents d'extase religieuse, non plus.

La technologie imaginée dans le film aurait pu inspirer James Cameron pour Strange Days (quoiqu'elle l'ait peut-être fait ; ce ne serait pas la première fois qu'il omettrait de citer ses sources... :-P)
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 20/10/2023 à 12h16   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
soleilvert

Inscrit le :
28/02/2005
1243 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 20/10/2023 à 14h17  

Citation :

Les pirates du métro de John Sargent

Bon souvenir en effet, les dialogues crus, et Walter Matthau.
Signature de soleilvert blog : La sortie est au fond du web
   Consulter le profil de soleilvert  Envoyer un message privé à soleilvert  Visiter le site de soleilvert  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9252 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 23/10/2023 à 13h10  
Last of us : c’est moi ou la série n’a aucun intérêt par rapport au jeu ?
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9252 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 24/10/2023 à 11h46  
Winnie the pooh, une vraie purge qui aurait mieux fait de s'appeler Winnie the poo.

(pooh : ourson / poo : étron)
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
SG-LYON

Inscrit le :
02/12/2008
672 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 24/10/2023 à 12h28  
Vu Asteroid City de Wes Anderson. Le premier film que je vois de ce réalisateur. C'était très bien. Rythmé, avec un style fort, et des personnages qui font deviner beaucoup d'émotion derrière leurs faciès impassibles. (On voit même Scarlet Johansson nue l'espace d'une seconde.)

dernière édition : 24/10/2023 à 13h30   Consulter le profil de SG-LYON  Envoyer un message privé à SG-LYON  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9252 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 24/10/2023 à 14h20  

Citation :

Vu Asteroid City de Wes Anderson.

Anderson, c'est comme Jarmusch ou James Gray.
OK, ce sont des originaux, mais ça ne me parle pas du tout.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5704 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 24/10/2023 à 15h24  

Olivier :

James Gray

Ses trois premiers films sont assez classiques.

As-tu vu le premier, Little Odessa ? Il m'avait marqué par sa noirceur, son cadre hivernal, ses acteurs (Tim Roth, Vanessa Redgrave, Maximilian Schell...)
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9252 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 28/10/2023 à 09h50  
Le Orme de Luigi Bazzoni.
Un film assez difficile à résumer, une transfiction à la réalité résolument priestienne.
Un véritable chef-d’œuvre curieusement méconnu, bien heureusement exhumé par l'excellente équipe du Chat qui fume.

Voici le résumé du DVD : Traductrice à Rome, Alice Campos se rend sur son lieu de travail afin de remettre un dossier important. Persuadée d'être mardi, Alice découvre avec stupeur que l'on est en fait jeudi ! Quelle peut donc être l'origine de cette amnésie ? Les médicaments qu'elle prend contre le stress qu'engendre son métier ? Ces cauchemars récurrents qui la hantent durant son sommeil ? Après avoir trouvé une carte postale déchirée dans sa cuisine figurant la façade d'un hôtel situé sur l'île de Garma, en Turquie, Alice décide de s'y rendre, persuadée qu'elle trouvera là-bas la solution au mystère de ces jours enfuis.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
   Répondre  |   page 51 / 59   |  aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  50  51  52  [ ...... ]  57  58  59     

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire