Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
6 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
  

En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux


  Sujet proposé le 06/01/2022 à 16h26 par Olivier
  Ajouter ce sujet à mes favoris Culture SF
   Répondre   |   page 57 / 59   |   aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  56  57  58  59     
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5728 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 11/12/2023 à 10h36  
Merci pour le lien, scifictif.

J'y jetterai un œil à l'occasion
(d'autant que j'aime bien Grégory Gadebois).

J'avais vu une autre adaptation récente, avec Julien Boisselier.
Honorable mais peu marquante.
On verra si je trouve que celle-ci l'est davantage.

------------

Vu l'ultime Bond version Daniel Craig, No time to die.

Pour être honnête, je partai avec un a priori négatif, cette dernière ère souffrant à mon sens d'un sérieux papal. Et bien ce dernier film ne m'aura pas fait changer d'avis.

Le pré-générique traditionnellement spectaculaire est évacué au profit d'un récit plus intime où le jeu de Léa Seydoux m'a paru assez catastrophique – au risque de paraître m'acharner sur cette actrice souvent décriée, je crois ne l'avoir jamais vu aussi mauvaise...

Plus généralement, l'esthétique d'ensemble ne m'a pas du tout accroché, avec une mise en scène atone, l'absence de séquence d'action mémorable et une photo qui tend parfois vers le soap opera avec sa lumière d'aube radieuse.

Côté acteurs, Rami Malek – que je n'avais jamais trouvé convaincant – m'a agréablement surpris. On le voit peu mais dans sa grande scène (la confrontation avec Bond), je trouve qu'il dégage une belle intensité.
Quant à Ana De Armas (dont je trouvais le jeu sans éclat dans d'autres rôles), elle vole presque le film en un quart d'heure, entre glamour, humour et action. Je vote pour elle pour la prochaine version de 007.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 11/12/2023 à 10h38   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9287 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 11/12/2023 à 19h19  
J’aime beaucoup Ben Whishaw, qui a franchement l’air de se demander ce qu’il fout dans l’avion.
Cela résume bien le naufrage.
Alors qu’il a vraiment dépoussiéré Q.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
dernière édition : 11/12/2023 à 19h20   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9287 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 12/12/2023 à 08h51  
Extrême limite : une bonne petite série B des années 80, assez typique de la production vidéo-club.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
2915 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 12/12/2023 à 09h00  
Candy - Meurtre au Texas (Candy) est une mini-série américaine en cinq épisodes d'environ 50 minutes créée par Robin Veith, basée sur l'histoire vraie de Candy Montgomery, accusée du meurtre brutal de son amie Betty Gore dans les années 1980 au Texas.
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5728 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 12/12/2023 à 10h16  

Olivier :

J’aime beaucoup Ben Whishaw

J'avais trouvé très bien son interprétation de Jean-Baptiste Grenouille dans l'adaptation du Parfum de Süskind.
J'ai peu vu de ses autres films
(je suis assez tenté par Bright Star de Jane Campion où il joue Keats).


Olivier :

Extrême limite : une bonne petite série B des années 80, assez typique de la production vidéo-club.

J'avais bien aimé celle-ci ; j'avais l'impression que Walter Hill s'aventurait, avec une certaine réussite, sur le territoire de Sam Peckinpah.


bruss :

Candy - Meurtre au Texas (Candy) est une mini-série américaine en cinq épisodes d'environ 50 minutes créée par Robin Veith, basée sur l'histoire vraie de Candy Montgomery, accusée du meurtre brutal de son amie Betty Gore dans les années 1980 au Texas.

"Elle a un mari aimant, un bon travail, une fille et un fils, une jolie maison. Alors pourquoi porte-t-elle 41 coups de hache à sa meilleure amie Betty Gore?"

C'est horrible et tragique mais ça m'inspire quand même deux remarques plus légères :

_ Sa meilleure amie avait un nom prédestiné...
_ 41 coups de hache ? Ça me rappelle une comptine que Robert Bloch mettait en exergue d'une de ses nouvelles, sur l'affaire Lizzie Borden :

"Lizzie Borden took an axe
And gave her father forty whacks
When she saw what she has done
She gave her mother forty one
"

------------



Les chroniques martiennes, réalisées par Michael Anderson.

Le budget, relativement limité, de cette minisérie britannique ne permet pas de rendre la beauté des images convoquées par l'œuvre originelle (est-ce seulement possible ?).
Néanmoins, je trouve que l'ensemble n'est pas dénué d'un certain charme désuet
(les vaisseaux terriens font quand même très "catalogue de jouets de Noël"... ^^)

L'intérêt tient surtout aux histoires, bien adaptées par Richard Matheson, qui rendent bien l'humanisme de Ray Bradbury.

Tout bien pesé, c'était plutôt une agréable surprise.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 12/12/2023 à 10h20   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
LeGaidol

Inscrit le :
12/05/2005
3152 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 12/12/2023 à 20h44  
A propos des Chroniques martiennes, la série vient de ressortir dans un coffret 3 DVD. Peut-être l'occasion pour moi de la revoir, même si les coups de cœur sont souvent décevants. Et là, je tangente avec un autre sujet du forum. Tout est foutu !
   Consulter le profil de LeGaidol  Envoyer un message privé à LeGaidol  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9287 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 13/12/2023 à 10h35  
C’est ultra-kitsch, malgré la qualité des scénarios.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5728 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 13/12/2023 à 10h36  

LeGaidol :

A propos des Chroniques martiennes, la série vient de ressortir dans un coffret 3 DVD.

C'est par ce moyen que je les ai vues.
Un achat d'impulsion... Peu après, je me suis dit que je pourrais le regretter mais finalement ça allait.

3 DVD pour 3 parties : Les expéditions / Les colons / Les Martiens.

Le documentaire en bonus, qui revient sur la conception de la série (non pas seulement britannique, comme je l'écrivais à tort, mais une coproduction NBC/BBC) et sa réception, s'égare dans le détail des filmographies des acteurs et du scénariste mais renseigne sur l'avis de Ray Bradbury : très satisfait par le travail d'adaptation de Richard Matheson, il trouva cependant le résultat à l'écran très ennuyeux, ce qu'il attribua à la mise en scène de Michael Anderson (plus tard, son avis s'adoucit et il reconnut qu'il aimait beaucoup certaines séquences).
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 13/12/2023 à 10h36   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9287 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 13/12/2023 à 10h36  
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
2915 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 13/12/2023 à 14h29  
Anatomie d'une chute - 2023 - même si le film est bien interprété , c'est long , très long ....un bof quand même ...
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
   Répondre  |   page 57 / 59   |  aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  56  57  58  59     

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire