Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
3 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
  

En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux


  Sujet proposé le 06/01/2022 à 16h26 par Olivier
  Ajouter ce sujet à mes favoris Culture SF
   Répondre   |   page 33 / 59   |   aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  32  33  34  [ ...... ]  57  58  59     
Butch

Inscrit le :
29/09/2012
781 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 30/12/2022 à 13h56  
Je viens de terminer en famille la Saison 3 de Jack Ryan. Puis je me suis repassé à la poursuite d'octobre Rouge.
Question charisme des personnages, ça pardonne pas.
Si on enlève James Cosmo, Michael Kelly en deuxièmes couteaux et quelques plans (assez fades) de Budapest, Moscou et Vienne c'est totalement vide.
Signature de Butch Tout refuser et continuer.
dernière édition : 30/12/2022 à 13h58   Consulter le profil de Butch  Envoyer un message privé à Butch  
BouquetdeNerfs

Inscrit le :
15/09/2007
2115 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 31/12/2022 à 14h44  
Je suis tombé dans un piège, la vie urbaine est dangereuse, je suis allé voir Avatar. C’est un tittytainment, et j’y préfère le nanar waterworld avec Kevin Costner :) Peut être un peu moins fourni en reproductions de faunes et flores aquatiques quand même. On passe son temps à s’interroger sur les prouesses techniques sans jamais se passionner pour l’histoire - c’est là que c’est bien fait : la forme dit de ne pas s'embarrasser du fond. Je me suis laissé entraîné et je le regrette
   Consulter le profil de BouquetdeNerfs  Envoyer un message privé à BouquetdeNerfs  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5688 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 03/02/2023 à 13h28  

Butch :

Je viens de terminer en famille la Saison 3 de Jack Ryan. Puis je me suis repassé à la poursuite d'octobre Rouge.
Question charisme des personnages, ça pardonne pas.

J'imagine...
Dans le McTiernan, il y en avait du charisme au m³ de sous-marin : Sean Connery, Scott Glenn, Sam Neill, Stellan Skarsgård, et j'en passe.

-------------

Vu (ou revu ; j'ai un doute...) Le chat à neuf queues de Dario Argento.

C'est bien terne pour du Argento 70s, dans l'intrigue comme dans la mise en images.
Un bon point néanmoins : à la différence de trop de ses films, les acteurs principaux (Karl Malden en aveugle, la charmante Catherine Spaak...) ne jouent pas mal.
C'est aussi, d'après mes souvenirs, le seul film d'Argento qui comprenne une poursuite automobile (plutôt réussie au demeurant, et où, fait rare pour l'époque, l'as du volant est une femme).
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
tj

Inscrit le :
20/06/2007
2988 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 03/02/2023 à 13h58  
Avatar : bluffant techniquement , consternant scenaristiquement . Il parait qu 'il y en aura 5 .... les 3 derniers vont passer en streaming je pense ..

Banshees of Inisherin : je ne m 'attendais pas tout a fait a ca , pour etre honnete ... du coup j 'en ressors un peu destabilisé!
   Consulter le profil de tj  Envoyer un message privé à tj  
Butch

Inscrit le :
29/09/2012
781 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 06/02/2023 à 12h10  
The Professor And The Madman avec Mel Gibson et Sean Penn fut une très bonne surprise.
Je pense que nous n'avons plus d'acteurs de ce calibre ici. Certes l'oeuvre est académique jusque dans l'amidon des cols de chemise des différents personnages, mais l'action se situant à Oxford, la forme épouse le fond.
Signature de Butch Tout refuser et continuer.
dernière édition : 06/02/2023 à 12h11   Consulter le profil de Butch  Envoyer un message privé à Butch  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5688 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 07/02/2023 à 15h14  
Robocop de Paul Verhoeven était rediffusé ce dimanche soir sur arte ; j'en ai profité pour le revoir.

Ça reste un sacré morceau de cinéma de science-fiction, à mon avis.
Le récit est riche (action, introspection, satire), la mise en scène impeccable, le casting, à l'avenant et, à mes yeux, les saccades dans l'animation de la machine ED-209 ne la desserve pas mais lui donne un côté assez effrayant.
Je trouve l'humour dans les dernières séquences, celles des confrontations finales, un peu trop appuyé, moins équilibré avec les autres tonalités du film que dans ce qui précède ; mais c'est bien le seul bémol que j'ai pu relever...

----------

Un peu maso, j'ai aussi revu La terza madre de Dario Argento.

Ça reste un mauvais film, tellement inférieur, et plus laid, que Suspiria et Inferno.
Néanmoins, le temps d'une ou deux scènes (l'arrivée dans la demeure de la Mater Lacrymarum, où la caméra épouse amoureusement le décor en clair-obscur, voire le passage final dans l'immondice, qui peut évoquer Phenomena), palpite encore le talent du Dario de la grande époque...


PS : j'avais complètement oublié la présence de Daria Nicolodi, vingt ans après Opera (où il est connu que Dario avait été particulièrement dur en coulisses avec son ex-femme, qui avait accepté de tourner uniquement parce qu'elle était convaincue, à la lecture du scénario, que sa dernière scène serait mémorable – elle avait bien raison !)
Ça fait plaisir que père, mère et fille aient finalement pu se retrouver pour un film en commun.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 07/02/2023 à 15h21   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5688 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 07/02/2023 à 16h48  
On parlait d'À la pousuite d'Octobre rouge ; je tombe par hasard sur cette photo de tournage (il y a du roulis... ^^)
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 07/02/2023 à 16h48   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5688 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 08/02/2023 à 09h10  


The Uninvited (La falaise mystérieuse) de Lewis Allen.

Un joli film d'inspiration gothique.
Tantôt espiègle, tantôt tragique.
Au récit riche en rebondissements, aux dialogues pleins d'esprit, à la mise en scène élégante.
Une très bonne surprise.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 08/02/2023 à 10h20   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9221 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 08/02/2023 à 10h15  
Le piège de David Schmoeller.
Suite à une panne de voiture, des touristes sont obligés de s'arrêter au milieu de nulle-part, et de demander de l'aide au seul habitant du coin. Petit à petit, ils commencent à disparaitre, victime d'un mystérieux tueur masqué aux pouvoirs télékinétiques.
Un petit film remarquable, qui se situe dans la lignée de Psychose et Massacre à la tronçonneuse.
Sorti en même temps que Halloween de Carpenter, il reprend le tueur masqué, sans aucune émotion visible. La présence de mannequins accroit d'ailleurs cette dimension, et joue de façon remarquable avec les nerfs du spectateurs.
Les effets spéciaux, tous mécaniques, sont absolument remarquables. Mention spéciale à la scène du bras et de la tête, à la fin du film, et à la première mort, avec tout ce qui part de l'armoire.
Bref, un film et un cinéaste à redécouvrir.

A noter, un Chuck Connors qui ressemble vaguement à Robert Redford :


Et un tueur qui rappelle Leatherface :






Citation :

que sa dernière scène serait mémorable – elle avait bien raison !)

Une scène monumentale, en effet.
Dans les bonus, Argento explique les incroyables difficultés de cette scène, et c'est passionnant.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5688 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 08/02/2023 à 11h14  

Olivier :

Le piège de David Schmoeller.
(...) Un petit film remarquable, qui se situe dans la lignée de Psychose et Massacre à la tronçonneuse.
(...) un film et un cinéaste à redécouvrir.

Souvenir d'un petit film surprenant, un "redneck movie" prenant des détours inattendus.


Edit : je savais bien que j'avais vu la gueule de ce Chuck Connors autre part : il était dans Soleil vert...
(Si j'en crois Wikipedia, c'était un sportif de haut niveau, un des rares à avoir été professionnel en ligue majeure US de baseball et de basketball.))
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 08/02/2023 à 11h23   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
   Répondre  |   page 33 / 59   |  aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  32  33  34  [ ...... ]  57  58  59     

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire