Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
5 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
  

En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux


  Sujet proposé le 06/01/2022 à 16h26 par Olivier
  Ajouter ce sujet à mes favoris Culture SF
   Répondre   |   page 32 / 59   |   aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  31  32  33  [ ...... ]  57  58  59     
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5688 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 19/12/2022 à 17h07  

Olivier :

J'aime bien la suite de la carrière de Craven, qui décide résolument de tourner le dos à ce cinéma, qui connaitra son aboutissement avec Marvel, pour finir sur des films indépendants, comme le magistral My soul to take.
Sa fin de carrière est l'une des plus honorables dans le cinéma d'horreur.

On mettra de côté le lycanthropique Cursed, film renié par Craven, issu d'un tournage passé sous les fouches caudines des infâmes frères Weinstein...
Je ne suis pas aventuré au-delà de sa bande-annonce, qui dévoile d'immondes effets spéciaux numériques.

La fin de carrière de ce réalisateur est tout à fait honorable, en effet
(j'aurais aimé qu'il en fut de même pour Carpenter, Argento, De Palma et d'autres)
(pour Cronenberg, il y a toujours de l'espoir – et puis son fils prend la relève :
bande-annonce de son dernier film, d'horreur/SF, comme il se doit...)

Pour m'en tenir aux trois derniers Craven :
_ Je n'ai pas encore vu My soul to take mais quelque chose me dit qu'il me plaira
(je ne crois pas que le film soit sorti en dvd en France – et j'aime toujours ce "bientôt vieux" support, pour les bonus permettant de prolonger le plaisir d'un bon film par un commentaire audio, des interviews, etc.)
_ J'ai revu Scream 4 et je trouve qu'il tient assez bien la route, même s'il manque un peu de scènes fortes.
_ Quant à Red eye, si l'escalade finale confine au grotesque, je trouve en ce qui précède un excellent suspense en huis-clos, avec deux acteurs au diapason
(Cillian Murphy,charme et menace, Rachel McAdams, vulnérabilité et combativité).
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 19/12/2022 à 17h08   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5688 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 20/12/2022 à 15h29  


Patrick de Richard Franklin.

En 1976, le succès de l'adaptation cinématographique du roman de Stephen King, Carrie, mettait à la mode le thème des pouvoirs télékinétiques.
En 1978 sortaient sur les écrans trois films sur le sujet : un américain, Furie (par Brian De Palma, encore, d'après le roman de John Farris) ; un franco-britannique La grande menace (The Medusa Touch, avec Richard Burton et Lino Ventura) ; et un australien, Patrick.

Doté d'un moindre budget, ce dernier n'en est pas moins efficace. On est même en droit de le préférer aux deux autres...

C'est qu'il bénéficie de deux armes maîtresses : un scénario, habile et plein de rebondissements, signé Everett DeRoche (un Américain expatrié qui écrivit plusieurs des plus remarquables films de genre australiens de l'époque : Long weekend, Harlequin, Roadgames...) et la mise en scène au cordeau de Richard Franklin (grand admirateur du cinéma d'Alfred Hitchcock, auquel le film fait quelques clins d'œil – notamment à Psycho).
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 20/12/2022 à 17h00   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9221 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 20/12/2022 à 15h35  

Citation :

Doté d'un moindre budget, ce dernier n'en est pas moins efficace. On est même en droit de la préférer aux deux autres...

Ce film est effectivement un petit bijou. Le cinéma fauché qui préfère miser sur le scénario plutôt que sur le casting et les effets spéciaux, et nous offre ainsi des œuvres remarquables.
L'une des perles de l'ozploitation.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5688 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 23/12/2022 à 15h30  


Hangover Square de John Brahm.

un compositeur prometteur à des "absences" : des pertes de mémoire pendant lesquelles il craint de s'être livré à des activités meurtrières...

Bien que s'ouvrant sur une scène de meutre, le film met un certain temps à pleinement démarrer. En effet, les spectateurs voient trop facilement que le bougre se fait manipuler par l'ambitieuse chanteuse de cabaret.

Heureusement, la suite ne fait que monter en puissance avec des périls de plus en plus pressants et des séquences de plus en plus hallucinées (en particulier le concerto final où la caméra virevolte sur les notes de Bernard Hermann).

Un bon film d'atmosphère qui me donne envie de voir la précédente collaboration du réalisateur John Brahm et du comédien Laird Cregar* : Jack l'éventreur.


* Ce dernier, hélas, n'aura pas l'opportunité de voir Hangover Square à l'écran. Il décéda peu de temps après de tournage ; il avait à peine trente ans.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 23/12/2022 à 15h31   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
2886 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 23/12/2022 à 16h51  
La corde (2022)
1 saison 3 épisodes ... Une mini série qui avait bien débutée, mais au final un grand bof , mais c'était court ..
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
BouquetdeNerfs

Inscrit le :
15/09/2007
2115 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 23/12/2022 à 22h24  
Vu aujourd’hui en kiosques, cela pourrait intéresser des Csfeux, le hors-série est cher mais tant pis, faites vous un cadeau avant que le Père Noël ne vous zigouille !
Spécial 50 ans de MadMovies : les plus grands entretiens avec les maîtres de l'horreur.
   Consulter le profil de BouquetdeNerfs  Envoyer un message privé à BouquetdeNerfs  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5688 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 24/12/2022 à 14h46  

BdN :

(...) le hors-série est cher mais tant pis, faites vous un cadeau avant que le Père Noël ne vous zigouille !
Spécial 50 ans de MadMovies : les plus grands entretiens avec les maîtres de l'horreur.

Un hors-série de MadMovies, ça fait un moment que je n'avais pas mis la main dessus
(si on peut appeler "hors-série" des numéros thématiques qui sortent tous les mois...)
Le prix est excessif, depuis longtemps; l'éditeur n'a pas à s'inquiéter de l'inflation galopante, il a déjà pris de l'avance.
Et puis j'espère que depuis le temps la direction de rédaction a pris l'habitude de (faire) relire l'ensemble les articles à la suite : les nombreuses redondances étaient pénibles.

Cependant, comme ce qui m'attire dans la presse cinéma, ce sont les interviews de réalisateurs, j'achète parfois MadMovies, car on y en trouve beaucoup, dans les mauvais genres qui m'intéressent.

Alors j'ai fait une exception pour ce hors-série tout en interviews ; et je dois dire que j'en apprécie la lecture.

NB : ces entretiens ne réalisent pas de rétrospectives de carrières (sauf pour Barker qui n'a fait que trois films). Ils discutent, au départ, d'une poignée d'œuvres , pas toujours les meilleures. Toutefois, cela n'empêche pas des retours en arrière éclairants, et même autour de films ratés peuvent être tenus des propos intéressants...
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 24/12/2022 à 14h46   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Butch

Inscrit le :
29/09/2012
781 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 28/12/2022 à 11h50  
Glass Onion de Rian Johnson. Encore raté.
Signature de Butch Tout refuser et continuer.
   Consulter le profil de Butch  Envoyer un message privé à Butch  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9221 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 28/12/2022 à 11h56  

Citation :

Glass Onion de Rian Johnson. Encore raté.

J'en ai effectivement entendu le plus grand mal.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5688 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 30/12/2022 à 10h47  
Re-visionnage de séries B d'horreur, suite et fin.


Alien Vs.Predator de Paul W. S. Anderson.

Dans mon souvenir, les critiques envers ce crossover étaient un brin exagérées et la fin, au moins, n'était pas trop mal.
Las !, aujourd'hui, je ne trouve pratiquement rien à sauver.

J'étais sans doute aveuglé par ma sympathie pour les Aliens et leur révolte contre le joug des Predators...


(Dans la foulée, j'ai ré-essayé la suite, Alien Vs.Predator : Requiem, par les frères Strause : je n'ai pas tenu 15 mn.)


....


J'enchaînais avec une découverte : Lectures diaboliques de Tibor Takács.



Si le film apparaît comme une anomalie dans la liste des Grand Prix du festival d'Avoriaz, il n'est pas mauvais pour autant, juste gentillet (comme un Gremlins que les chaînes tv repassent souvent à cette période de l'année...)

Après tout, c'est l'amour qui motive le méchant : désireux de plaire à sa belle,
il "s'embellit" avec le scalp d'unetelle, le nez de tel autre, etc.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 30/12/2022 à 10h48   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
   Répondre  |   page 32 / 59   |  aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  31  32  33  [ ...... ]  57  58  59     

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire