Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
8 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
  

En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux


  Sujet proposé le 06/01/2022 à 16h26 par Olivier
  Ajouter ce sujet à mes favoris Culture SF
   Répondre   |   page 30 / 59   |   aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  29  30  31  [ ...... ]  57  58  59     
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
2886 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 29/11/2022 à 13h39  
Terminé Le cabinet des curiosités - 2022 - Guillermo Del Toro - dans la lignée des contes de la cryptes , 8 épisodes écrits par 8 réalisateurs différents - entre fantastique - gore - épouvante - il y a du bon et du moins bon .
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9221 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 29/11/2022 à 14h31  

Citation :

mais je parie que Lettre à Franco, dont tu disais du bien ici, corrigera ça.

C'est un film historique, comme Agora il reste très fidèle à l'Histoire, et raconte l’écartèlement d'un intellectuel modéré pris dans les affres de la guerre civile espagnole, qui a suivi le coup d’État loupé de Franco, qui finit par se rallier à Franco.
Il faut donc avoir une connaissance minimale de la Guerre d'Espagne pour bien apprécier le film (le livre éponyme d'Antony Beevor reste ce que j'ai lu de mieux et de plus complet sur le sujet. D'autant qu'il a eu accès aux archives russes. Et en plus, c'est superbement écrit. Il en profite également pour dézinguer Malraux et porter Orwell aux nues : tout pour me plaire !).
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Butch

Inscrit le :
29/09/2012
781 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 30/11/2022 à 08h39  
Pour une production bien Netflixienne, Poupée Russe n'est pas vraiment désagréable, avec une petite touche de K.Dick assez bienvenue.
Signature de Butch Tout refuser et continuer.
   Consulter le profil de Butch  Envoyer un message privé à Butch  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5688 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 01/12/2022 à 09h30  

bruss :

Terminé Le cabinet des curiosités - 2022 - Guillermo Del Toro - dans la lignée des contes de la crypte , 8 épisodes écrits par 8 réalisateurs différents - entre fantastique - gore - épouvante - il y a du bon et du moins bon.

Je suis au moins curieux de voir l'adaptation de la bonne nouvelle d'horreur-SF de Michael Shea, L'autopsie.

Je vois qu'il y a aussi une nouvelle adaptation de La maison de la sorcière (The Dreams in the Witch-House) de Lovecraft... La précédente (dans les Masters of Horror, réalisée par un bon artisan, Stuart Gordon) n'était pas trop mal, à mon avis ; j'aurais préféré que soit choisi un texte qui n'a pas encore eu droit au passage à l'écran.



Puisque tu évoques Les contes de la crypte : j'ai vu la saison 1 de la plus récente version (10 épisodes sur 12, en fait, à cause d'un problème technique).
Je n'ai pas trouvé ça terrible...
À l'exemple du premier épisode, adaptation paresseuse de Matière grise, une des premières nouvelles de Stephen King (et pas sa meilleure).

Je sauverais, pour leur originalité, L'homme dans la valise et Le compagnon (avec ce dernier, les Lansdales – père, fille et fils – arrive à renouveler le thème éculé de l'épouvantail qui prend vie).
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5688 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 02/12/2022 à 10h43  
Re-visionnage de séries B d'horreur, histoire de comparer les impressions d'hier et d'aujourd'hui.



Evil dead de Sam Raimi.



J'en gardais un souvenir contrasté ; mon ressenti du moment est de même nature.

Du côté des défauts, je retiens surtout la fin. Jusque là, le réalisateur parvenait, en usant de cadrages inventifs et de mouvements de caméra dynamiques, à compenser remarquablement son manque de moyens. Par séquences, c'est même un modèle du genre en la matière. Alors pourquoi opte-t-il, dans l'ultime climax, pour un déluge d'effets spéciaux présentés frontalement ? Mystère... En tout cas, ça ressemble à un festival de pâte à modeler ; et le soufflé retombe (alors qu'auparavant l'effrayant et le cartoonesque se mêlaient harmonieusement).

Du côté des qualités, la réalisation, donc, pour la majeure partie du temps (avec une mention pour l'enchaînement de l'agression dans les bois, l'apparition du premier démon et le plan filmé du point de vue de la créature sous la trappe) et le fait que cette œuvre séminale du film d'horreur de "cabane dans les bois" utilise fort bien ladite cabine et lesdits bois... : ses successeurs devraient en prendre de la graine !


------------


The toolbox murders de Tobe Hooper (2004, remake d'un film de 1978).




Le film coupé en deux (deux tiers/un tiers).
La dernière partie, que je ne me rappelais pas si longue, est la moins intéressante, bien que pas inefficace. Il s'agit essentiellement d'un survival gore dans l'antre d'un monstre.
J'ai préféré la première partie, qui pose les enjeux, et bénéfice d'une bonne utilisation des décors, d'une photo polymorphe et d'une bonne actrice (Angela Bettis, l'héroïne de May).

Des quelques Hooper tardifs que j'aie pu voir, c'est celui se tient le mieux.


PS : je n'avais pas remarqué que la première victime était Sheri Moon, la compagne et actrice fétiche de Rob Zombie.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9221 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 02/12/2022 à 11h55  

Citation :

Des quelques Hooper tardifs que j'aie pu voir, c'est celui se tient le mieux.

Ses films Cannon étaient pas mal : son remake de L'invasion vient de Mars m'a rappelé Evolution : une sf parodique au second degré assumé.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5688 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 02/12/2022 à 15h21  

Olivier :

Ses films Cannon étaient pas mal

J'ai bien aimé la suite de Massacre à la tronçonneuse.
Par contre, je n'ai jamais été emballé par Lifeforce - L'étoile du mal (malgré la plastique de Mathilda May) ; et comme j'ai toujours associé à ce dernier L'invasion vient de Mars, tourné dans la foulée, je l'ai toujours tenu à l'écart...
Je le tenterai prochainement (il est au catalogue de ma médiathèque de quartier).


Edit : par Hooper tardif, j'entendais plutôt sa production post-1990.
Night terrors, Mortuary, ses épisodes des Masters of Horror, ça fait peine à voir...
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 02/12/2022 à 15h38   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
2886 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 03/12/2022 à 08h15  
Le Drôle de Noël de Scrooge (2009)
Un grand bof ...il n'y a qu'un quart d'heure au début et à la fin d'intéressant ...Pour le reste les spectres et fantômes gueulards , ça va 5 minutes ...et en plus ça fera peur au enfants ...
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9221 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 03/12/2022 à 10h09  
Maléfique d'Eric Valette.
Un bijou du cinéma de genre à la française.
Des prisonniers découvrent un journal intime, scellé dans le mur. On y trouve des incantations lovecraftiennes qui permettraient de s'évader.

Un mélange assez improbable entre Lovecraft (on y évoque Yog-Sothoth, on y évoque le fameux Ph'nglui...
A cela s'ajoute du Jean Genet (prison, travestissement avec un Clovis Cornillac exceptionnel).
Le tout rehaussé de gore, dans un final qui rappelle La quatrième dimension.

Bref, un véritable OLNI, très recommandable, tant il tranche avec les produits calibrés et formatés du cinéma de genre d'Outre-Atlantique.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
2886 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 05/12/2022 à 14h25  
Godless (2017) série western de 7 épisodes vraiment chouette , j'ai adoré .
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
   Répondre  |   page 30 / 59   |  aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  29  30  31  [ ...... ]  57  58  59     

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire