Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
8 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
  

En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux


  Sujet proposé le 06/01/2022 à 16h26 par Olivier
  Ajouter ce sujet à mes favoris Culture SF
   Répondre   |   page 19 / 59   |   aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  18  19  20  [ ...... ]  57  58  59     
morca

Inscrit le :
27/04/2004
5844 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 07/08/2022 à 17h41  

Citation :

ça signifierait que cette grammaire cinématographique s'est diffusée dans des médias auxquels il avait déjà accès : dessins animés ? BD ? Pas impossible.

C'est tout à fait ce que j'ai pensé ! Mais aussi - parce que je ne pense pas qu'Alien soit si innovant sur ce point à l'époque (a priori) - la quantité de média à laquelle il a pu être soumis par rapport à moi (40 ans de décalage à peu près) qui aurait à la fois augmenté les probabilités d'avoir déjà rencontrés des situations structurées comme dans le film et aussi les avoir possiblement multiplié, les rendant banales...

c'est bizarre par contre, j'aurais pensé avoir vu ce film au cinéma (ça c'est sûr) en sept. 81 et je vois qu'il est sorti en sept. 79 en france... aurait-il pu être encore (ou de nouveau) sur écran 2 ans après...
Signature de morca C'est pas vrai, je ne suis pas misanthrope. La preuve, j'ai des amis humains.
dernière édition : 07/08/2022 à 17h49   Consulter le profil de morca  Envoyer un message privé à morca  Visiter le site de morca  
Butch

Inscrit le :
29/09/2012
773 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 08/08/2022 à 11h37  

Jim :

Outre les effets spéciaux "en dur" jugés peu crédibles (alors que des effets numériques voyants sont plus facilement acceptés), les reproches envers les "vieux films" qui semblent revenir le plus souvent tiennent au rythme, plus lent.

J'ai noté ça avec Starwars. Mon fils et ses amis, mon gendre préfèrent la seconde trilogie à la première jugée trop lente, notamment le premier film calqué jusque dans le découpage, sur La forteresse cachée de Kurosawa. Par contre, McTiernan et Cameron restent plus appréciés. Les trucages ne sont pas en cause. Ces réalisateurs ne lâchent jamais leurs spectateurs. Dans Predator par exemple, même les attentes sont truffés d'informations. Dans Alien 2 ou Terminator, toutes les 10 secondes il se passe quelque chose. Le rythme est maîtrisé avec le tempo d'un Chuck Jones.
Signature de Butch Tout refuser et continuer.
dernière édition : 08/08/2022 à 11h39   Consulter le profil de Butch  Envoyer un message privé à Butch  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9133 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 09/08/2022 à 10h34  
L’année du requin des frères Boukherma.
Autant j’avais beaucoup aimé Teddy, autant celui-ci est nettement en dessous.
Je suis plutôt d’accord avec Libération et Télérama (tout arrive !)
https://www.allocine.fr/film/fichefilm-293047/critiques/presse/
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Butch

Inscrit le :
29/09/2012
773 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 09/08/2022 à 11h45  
J'étais assez motivé pour regarder Sandman sur netflix, et puis finalement, plus du tout.
Signature de Butch Tout refuser et continuer.
   Consulter le profil de Butch  Envoyer un message privé à Butch  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9133 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 11/08/2022 à 08h28  
Flic ou zombie, mauvaise traduction de Dead heat
Des braqueurs invincibles, qui encaissent les balles sans broncher, intriguent un duo de flics.
Ils vont visiter une mystérieuse société où ils découvrent une machine permettant de ressuciter temporairement les morts…
Un pur produit du divertissement des années 80, du temps où le cinéma avait encore des effets spéciaux, notamment cette scène géniale de la résurrection des cadavres dans la chambre froide d’un restau, à commencer par la vache.
La série B dans tout ce qu’elle a de meilleur.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5644 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 11/08/2022 à 17h53  

BdN :

Nope de Jordan Peele, curieux je suis, j’espère trouver le temps d’aller le voir en salles obscures.

J'en sors et ça m'a bien plu.
Plus que le précédent, US, qui finissait par s'écrouler sous le poids de ses métaphores.
Ici, s'il y a bien à réfléchir (sur la société du spectacle, l'illusion cinématographique),
ce n'est jamais au détriment de l'intrigue, somme toute simple.

Le récit démarre avec deux séquences accrocheuses pour mieux se poser ensuite et prendre son temps, jusqu'à l'escalade finale.
La mise en scène est ample, toujours lisible, et révèle un OVNI plus original que ne le suggèrent les bandes-annonces.

Un chouette blockbuster estival.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 11/08/2022 à 17h54   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9133 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 11/08/2022 à 23h06  
La panthère noire de Ian Merrick.
Un polar crépusculaire, sombre et poisseux comme les années 70 dans le nord de l’Angleterre.

On y suit l’itinéraire sanglant d’un ancien militaire, devenu truand de bas-étage.
Il tente, souvent en vain, de braquer des bureaux de poste, et tue parfois dans la,panique.
Puis il tente le coup de sa vie : kidnapper une riche héritière, et toucher une grosse rançon.
Sauf que rien ne se passe comme prévu.

Un film admirable, conçu comme une tragédie antique, qui broie les destins. Entre police à côté de la plaque, et truand qui a eu les yeux plus gros que le ventre. Les imprévus, comme autant de grains de sable, vont tout enrayer.
Donald Sumpter, qui a le rôle principal a le jeu qu’il fallait. Tout en retenue, froid et méthodique, mais vite dépassé par la malchance.

Un bijou de noirceur à découvrir sans hésiter. Le cinéma des années 70, c’était quand même quelque chose, crévindiou !
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
2850 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 13/08/2022 à 13h51  
Outer Range -2022
1 saison - 8 épisodes - assez bonne série fantastique , complexe mais bien interprétée .
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
2850 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 14/08/2022 à 10h03  
Seul face à l'abeille (Man VS Bee)
1 saison 9 épisodes ( très courts )

Synopsis :Génial de trouver un bon boulot de gardiennage dans une luxueuse maison , mais quand une abeille vous pourri la vie , ça devient cauchemardesque ...

Ouais bof , des situations prévisibles et répétitives , seul avantage des épisodes de 10 mn . Pas fan de l'humour anglais et de mister Bean ....
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9133 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 14/08/2022 à 14h13  
Nope : pour moi, c’est nope.
Ou plutôt tout ça pour ça ?
C’est long, c’est lent, intrigant et angoissant pendant un moment.Puis ça vire au portnawak avec des facilités scénaristiques [color=yellow][en quoi ce pinocchio géant serait-il une menace ?
Tout se passe, comme par hasard bien au-dessus du puit où, comme par hasard ont atterri toutes les pièces de monnaies. Le vaisseau est esthétiquement ridicule, avec son trou puis sa grande voile/color] ainsi que des persos sans intérêt qui n’apportent rien à l’intrigue (le documentariste, le motard), qui ne sont eux aussi que des facilités scénaristiques.
Bref, ça ressemble beaucoup (trop) à Evolution, sans la satire anti-créationniste et l’humour potache assez jubilatoires.

Peele est comme Tarantino : quelqu’un dont le génie cinématographique et le succès m’échappent.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
   Répondre  |   page 19 / 59   |  aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  18  19  20  [ ...... ]  57  58  59     

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire