Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
9 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
  

En 2020, que les bons films fassent de bons nervins.


  Sujet proposé le 03/01/2020 à 15h09 par Jim
  Ajouter ce sujet à mes favoris Culture SF
   Répondre   |   page 42 / 44   |   aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  41  42  43  44     
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
7535 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 27/10/2020 à 15h07  
The machinist de Brad Anderson.
Une revisitation du double maléfique schizo-paranoïde, avec au moins deux atouts majeurs.
D'une part la photo, qui montre souvent un quasi noir et blanc avec de belles nuances de gris, et de l'autre, un Christian Bale absolument exceptionnel.
Ajoutons à cela un scénario habile, et le film se montre rivalise sans peine avec Spider de Cronenberg.

Bref, un excellent film.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
4766 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 27/10/2020 à 16h22  

Olivier :

The machinist de Brad Anderson.
(...) un excellent film.

Il faudrait que je le revoie, celui-ci.

La première fois, la performance de Christian Bale m’a distrait de l’intrigue comme de la facture du film.

Une performance problématique, à mon avis, à la limite de ce qu’un acteur devrait s’imposer au profit d’un rôle.
Je me souviens que l’acteur disait avoir consulté un médecin pour connaître la ration minimale qu’il pouvait ingurgiter quotidiennement sans risque... et être allé en deçà.

Avec les variations de poids qu’il s’est infligé au cours de sa carrière, je ne voudrais pas être à sa place le jour où son corps lui présentera l’addition.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 27/10/2020 à 16h22   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
7535 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 30/10/2020 à 12h00  
La bande-annonce de Stardust, le biopic sur Bowie.
Acteur comme chanteur, il n'est jamais resté loin de la sf. Notamment pour son rôle dans l'adaptation de L'homme tombé du ciel, l'un de mes romans préférés.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
dernière édition : 30/10/2020 à 12h01   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
lacroute

Inscrit le :
13/03/2005
5955 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 30/10/2020 à 12h49  
... et sa participation en guest-star (un concert virtuel caché que je n'ai jamais trouvé) aux circonvolutions ludiques largement SF d'un maintenant antique jeu video intitulé "Nomad Soul"
   Consulter le profil de lacroute  Envoyer un message privé à lacroute  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
2110 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 30/10/2020 à 13h59  
You Should Have Left (2020)est un film réalisé par David Koepp avec Kevin Bacon, Amanda Seyfried.
synopsis :
Retiré dans une maison isolée du Pays de Galles avec sa femme et sa fille pour écrire la suite de son plus grand succès, un scénariste perd peu à peu la raison.

Un thriller paranormal , pas terrible du tout .. avec un dénouement tellement prévisible ...
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
morca

Inscrit le :
27/04/2004
5609 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 31/10/2020 à 23h24  
Vu Star Trek : Picard. Amateur des premiers Star Trek, je n'ai pas pris le wagon TNG (notamment pouvait pas accepter qu'on remplace Spock par un type badigeonné de fond de teint). J'ai laissé passé les autres moutures (autres centres d'intérêt). Les films n'avaient pas le peps. Après le reboot d'Abrams, pour moi, si non sans défaut, salvateur, j'aurai remis le nez dans Discovery, s'il n'y avait la propulsion aux champignons, non mais sans dec. J'ai accroché aux débuts de Picard, malgré quelques démangeaisons (dont l'âge du héros*) mais j'ai suivi jusqu'au bout, même si, je dois le dire, pour moi, ça n'a fait que baisser de niveau au fur et à mesure et les démangeaisons finissent limite urticaire.

*SPOILER : à la fin, quand Picard meurt, je me suis dit : aaah, ils ont fait cette saison pour faire une "belle" fin à un personnage, ok, d'accord... mais non, il le ressuscite, les c****

Revu aussi Repo : the Genetic Opera. 10 ans après mon premier visionnage, ça ne vieillit pas très bien ^^. Mais cela reste, malgré les Razzies et tout ça, un OVNI et ça, ça vaut son pesant.
Signature de morca C'est pas vrai, je ne suis pas misanthrope. La preuve, j'ai des amis humains.
   Consulter le profil de morca  Envoyer un message privé à morca  Visiter le site de morca  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
4766 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 01/11/2020 à 10h24  
La longue nuit de l'exorcisme (Non si sevizia un paperino) de Lucio Fulci.

Le film pâtit d'un titre français trompeur (l'essentiel du récit se passe de jour, sous le soleil éclatant du sud de l'Italie, et il n'y est pas question d'exorcisme, du moins au sens littéral) ainsi que d'une scène gore finale qui prête au ridicule par la grossièreté de ses effets
(un des mannequins les moins crédibles de l'histoire du cinéma d'horreur...)

Ces écueils ne doivent néanmoins pas occulter les qualités de cette œuvre, certainement une des meilleures de son auteur, avec une intrigue mieux tenue que d'ordinaire chez ce réalisateur, et un casting plus fourni, avec de solides acteurs (de Tomás Milián à Irene Papas), la trame principale, qui tourne assez classiquement autour de meurtres d'enfants, servant à traiter les thèmes de la présomption de culpabilité et la propension au lynchage au travers de scènes extrêmement marquantes.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 01/11/2020 à 10h32   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
4766 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 03/11/2020 à 11h55  
La nuit dernière, n’arrivant pas à m’endormir, je regardais Autopsie d’un meurtre (Anatomy of a murder), d’Otto Preminger, repoussé au-delà de minuit en raison d’hommage à Sean Connery.

L’ayant déjà vu deux fois, je me disais que je pouvais laisser dériver mon attention et trouver le sommeil...
Grossière erreur ! ^^

Car ce film de procès, cultivant l'ambiguïté, est captivant. Avec un casting en or
(plus que James Stewart, dans son emploi habituel, ce sont les seconds rôles
que je trouve brillants : Ben Gazzara , Lee Remick et le grand George C. Scott).
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 03/11/2020 à 13h40   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
lacroute

Inscrit le :
13/03/2005
5955 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 03/11/2020 à 12h03  
Encore en replay sur Arte.
   Consulter le profil de lacroute  Envoyer un message privé à lacroute  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
7535 messages
RE : En 2020, que les bons films fassent de bons nervins. 03/11/2020 à 13h41  
J'ai été particulièrement gonflé par toutes ces rediffusions en hommage à Sean Connery en... vf !

De la vf pour rendre hommage à un acteur.
Un doubleur encore, je veux bien comprendre. Un compositeur passe encore.
Un réal c'est plus que limite.
Mais un acteur, c'est affligeant.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
   Répondre  |   page 42 / 44   |  aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  41  42  43  44     

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire