Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
4 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
  

En 2019, sur les écrans, c'est la teuf


  Sujet proposé le 07/01/2019 à 13h48 par Jim
  Ajouter ce sujet à mes favoris Culture SF
   Répondre   |   page 39 / 41   |   aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  38  39  40  41     
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
1894 messages
RE : En 2019, sur les écrans, c'est la teuf 10/11/2019 à 09h03  
Terminé la saison 2 de Mindhunter ....encore meilleure que la saison 1....
Tout est bon dans cette série , vivement une saison 3 .
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
morca

Inscrit le :
27/04/2004
5417 messages
RE : En 2019, sur les écrans, c'est la teuf 10/11/2019 à 16h54  
Cool...
j'attends le moment adéquat pour voir cette saison avec ma compagne... j'espère que ça ne tardera pas trop ^^
Signature de morca C'est pas vrai, je ne suis pas misanthrope. La preuve, j'ai des amis humains.
   Consulter le profil de morca  Envoyer un message privé à morca  Visiter le site de morca  
LeGaidol

Inscrit le :
12/05/2005
2952 messages
RE : En 2019, sur les écrans, c'est la teuf 11/11/2019 à 18h59  
"Roma" de Alfonso Cuaron. Tirant son nom du quartier de Colonia Roma à Mexico, Roma est un film lent, contemplatif, avec plan séquence, profondeur de champ et très peu de dialogues, où le détail prosaïque du quotidien croise le fracas de l'histoire. Mais,
au lieu de se focaliser sur les déchirements, familiaux, politiques et sociaux, Cuaron choisit le contre-champ, celui de la solidarité entre deux femmes. C'est un euphémisme de dire que j'ai apprécié.
   Consulter le profil de LeGaidol  Envoyer un message privé à LeGaidol  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
7104 messages
RE : En 2019, sur les écrans, c'est la teuf 12/11/2019 à 11h55  
Furie d' Olivier Abbou, à qui nous devions déjà l'excellent Territoires.
Vu l'histoire, je ne voyais pas comment nous pourrions basculer dans l'horreur. Je voyais tout au plus la possibilité d'un thriller psychologique, avec l'obsession du personnage principal.
Mais le réalisateur est malin, et sait y faire.
Il prend son temps, mais nous basculons dans une horreur pure d'une incroyable intensité, portée par l'attente qui trouve tout son sens.
J'ai vraiment beaucoup aimé ce film, qui m'a fait penser par moments au dernier Gaspard Noé.

Info réjouissante : Joker cartonne !
https://www.journaldugeek.com/2019/11/11/le-film-joker-fait-un-gros-carton-inattendu-en-france/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+LeJournalDuGeek+%28le+Journal+du+Geek%29
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
4465 messages
RE : En 2019, sur les écrans, c'est la teuf 12/11/2019 à 15h36  


Le traître de Marco Bellochio.

Superbe fresque mafieuse prenant pour « héros » le témoin principal du « maxi-procès » de Cosa Nostra.

2 h 30 que je n’ai pas vu passer (peut-être parce que le film est un très bon complément au reportage récent, Corleone, le parrain des parrains, qui m’a beaucoup marqué).

Mise en scène ample et variée, multiplicité des registres fictionnels (thriller judiciaire, drame, polar, avec des touches de commedia dell’arte) et interprétations fortes : Pierfrancesco Favino décroche enfin un grand rôle principal et crève l’écran (il m’a fait penser au meilleur Javier Bardem) ; les seconds rôles sont au diapason (Fabrizio Ferracane est glaçant).

----------



Trauma de Dan Curtis,
d’après le roman de Robert Marasco, Notre vénérée chérie.

Ça faisait longtemps que j’entendais parler de ce film (sous son titre original : Burnt offerings) comme d’un classique sur le thème de la maison hantée.
Après visionnage, je dirais que cette réputation est méritée.
Si la mise en scène n’éblouit pas, le scénario, implacable, et le casting (Karen Black, Oliver Reed et l'immense Bette Davis dans un de ses derniers rôles), très bon, en font assurément un des meilleurs représentants de cette catégorie.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 12/11/2019 à 15h36   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
7104 messages
RE : En 2019, sur les écrans, c'est la teuf 12/11/2019 à 16h08  

Citation :

Le traître de Marco Bellochio.

Superbe fresque mafieuse prenant pour « héros » le témoin principal du « maxi-procès » de Cosa Nostra.

2 h 30 que je n’ai pas vu passer (peut-être parce que le film est un très bon complément au reportage récent, Corleone, le parrain des parrains, qui m’a beaucoup marqué).

Mise en scène ample et variée, multiplicité des registres fictionnels (thriller judiciaire, drame, polar, avec des touches de commedia dell’arte) et interprétations fortes : Pierfrancesco Favino décroche enfin un grand rôle principal et crève l’écran (il m’a fait penser au meilleur Javier Bardem) ; les seconds rôles sont au diapason (Fabrizio Ferracane est glaçant).


+1
Le film a le grand mérite de trancher nettement avec l'image romantique de la mafia, et montre la réalité assez crue, d'une société totalement gangrénée (voir l'assassinat du moine en pleine messe).
J'ai aussi beaucoup aimé la façon dont la mafia s'est, en quelque sorte, dévorée d'elle-même, avec les assassinats orchestrés par Toto Riina. Tout le monde se connait, et l'on se tue sans pitié.
Mais surtout, j'ai été impressionné par la rencontre des deux hommes, le juge Falcone et la mafieux. Le film met superbement en scène les relations complexes entre ces deux hommes, ayant chacun leurs motivations, mais résolus à arriver à un but commun..

Mon film préféré du réalisateur reste toutefois Vincere, sur comment Mussolini passe de l'extrême-gauche au bellicisme, lors de la Première guerre mondiale, qui le mènera droit au fascisme.

Enfin, j'aime beaucoup le frère du réalisateur, l'écrivain Piergiorgio Bellocchio, dont j'avais beaucoup aimé Nous sommes des zéros satisfaits.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
4465 messages
RE : En 2019, sur les écrans, c'est la teuf 13/11/2019 à 10h09  

Olivier :

Mais surtout, j'ai été impressionné par la rencontre des deux hommes, le juge Falcone et la mafieux. Le film met superbement en scène les relations complexes entre ces deux hommes, ayant chacun leurs motivations, mais résolus à arriver à un but commun..

J'aurais bien repris quelques scènes de plus avec ces deux-là...


Olivier :

Mon film préféré du réalisateur reste toutefois Vincere, sur comment Mussolini passe de l'extrême-gauche au bellicisme, lors de la Première guerre mondiale, qui le mènera droit au fascisme.

Celui-ci, j'ai très envie de le voir.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 13/11/2019 à 12h04   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
1894 messages
RE : En 2019, sur les écrans, c'est la teuf 13/11/2019 à 17h23  
Laissez bronzer les cadavres ...
Autant j'avais adoré le roman de jean - Patrick Manchette , autant là j'ai été énormément déçu...
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
7104 messages
RE : En 2019, sur les écrans, c'est la teuf 13/11/2019 à 17h45  

Citation :

Laissez bronzer les cadavres ...
Autant j'avais adoré le roman de jean - Patrick Manchette , autant là j'ai été énormément déçu...

+ 1

Manchette n'a pas eu de bol avec le cinéma.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
tj

Inscrit le :
20/06/2007
2217 messages
RE : En 2019, sur les écrans, c'est la teuf 13/11/2019 à 20h35  
en m 'auto citant ( 15 avril)


Citation :

Cold Pursuit , avec notre ami Liam Neeson . Je m 'attendais a un bon vieux revenge porn , ce que j ai eu pendant les 30 premieres minutes , jusqu'a ce que le film derape violemment dans toutes les directions , entre auto derision assumee, reveries a la Kitano et absurde total , un objet completement fou . Perso , j'ai apprecie...


en fait ,c 'est un repompage , quasi plan par plan d un film norvegien de 2014 " In order of disappearance "avec Bruno Ganz et Stellan Skarsgård . Gonfle.. je me disais aussi qu un scenario comme ca pouvait pas sortir des studios americains ...

et sinon Joker en stream .. boarf je vois pas trop pourquoi il a ete encense par la critique pour son aspect social et realiste. On reste dans le comics americain avec le choix entre l 'autorite quasi fasciste et la rebellion anarchique et violent ...
dernière édition : 13/11/2019 à 20h38   Consulter le profil de tj  Envoyer un message privé à tj  
   Répondre  |   page 39 / 41   |  aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  38  39  40  41     

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire