Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
9 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
  

En 2018, du cinéma en super 8 ?


  Sujet proposé le 04/01/2018 à 18h52 par Fiotox
  Ajouter ce sujet à mes favoris Culture SF
   Répondre   |   page 5 / 38   |   aller en page :      1  2  3  4  5  6  [ ...... ]  36  37  38     
morca

Inscrit le :
27/04/2004
5295 messages
RE : En 2018, du cinéma en super 8 ? 21/02/2018 à 21h34  

Citation :

L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford
Bien aimé celui-ci en passant... Outre la SF, je me penche dès que possible sur le western de qualitey - ça ne prend pas beaucoup de temps, y'a pas des masses ^^

Sinon, en série SF, j'avais bien aimé l'adaptation de American Gods et je profite de la fin de mon visionnage de Legion pour le dire... Legion est bourré de qualité aussi - pas exempt de défaut, certes. Deux séries qui méritent le détour...
Signature de morca C'est pas vrai, je ne suis pas misanthrope. La preuve, j'ai des amis humains.
dernière édition : 21/02/2018 à 21h36   Consulter le profil de morca  Envoyer un message privé à morca  Visiter le site de morca  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
4190 messages
RE : En 2018, du cinéma en super 8 ? 22/02/2018 à 11h16  
Pour en revenir à l'Irlande du nord, et au cycle de la violence, pas drôle du tout cette fois-ci, j’ai vu le fameux court-métrage d’Alan Clarke, Elephant
(en complément de The Firm, film sur le hooliganisme avec un Gary Oldman en grande forme)


C’est franchement radical ; je reste épaté qu’une chaîne publique puisse produire une telle chose (quoique la BBC n’a pas toujours été aussi tolérante avec Clarke puisqu’elle a censuré son Scum, film sur les « borstals » - les maisons de redressement anglaises – qu’il dut re-tourner pour le cinéma).

Elephant joue sur le contraste, séduisant d’abord l’œil par ces longs travellings dans des lieux souvent déserts pour finir par s’attarder sur les victimes de meurtres de sang-froid avec un œil naturaliste (décors naturels de Belfast ; pas de musique, juste les bruits ambiants).
On sent le cinéaste nous dire que les morts qui s’accumulent dans cette région, ce n’est pas du cinéma (ce qui rend caduque l’accusation de répétition gratuite intentée à cette œuvre).

----------


Bruss :

L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford
(...)
Brad Pitt nous offre là un rôle qui lui va à la perfection...
Le tout accompagné de commentaires de Pierre Arditi et d'une jolie musique

Je n’avais pas remarqué que le doubleur de Casey Affleck avait la voix de
Pierre Arditi... ^^

Je trouve que Brad Pitt, que je n’aime guère, n’est jamais meilleur, comme ici, que quand il incarne des figures typiquement américaines (son rôle dans Le stratège en est un autre exemple).

Très belle photo également.

---------

Vu Ghost in the shell par Rupert Sanders.
(en n’ayant ni lu le manga ni vu l’anime)

J’ai trouvé ça monotone, terne...

Acteurs et effets spéciaux assurent un minimum mais à la direction manque le moindre talent, de conteur comme de metteur en scène.

Je vais vite l’oublier, celui-là.

----------



La forme de l’eau de Guillermo Del Toro.

Sans doute le film le plus abouti de son réalisateur.

Ça manque un peu de surprises, et peut-être de quelques envolées dans la réalisation, pour en faire un grand film mais c’est de superbe facture, très fluide, les acteurs sont remarquables (Sally Hawkins montre une palette de jeu très étendue – on est loin de la simple performance du type « Regardez comme j’ai bien appris la langue des signes... », Richard Jenkins est touchant et Michael Shannon a un rôle moins limité que ce que pouvait laisser craindre la bande-annonce), la créature est une belle réussite technique et la dimension sexuelle de certaines scènes dénote agréablement dans ce genre de production.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 22/02/2018 à 12h24   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
1696 messages
RE : En 2018, du cinéma en super 8 ? 22/02/2018 à 12h33  
Non , Pierre Arditi raconte certains évènements , mais n'est pas une doublure ..
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
4190 messages
RE : En 2018, du cinéma en super 8 ? 22/02/2018 à 13h34  
Autant pour moi. Je n'avais pas fait attention.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
lisbeli

Inscrit le :
22/02/2013
167 messages
RE : En 2018, du cinéma en super 8 ? 22/02/2018 à 14h45  
Comme morca, bien aimé l'adaptation d'American gods. J'espère vraiment qu'il y aura une deuxième saison, vu que ça s'arrête pratiquement au moment le plus intéressant.
   Consulter le profil de lisbeli  Envoyer un message privé à lisbeli  
tj

Inscrit le :
20/06/2007
2077 messages
RE : En 2018, du cinéma en super 8 ? 22/02/2018 à 16h49  
J avais bien aimé la forme de l'eau Jim , meme si je ne suis pas sur que ca me laisse un souvenir imperissable .
Par contre a la longue la vision caricaturale des mechants americains des années 50 vs les minorités opprimées est un peu lourdingue ...
   Consulter le profil de tj  Envoyer un message privé à tj  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
6833 messages
RE : En 2018, du cinéma en super 8 ? 22/02/2018 à 18h31  

Citation :

Par contre a la longue la vision caricaturale des mechants americains des années 50 vs les minorités opprimées est un peu lourdingue ...

C'était ma grande peur en voyant la bande-annonce : une niaiserie manichéenne et un film aseptisé.
Je pense que je vais plutôt revoir Le labyrinthe de Pan, alors.

Et dans les films sortis mercredi, je vais donc me contenter de Moi, Tonya.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
dernière édition : 22/02/2018 à 18h32   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
tj

Inscrit le :
20/06/2007
2077 messages
RE : En 2018, du cinéma en super 8 ? 22/02/2018 à 20h15  
Je ne dirais pas que le film est aseptisé ni manicheen , mais certainement tres politiquement correct : on voit bien que derrieres certaines scenes , effets , choix , il y a le realisateur qui nous fait lourdement signe : vous avez vu , hein, hein , j ai tout bon la!!!( un peu comme le dernier star wars aussi et tout a fait a l oppose de 3 billboards qui etait tres rafraichissant de ce cote la )
   Consulter le profil de tj  Envoyer un message privé à tj  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
4190 messages
RE : En 2018, du cinéma en super 8 ? 23/02/2018 à 11h15  

tj :

J’avais bien aimé la forme de l'eau (...), même si je ne suis pas sûr que ça me laisse un souvenir impérissable.

Ce n’est pas le film de Del Toro que je préfère (je garde un faible pour L’échine du Diable et je trouve que Le labyrinthe de Pan contient des scènes plus fortes) ; mais je trouve que c’est celui qui se tient le mieux du générique d’ouverture au générique de fin.


tj :

Par contre à la longue la vision caricaturale des méchants américains des années 50 vs les minorités opprimées est un peu lourdingue ...

Je ne dirais (...) que le film est (...) très politiquement correct

(...) tout à fait à l’opposé de 3 billboards qui était très rafraichissant de ce côté-là

C’est pas faux...

Côté minorités opprimées, c’est un festival.

Néanmoins, le personnage de Michael Shannon qui pourrait n’être décrit que comme haïssable est aussi montré comme pathétique.


Olivier :

C'était ma grande peur en voyant la bande-annonce : une niaiserie manichéenne et un film aseptisé.
Je pense que je vais plutôt revoir Le labyrinthe de Pan, alors.

Ça part d’une base manichéenne de conte de fée (la première scène donne tout de suite le ton) qui ne sera que légèrement dérangé par la suite (par exemple, par le premier refus de l’ami appelé à l’aide).

Le projet est sans fard : c’est La belle et la bête revue par un amoureux de L’étrange créature du lagon noir...


Olivier :

Et dans les films sortis mercredi, je vais donc me contenter de Moi, Tonya.

C’était mon premier choix mais la programmation du cinéma le plus proche (et pour lequel j’arrive à avoir des réductions...) est de plus en plus pauvre :-(

----------

Sinon j'ai vu Dans le noir (Lights out) de David F. Sandberg :
film aux effets simples et efficaces recherche scénario désespérément...
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 23/02/2018 à 11h15   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
6833 messages
RE : En 2018, du cinéma en super 8 ? 23/02/2018 à 14h53  
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
   Répondre  |   page 5 / 38   |  aller en page :      1  2  3  4  5  6  [ ...... ]  36  37  38     

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire