Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
9 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
vda

Inscrit le :
16/02/2006
34 critiques
1484 messages
Consulter le profil de vda
Envoyer un message privé à vda

Planète d'exil

Ursula Le Guin


Planète d'exil
Traduction : Jean Bailhache
Illustration : Wojtek Siudmak
Titre original : Planet of exile
Première parution : 1966

 Pour la présente édition :

Editeur : Pocket

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (4 réponses)

Inéluctable comme la venue de l’hiver après l’automne, comme la mort après la vie. La venue de l’hiver est là sur cette planète où depuis six cents ans / dix ans, vingt-trois générations, sont venus des colons de la Ligue de tous les mondes. L’embargo technologique leur a laissé pour seules armes, sur cette planète aux populations belliqueuses, des flèches et des lances, empoisonnées.

Les nomades de la planète les nomment les Hors Venus et les considèrent comme des inférieurs. Est venu pour eux la saison de l’installation dans les villes d’hiver, le moment de la sudaison, quand les peuplades du Nord migrent loin vers le Sud, vivant sur les terres qu’ils traversent.
En cette fin d'automne cependant, les pratiques des Gaals semblent s’être modifiées. Selon les Hors Venus, ils ne se déplacent pas en hordes dispersées, mais en une seule et formidable masse dont l’arrière-garde est une armée irrésistible qui prend les villes d’hiver en descendant vers le Sud, le long de la côte, réduit les femmes en esclavage, installe des garnisons dans les cités prises.
Jacob Agat, membre du conseil des dix qui dirige la ville des Hors Venus, Landin, rend visite au vieux chef de clan Wold. Il lui délivre les informations sur les Gaals et lui propose une alliance afin de détourner de la côte la course des Gaals. Prenant prétexte des relations entre Agat et une de leurs femmes, le clan de Wold se divise, le jeune homme est attaqué, le pacte rompu.

Avec la première neige arrive l’avant-garde des Gaals. La plaine est couverte par leur nombre, Tevar la ville d’hiver des Hilfes, proche de Landin, est attaquée, sa porte défoncée, ses rues envahies. Les hommes de Landin s’engagent dans une guérilla et durant trois jours harcèlent les Gaals afin de les engager à s’attarder le moins possible aux abords de leur ville. Ils lancent une incursion sur Tevar et ramènent avec eux sous la protection de leurs murailles quelques centaines d’hilfes, dont Wold.
Bientôt, les Gaals mettront le siège devant Landin. Les femmes, les enfants et les vieillards sont envoyés sur le Roc, forteresse entourée des flots, imprenable, disposant de vivres en suffisance pour la saison d’hiver qui s’annonce. Les Gaals attaquent, l’hiver – neige, blizzard, goules des neiges – se déchaîne.

Ursula

Le Guin

instille a son roman une marche au cours inéluctable : avec talent, par touches répétées, par les particularités de ses personnages (le vieux Wold seul a avoir connu l’hiver précédent avec la vieille autreterrienne Alla Pasfale ; la jeune Rolerie, seule hilfe à être née hors saison, ...). La lente déchéance démographique des hommes de la Ligue (avortements spontanés, enfants morts-nés) fait écho à la disparition de l’été et à la venue de l’hiver. Comme il lui arrive Ursula

Le Guin

livre une intrigue linéaire, à l’issue évidente, aux événements simples. Et parvient à transcender son texte. Tout est écrit dès le départ, mais loin d’être un roman désespéré, ou fataliste, Planète d’exil est au contraire un hymne à la tolérance, au pardon, à l’amour et à l’espoir.

- Qu’est-ce que c’est qu’une hilfe ?
- C’est ce que tu es dans notre langage.
- Et qu’êtes-vous dans ce langage ?
- Des hommes.

Difficile de passer à un autre auteur après la lecture d’Ursula

Le Guin

. Difficile de résumer un roman de cet auteur pleine de finesse, d’intelligence et de surprises.




A peine la colonie fut-elle installée sur Gamma Draconis III que son vaisseau spatial fut rappelé. L'Ennemi extragalactique fut-il vainqueur ? La Ligue survécut-elle ? Les colons restèrent sans nouvelles pendant six siècles. Un jour, un vaisseau descendrait des étoiles dans une gloire de feu, mais les reconnaîtrait-on ? Ils étaient là pour civiliser les hilfes, et la loi leur ordonnait de ne pas dépasser le niveau de cette espèce, qui en six cents ans ne put apprendre l'usage de la roue. Peu à peu, le vieux rêve de domination fut oublié. Les connaissances se perdaient. Les unions devenaient stériles. Ce monde tuait les Hors Venus comme on rejette un greffon. Finalement, ils se replièrent dans leur capitale trop grande. Au prochain hiver, l'invasion des Gaal emporterait tout. Contre eux, Jacob Agat Autreterre proposa une alliance aux hilfes de Tévar. Mais un instinct plus fort le poussait. Rolerie, la petite hilfe aux yeux dorés, n'avait-elle pas un remède à l'hiver, à la stérilité et à la mort ?

Le nom d'Ursula Le Guin, née en 1929, est synonyme de sensibilité, d'imagination, de lucidité. Sa tétralogie de la Ligue de Tous les Mondes est couronnée par un de ses chefs-d'œuvre : La Main gauche de la nuit.


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (4 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
La main gauche de la nuit   

La main gauche de la nuit

    

Ursula Le Guin



Cette critique est signée Lisbei
15 réponses y ont été apportées. Dernier message le 18/08/2017 à 09h59 par Olivier

Le sorcier de Terremer   

Le sorcier de Terremer

    

Ursula Le Guin



Cette critique est signée LeGaidol
8 réponses y ont été apportées. Dernier message le 08/02/2010 à 14h39 par machin

Les tombeaux d'Atuan   

Les tombeaux d'Atuan

    

Ursula Le Guin



Cette critique est signée LeGaidol
Aucune réponse pour le moment...

L'ultime rivage   

L'ultime rivage

    

Ursula Le Guin



Cette critique est signée LeGaidol
11 réponses y ont été apportées. Dernier message le 21/04/2008 à 21h11 par Leo

Tehanu   

Tehanu

    

Ursula Le Guin



Cette critique est signée LeGaidol
4 réponses y ont été apportées. Dernier message le 11/02/2010 à 19h07 par Lisbei

Contes de Terremer   

Contes de Terremer

    

Ursula Le Guin



Cette critique est signée LeGaidol
10 réponses y ont été apportées. Dernier message le 01/01/2006 à 19h28 par McFungos

Les dépossédés   

Les dépossédés

    

Ursula Le Guin



Cette critique est signée solaris
17 réponses y ont été apportées. Dernier message le 14/10/2008 à 21h40 par vda

L'autre côté du rêve   

L'autre côté du rêve

    

Ursula Le Guin



Cette critique est signée vda
7 réponses y ont été apportées. Dernier message le 09/02/2009 à 14h33 par Franz

Lavinia   

Lavinia

    

Ursula Le Guin



Cette critique est signée BouquetdeNerfs
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 24/03/2017 à 09h50 par BouquetdeNerfs

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014