Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
22 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
solaris

Inscrit le :
31/05/2004
2 critiques
465 messages
Consulter le profil de solaris
Envoyer un message privé à solaris

Les dépossédés

Ursula Le Guin


Les dépossédés
Traduction : Henry-Luc Planchat
Illustration : Wojtek Siudmak
Titre original : the dispossessed
Première parution : 1974

 Pour la présente édition :

Editeur : Robert Laffont
ISBN : 2-266-01261-4

Ce livre est noté   (4/5 pour 1 évaluations)


J'ai lu ce livre et je souhaite donner mon avis
La critique du livre
Lire l'avis des internautes (17 réponses)

Ursula

Le guin

se penche sur le cas de la société anarchiste et tente de rendre sa longévité vraisemblable sur une planète isolée. Pour la comprendre et appréhender la mentalité des anars, il faut plus de la moitié du livre. On vit l'enfance de Shevek, ses études, sa carrière, ses amours. Un chapitre sur deux parle donc du passé du héros pendant que l'autre moitié des chapitres parle de son présent sur Urras et de ses rapports avec ce monde qui ressemble à s'y méprendre au notre ( l'appât du gain et le besoin de pouvoir y sont partout ) ( c'est long, et je ne raffole de cette méthode, un chapitre sur deux, qui n'arrange rien ).
A partir du chapitre 9 ( après 250 pages tout de même ) L'histoire décolle. Le héros sort de sa lethargie et agit enfin. la confrontation des deux mondes est très bien vu, on s'attache à Shevek, il vit des moments intenses ( et nous aussi ), il prend des décisions humaines et refléchies, c'est un vrai anar.
Ce livre renferme quelques belles reflexions ( l' éducation des enfants, l'anarchie, le pouvoir, la mysoginie, l'hypocrisie de toutes les sociétés, la révélation du chercheur qui découvre et qui crée, l'isolement et la peur de l'autre....J'en oublie sûrement )
Ursula

Le Guin

a beaucoup de talent, et a sans doute beaucoup pensé à ce livre qu'elle nomme une "utopie ambigüe".
On a forcément envie qu'elle approfondisse plus certains aspects du roman, notamment la société Thu, régime totalitaire à la soviétique, les hainiens et leur lourd passé, les malheureux terriens ...
Je me suis aussi demandé pourquoi elle avait placé les anars sur une planète où les conditions de survie sont si difficiles : sans doute parce que l'abondance empêcherait à long terme la solidarité de fonctionner... L'hypocrisie de la société anar est latente dans beaucoup d'évenements de la vie de Shevek : triste humanité, qui ne peut s'empêcher d'"égotiser".
Il y a encore mille questions que posent ce livre et c'est forcément le signe d'une oeuvre de qualité.
Il y a eu des prix pour ce livre, mais on s'en fout, non?




Le paradis sur Terre? Il existe, encore qu'on ne puisse pas le visiter. Il a été créé non par un dieu mais par des hommes, sur la planète Annares. mais deux siècles ont passé, et les anarrestis ( ou pour tout dire le anars) sont menacés de sclérose. Ils repensent à la planète Urras, dont sont venus leurs ancêtres. Etait-ce un bagne aussi atroce que le dit la tradition? Est-il vraiment exclu d'y faire triompher la liberté? Shevek parie le contraire, et repart pour Urras. mais ce voyage de retour n'est dépourvu d'arrière pensées : une utopie peut-elle se maintenir si elle s'isole? Et le nouveau monde n'a-t-il plus rien à apprendre de l'ancien?


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (17 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
La main gauche de la nuit   

La main gauche de la nuit

    

Ursula Le Guin



Cette critique est signée Lisbei
15 réponses y ont été apportées. Dernier message le 18/08/2017 à 09h59 par Olivier

Le sorcier de Terremer   

Le sorcier de Terremer

    

Ursula Le Guin



Cette critique est signée LeGaidol
8 réponses y ont été apportées. Dernier message le 08/02/2010 à 14h39 par machin

Les tombeaux d'Atuan   

Les tombeaux d'Atuan

    

Ursula Le Guin



Cette critique est signée LeGaidol
Aucune réponse pour le moment...

L'ultime rivage   

L'ultime rivage

    

Ursula Le Guin



Cette critique est signée LeGaidol
11 réponses y ont été apportées. Dernier message le 21/04/2008 à 21h11 par Leo

Tehanu   

Tehanu

    

Ursula Le Guin



Cette critique est signée LeGaidol
4 réponses y ont été apportées. Dernier message le 11/02/2010 à 19h07 par Lisbei

Contes de Terremer   

Contes de Terremer

    

Ursula Le Guin



Cette critique est signée LeGaidol
10 réponses y ont été apportées. Dernier message le 01/01/2006 à 19h28 par McFungos

Planète d'exil   

Planète d'exil

    

Ursula Le Guin



Cette critique est signée vda
4 réponses y ont été apportées. Dernier message le 23/05/2008 à 18h21 par LeGaidol

L'autre côté du rêve   

L'autre côté du rêve

    

Ursula Le Guin



Cette critique est signée vda
7 réponses y ont été apportées. Dernier message le 09/02/2009 à 14h33 par Franz

Lavinia   

Lavinia

    

Ursula Le Guin



Cette critique est signée BouquetdeNerfs
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 24/03/2017 à 09h50 par BouquetdeNerfs

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014