Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
10 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
  

En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux


  Sujet proposé le 06/01/2022 à 16h26 par Olivier
  Ajouter ce sujet à mes favoris Culture SF
   Répondre   |   page 55 / 59   |   aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  54  55  56  57  58  59     
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9145 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 23/11/2023 à 18h13  
Si quelqu'un va voir Mars Express, je suis curieux des avis.
Il m'a semblé voir une référence à Asimov et à ses lois de la robotique dans la bande-annonce.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
dernière édition : 23/11/2023 à 18h13   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
2857 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 24/11/2023 à 15h19  
Chère petite - mini série de 6 épisodes - Thriller psychologique de qualité .
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
tj

Inscrit le :
20/06/2007
2951 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 26/11/2023 à 19h20  
Wishes de Disney ;comme d'habitude ,traitement graphique léché et innovant(AMA) , scenario généré par ordinateur en suivant les tendances de l'air du temps... a éviter
   Consulter le profil de tj  Envoyer un message privé à tj  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9145 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 27/11/2023 à 17h00  
Mars express : un film magistral.
Une réflexion brillante sur l’IA, les robots et la notion d’humanité, entre la Terre misérable et une Mars bien plus opulente, avec des clins d’oeil à Asimov, Dick et j’en passe, sur fond cyberpunk.
Certainement l’un des films de l’année.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
dernière édition : 27/11/2023 à 17h01   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
tj

Inscrit le :
20/06/2007
2951 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 28/11/2023 à 01h49  
oui , il fait vraiment envie ,patience ....
   Consulter le profil de tj  Envoyer un message privé à tj  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9145 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 28/11/2023 à 09h53  

Citation :

oui , il fait vraiment envie ,patience ....

C'est justement l'un des aspects les plus intéressants du film.
Se placer dans un futur assez lointain (Mars est colonisée et prospère, l'urbanisme terrien rappelle Blade runner de Ridley Scott) tout en abordant des questions actuelles et brûlantes autour de l'IA, de l'éthique à la métaphysique.
Sans oublier les clins d’œil assumés à Asimov, Dick ou Delany.
Tout cela avec une intrigue menée de main de maître, mêlant habilement polar et sf.
Vraiment un très grand film.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5656 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 28/11/2023 à 11h33  
La main (Talk to me) de Danny et Michael Philippou.

Pas convaincu par cette série B horrifique, qui connut son petit succès cette année.

Je lui reconnais une belle acuité dans la peinture des comportements adolescents (addictions, effets de groupe, etc.), ainsi que des séquences chocs qui fonctionnent (du moins, sur le moment), mais trop de maladresses, lourdeurs et choix faciles (une fin terrible est suggérée... et sciemment évitée) plombent l'ensemble et me laisse le sentiment d'un potentiel mal exploité.


------------




Audrey Rose de Robert Wise,
d'après le roman de Frank De Felitta (coproducteur et scénariste).


Situé dans la fin de comète d'un genre, le gothique urbain, qui d'Un bébé pour Rosemary à L'Exorciste fit de grands succès d'édition comme de box office, ce film ne jouit pas d'une réputation favorable.

Il n'empêche, pour peu qu'on s'accorde à son rythme lent et la sobriété de ses effets, je le trouve tout à fait recommandable.

Wise choisit une approche réaliste pour traiter du paranormal dans un film que passe d'un genre à l'autre (du thriller au procédural) et où la jeune actrice qui joue le rôle-titre livre une interprétation intense.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9145 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 28/11/2023 à 13h14  

Citation :

La main (Talk to me) de Danny et Michael Philippou.

Pas convaincu par cette série B horrifique, qui connut son petit succès cette année.

Je lui reconnais une belle acuité dans la peinture des comportements adolescents (addictions, effets de groupe, etc.), ainsi que des séquences chocs qui fonctionnent (du moins, sur le moment), mais trop de maladresses, lourdeurs et choix faciles (une fin terrible est suggérée... et sciemment évitée) plombent l'ensemble et me laisse le sentiment d'un potentiel mal exploité

C'est un peu le problème avec l'horreur contemporaine : elle est bien trop formatée, et reste trop marquée par le slasher. Elle est devenue un produit de consommation courant, dont la production est standardisée. Adorno n'aurait pas du tout été dépaysé.
C'est pour ça qu'en matière d'horreur, je préfère largement voir et revoir les films des années 70.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
dernière édition : 28/11/2023 à 13h16   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
tj

Inscrit le :
20/06/2007
2951 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 02/12/2023 à 05h49  
au fait , vous ais-je dis que Napoleon c'était portnawak au cube ?
   Consulter le profil de tj  Envoyer un message privé à tj  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
2857 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 02/12/2023 à 08h33  
The lLast Of Us - L'adaptation du jeu vidéo The Last Of Us en série. 1 saison 9 épisodes .
Cela se regarde plutôt bien , même si dans le genre post - apo on a vu mieux ,les zombies ne sont pas légion et l'acteur principal s'en tire bien , mais la gamine est insupportable au possible .
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
   Répondre  |   page 55 / 59   |  aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  54  55  56  57  58  59     

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire