Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
9 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
  

En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux


  Sujet proposé le 06/01/2022 à 16h26 par Olivier
  Ajouter ce sujet à mes favoris Culture SF
   Répondre   |   page 47 / 59   |   aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  46  47  48  [ ...... ]  57  58  59     
Butch

Inscrit le :
29/09/2012
782 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 15/09/2023 à 10h37  

Olivier :

Enfin, Roger Moore, qui a su donner à 007 suffisamment de panache, sans tomber dans la caricature.

Sauf lorsqu'il doit courir.
Signature de Butch Tout refuser et continuer.
dernière édition : 15/09/2023 à 10h38   Consulter le profil de Butch  Envoyer un message privé à Butch  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9222 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 16/09/2023 à 08h56  
Crawlspace affreusement traduit par Fou à tuer.
Klaus Kinski y joue un rentier qui loue des appartements dans son immeuble.
Tout y est fait pour assouvir ses fantasmes voyeuristes et meurtriers.

Schmoeller a réalisé peu de films, mais là encore, il fait mouche, avec ce huis-clos vénéneux et étouffant.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
soleilvert

Inscrit le :
28/02/2005
1231 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 16/09/2023 à 19h05  

Citation :

Olivier :

Enfin, Roger Moore, qui a su donner à 007 suffisamment de panache, sans tomber dans la caricature.

Sauf lorsqu'il doit courir.


T'es dur, je suis allé sur les magnifiques lieux de tournage d'Octopussy (Rajasthan).Avec Roger Moore on voyageait dans des endroits magnifiques. Dans ce film, Louis Jourdan avait une gestuelle qui rappelait celle de Jules Berry.
Signature de soleilvert blog : La sortie est au fond du web
dernière édition : 16/09/2023 à 19h13   Consulter le profil de soleilvert  Envoyer un message privé à soleilvert  Visiter le site de soleilvert  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9222 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 17/09/2023 à 10h17  
Les hommes du président : j’ai beau me dire que c’est un classique, qu’il a triomphé aux Oscars, etc. mais rien n’y fait.
Je m’endors systématiquement devant ce monument d’ennui.
J’avais eu exactement le même ennui devant Spotlight.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5688 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 17/09/2023 à 12h38  

Olivier :

Les hommes du président : j’ai beau me dire que c’est un classique, qu’il a triomphé aux Oscars, etc. mais rien n’y fait.
Je m’endors systématiquement devant ce monument d’ennui.

Ah ! je me sens moins seul... ^^
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 17/09/2023 à 12h39   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
2886 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 17/09/2023 à 13h00  
(Les hommes président )
Pareil , film d'un ennui abyssal .... :)
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9222 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 17/09/2023 à 15h26  
Vous me rassurez.
Je passe un coup de fil et je vais prendre des notes sur place.
Je mets un drapeau sur mon balcon.
Je vais dans le parking la nuit.
J’écris un article.
Je passe un coup de fil…

C’est vraiment soporifique !
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5688 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 19/09/2023 à 11h12  

Olivier :

La nuit du 12 de Dominik Moll.
Une jeune fille meurt brûlée vive dans l’Isère rurale.
Le film se concentre sur l’enquête et les enquêteurs.

Il était important que sujet du féminicide soit traité dans un bon film et c'est le cas ici.
Mise en scène, scénario, photo : tout est bien tenu. De la belle ouvrage.

Avec de très bons interprètes : le duo Bouli Lanners-Bastien Bouillon fonctionne à merveille, dans une dynamique assez originale (ni chien et chat, ni alliés en toutes circonstances) et il est plaisant de voir débarquer Anouk Grinberg en cours de récit, mais ce sont tous les acteurs et actrices qui sont bons, dans le moindre rôle.
(Et puis ça m'a fait bizarre de voir Mouna Soualem apparaître dans le dernier acte face à Bastien Bouillon, car les deux jouaient le couple de la piètre adaptation du Horla récemment diffusée sur la TNT. En quelques scènes, ils sont ici bien meilleurs...)

De menus bémols toutefois : la mise en scène du crime initial (avec la musique et le ralenti) m'a fait tiqué, je n'en saisis pas le choix, et quelques détails de scénario me semblent superflus (je pense surtout au fait de révéler que e personnage de Bouli Lanners voulait être prof de français, comme si l'importance qu'il donne aux mots (et il a bien raison : ils formulent la pensée et peuvent précéder les pires actes) devait nécessairement découler de çà).
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9222 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 19/09/2023 à 11h45  
Je comprends ces petits reproches, même s’ils ne m’ont pas fait tiquer.
Par contre, j’ai beaucoup aimé la fin, notamment que l’enquête n’aboutisse pas, et que le crime garde son aura de mystère.J’y vois une fragilité touchante. C’est assez conforme aux réalisations de l’auteur.
Cela confirme encore une fois que si la France est franchement mauvaise en sf, elle excelle en polar.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
dernière édition : 19/09/2023 à 11h46   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
2886 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 19/09/2023 à 12h12  
Aïe !! le fond jaune c'est bon pour les yeux des jeunes, mauvaise idée ... :/
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
   Répondre  |   page 47 / 59   |  aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  46  47  48  [ ...... ]  57  58  59     

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire