Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
9 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
  

En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux


  Sujet proposé le 06/01/2022 à 16h26 par Olivier
  Ajouter ce sujet à mes favoris Culture SF
   Répondre   |   page 43 / 59   |   aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  42  43  44  [ ...... ]  57  58  59     
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
2857 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 24/07/2023 à 13h50  
Joe Pickett 2 saisons - 20 épisodes , tiré du roman de C.J Box , c'est vraiment bien .
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5656 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 27/07/2023 à 10h16  
Suspiria, le remake signé Luca Guadagnino.

Ça commençait plutôt bien : j'appréciais que le film ne propose pas une simple copie, à peine modernisée, mais une nouvelle esthétique, et mette la danse (secondaire dans l'original) sur le devant de la scène. Je trouvai aussi que les interprètes (souvent un point faible chez Argento) jouaient bien.

Hélas, ça se dégrade assez vite.
Tout l'arrière-plan autour de l'Histoire allemande (Fraction Armée Rouge, déportation) est sans doute là pour apporter un esprit de sérieux mais son traitement m'est apparu superficiel, et donc agaçant.
Sont agaçantes également certaines affèteries "arty", comme le passage sur la langue française.

Toutefois, ce ne seraient que des bémols, supportables avec quelques efforts, sans le gros défaut du réalisateur : son incapacité à illustrer efficacement les moments fantastiques.
Jump cuts sur images lourdement symboliques, ralentis floutés, insertion d'effets numériques au rendu douteux : c'est une masterclass de ce qu'il ne faut pas faire.
On sent dans le final, sous lumière rouge, une volonté de rendre hommage à Argento ; malheureusement, à ce point du film, on songe déjà plus au Fantôme de l'Opéra ou La Terza Madre qu'à Suspiria ou Inferno.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 27/07/2023 à 10h46   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9145 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 27/07/2023 à 13h18  

Citation :

Suspiria, le remake signé Luca Guadagnino.

Sans oublier la musique, fondamentale chez Argento.
Ainsi que l'influence picturale, notamment le fauvisme et l’expressionnisme pour Suspiria et ses couleurs irréelles (le rouge du début, le bleu avec les barbelés)

Et quand tout ça se combine au giallo, quel bonheur !..
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
dernière édition : 27/07/2023 à 13h21   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
SG-LYON

Inscrit le :
02/12/2008
642 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 27/07/2023 à 14h50  
Je viens juste de voir Blood Machines, un incroyable délire audiovisuel pété à l'acide. Je pense que beaucoup ici l'aimeront. Il dure moins d'une heure. C'est très diférent de ce qu'on voit habituellement en SF. Et c'est français. J'espère voir plus de films de ce genre.

   Consulter le profil de SG-LYON  Envoyer un message privé à SG-LYON  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5656 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 31/07/2023 à 09h57  


Taste of fear de Seth Holt.

Il serait dommage que les titres US/français quelque peu racoleurs (Scream of fear/Hurler de peur) éloignent les spectateurs de cette production de la Hammer atypique (tournée en noir et blanc dans les décors naturels de la Côte d'Azur), car elle ne manque pas de qualités.

Si de prime abord l'intrigue de ce thriller d'épouvante paraît transparente, son dernier acte réserve bien des surprises.

Quant à la mise en scène, jouant habilement sur le clair-obscur et la profondeur de champ, elle flatte agréablement la rétine.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 31/07/2023 à 09h58   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
2857 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 31/07/2023 à 10h49  
Une très bonne série sur Arte .Des gens bien - 1 saison 6 épisodes , bien que la fin , bof ....
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5656 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 02/08/2023 à 12h08  

Olivier :

Oppenheimer de Nolan.
(...) la complexité d’un homme et de l’Histoire, des dilemmes cruels où rien n’est simple (...) vraiment un film d’acteurs et de personnages, magnifiquement réalisé.

Si on m'avait dit, après ses derniers essais, que j'allais voir un film de Christopher Nolan de trois heures sans m'ennuyer, j'aurais eu un peu de mal à le croire.
Et pourtant je n'ai pas vu le temps passer devant cet Oppenheimer !

J'ai aimé le portrait complexe de l'homme, non exempts d'ambiguïtés et de contradictions, et les acteurs/actrices, dans leur grande majorité.

Je suis réservé sur quelques aspects de la mise en scène : le choix du noir et blanc pour la plupart des scènes avec Strauss (j'ai lu les explications de Nolan à ce sujet – marquer ces scènes comme plus objectives, car sans la présence d'Oppenheimer – mais, comme souvent chez ce réalisateur, ça fonctionne à mon avis mieux sur le papier qu'à l'écran) et, surtout, le poids de la musique (pendant l'essai Trinity notamment, où la situation et sa mise en images sont déjà assez pressants).
À coté de ça, il y a quand même de beaux moments, comme les visions atomistes/astronomiques de la première partie ou la confusion des espaces intérieurs/extérieurs lors du discours post-Hiroshima.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 02/08/2023 à 12h08   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Butch

Inscrit le :
29/09/2012
773 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 03/08/2023 à 14h45  

SG-LYON :

Je viens juste de voir Blood Machines, un incroyable délire audiovisuel pété à l'acide. Je pense que beaucoup ici l'aimeront. Il dure moins d'une heure. C'est très diférent de ce qu'on voit habituellement en SF. Et c'est français. J'espère voir plus de films de ce genre.

J'ai trouvé ça épouvantablement mauvais, comme Dante01, Eden Log, Renaissance, Chrysalis, Ares, Babylon A.D. Terminus. Immortel (ad Vitam), The Prodigies, Lucy et BigBug, Bunker Palace Hotel .... Une farandole de déceptions.

Pour en revenir à Blood Machine, ce n'est pas "Starwars sous acide", mais dans l'acide, de batterie, et ce depuis un certain temps.
Signature de Butch Tout refuser et continuer.
dernière édition : 03/08/2023 à 16h07   Consulter le profil de Butch  Envoyer un message privé à Butch  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9145 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 03/08/2023 à 16h34  

Citation :

Terminus

Un très grand nanar.

Sinon, en sf bien nulle et française, il y a ça :
https://www.nanarland.com/chroniques/aux-portes-du-nanar/experimental/alien-crystal-palace.html
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
2857 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 03/08/2023 à 16h36  
2 derniers films vus :
Le Pire voisin au monde avec Tom Hanks - Un mélo prévisible et trop long .
Le clan des Siciliens - d'Henri Verneuil - avec Gabin et Delon pas besoin d'en rajouter .
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
   Répondre  |   page 43 / 59   |  aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  42  43  44  [ ...... ]  57  58  59     

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire