Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
20 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
  

En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux


  Sujet proposé le 06/01/2022 à 16h26 par Olivier
  Ajouter ce sujet à mes favoris Culture SF
   Répondre   |   page 23 / 30   |   aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  22  23  24  [ ...... ]  28  29  30     
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
2579 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 23/09/2022 à 17h09  
La Bréa ( le gouffre ) Série de 2 saisons - 24 épisodes
Synopsis :
Los Angeles. Un gouffre inexplicable s'ouvre mystérieusement sous la vile. La cité est coupée en deux et des familles déchirées. Une mère et son fils sont alors séparés du père et de la fille. Le premier duo se retrouve plongé dans un monde primitif aux côtés d'inconnus. La mère va devoir trouver le moyen de retrouver son mari et sa fille...

Ouais un grand bof au final .
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5233 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 24/09/2022 à 11h15  


Disciples of the crow de John Woodward.

Un an avant un très inégal long-métrage, ce court-métrage fut la première adaptation de la très efficace nouvelle de Stephen King, Les enfants du maïs.

Hormis l'interprétation, guère brillante, du couple d'acteurs principaux, je trouve que ça tient bien la route...
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
8430 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 26/09/2022 à 13h04  
Les papillons noirs, la dernière série d’Arte.
Un vieil homme contacte un auteur de polar en panne d’inspiration, pour qu’il écrive ses mémoires. Les flash-backs vont respecter la chronologie des événements.
Après une enfance sombre dans les années 50 (la pauvreté et une fille née sous l’occupation, d’un soldat allemand) viennent les années 60, et les premiers meurtres…

Je ne vais pas y aller par quatre chemins : attention CHEF-D’ŒUVRE.
Hommage avoué au giallo, on y retrouve l’esthétique et la musique, ainsi que les armes blanches.
Mais aussi la manipulation du spectateur (là, c’est magistral : une scène qui paraît anecdotique se révèlera capitale), les plans baroques, le mystère et l’incompréhension d’un héros qui ne comprend pas ce qui se passe…
Le montage est remarquable, avec la scène de l’enfance et le mystère derrière la porte close, propice à toutes les spéculations.

Bref, c’est magistral, et dispo gratuitement.
Que demander de plus ?
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5233 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 27/09/2022 à 13h48  
Deux documentaires sur des œuvres/auteurs de SF à venir sur arte, le mois prochain :

_ Isaac Asimov, l'étrange testament du père des robots ;

_ George Orwell, Aldous Huxley : "1984" ou "Le meilleur des mondes" ?.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
8430 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 30/09/2022 à 13h46  
Smile
J'avais été intrigué par la bande-annonce et l'affiche, m'attendant à voir un produit certes standardisé, mais avec un peu d'originalité.
Le film joue de façon très habile sur la folie et le doute (l'héroïne est-elle devenue folle ou pas ? avec, sur la fin dans l'appartement du flic ou dans la maison d'enfance, un autre type de doute franchement réussi).
Bref, ce n'est pas de l'horreur gore ou grand-guignol, avec des effets spéciaux et du sang en veux-tu en voilà.
Sans être un chef-d’œuvre, c'est un film plutôt réussi, qui s'éloigne des standards cinématographiques actuels de l'horreur.
Une bonne surprise pour les amateurs du genre.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
2579 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 30/09/2022 à 17h24  
Ne dis rien (2022 )
En vacances en Toscane, une famille danoise se lie d’amitié avec une adorable famille néerlandaise. Des mois plus tard, les Danois reçoivent une invitation des Hollandais à venir séjourner dans leur maison isolée le temps d’un week-end. Tout ne va pas se passer comme prévu…

Même s'il ne se passe pas grand chose pendant une bonne partie du film , la fin est terrifiante ...
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5233 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 01/10/2022 à 11h56  

Olivier :

Sale temps à l'hôtel El Royale
(...) c'est pas mal du tout : on ne voit pas passer les presque deux heures et demi du film, qui sait jouer des ressorts narratifs en jonglant entre les personnages (chacun voit ce que fait l'autre sans le comprendre). Une bonne reconstitution des 70's période Nixon, et huis-clos plutôt réussi.

+1


Au vu des premières scènes, j'avais quand même comme un doute : je craignais un divertissement pop et flashy qui, à l'image des films de Matthew Vaughn, tuerait dans l'œuf tout élément un brin profond dans une recherche incessante du "cool".
(De plus, je découvrais que le scénariste était Drew Goddard, dont je n'appréciais guère l'œuvre jusque-là.)

Et au final j'ai passé un bon moment.

La construction en alternance de points de vue est plaisante et cette série B d'action aborde au moins un sujet plus sérieux, qui m'intéresse : l'emprise sectaire.

Puis le casting, hétéroclite, assure : Jeff Bridges, Dakota Johnson et Cynthia Erivo, notamment, apportent gravité et émotion à ce jeu de massacre.
Si on ne présente plus le premier, je découvrais la seconde (surtout connu par la peu reluisante saga Fifty shades of Gray...) à son avantage et si j'avais déjà remarquée, en bien, la troisième par ailleurs, j'ignorais qu'elle fut une chanteuse émérite : quelle voix !
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
2579 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 06/10/2022 à 14h07  
Dahmer (2022) - Netflix , 1 saison - 10 épisodes

Synopsis :
Le parcours du cannibale de Milwaukee, l’un des tueurs en série les plus connus aux Etats-Unis : de son enfance difficile à sa condamnation en 1992, et comment l’incompétence et l’apathie de la police lui ont permis de poursuivre ses crimes durant plusieurs années.
On aurait pu réduire ça à 6 épisodes ...
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
8430 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 06/10/2022 à 15h28  

Citation :

Dahmer (2022) - Netflix , 1 saison - 10 épisodes

Je te conseille l'excellente BD Mon ami Dahmer de Derf Backderf.
Il a connu Dahmer au lycée (ils avaient un an d'écart et n'étaient donc pas dans les mêmes classes).
Il avait oublié ce type un peu étrange et excentrique. Jusqu'à son arrestation. Et c'est l'occasion d'un retour sur ces années lycée.
Superbe.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
2579 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 07/10/2022 à 14h45  
Crime et châtiment - (1956) Gabin , Blier , Hossein , Vlady... font une adaptation magnifique du roman de Dostoïevski.
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
   Répondre  |   page 23 / 30   |  aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  22  23  24  [ ...... ]  28  29  30     

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire