Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
9 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
  

En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux


  Sujet proposé le 06/01/2022 à 16h26 par Olivier
  Ajouter ce sujet à mes favoris Culture SF
   Répondre   |   page 21 / 30   |   aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  20  21  22  [ ...... ]  28  29  30     
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5233 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 18/08/2022 à 16h55  
Futur immédiat, Los Angeles 1991 (Alien nation) de Graham Baker,
avec feu James Caan.

Un bon petit mélange de polar et de SF, sur fond de cohabitation avec des migrants extra-terrestres.

Le récit est un peu précipité (je pense qu'il y avait la place pour développer l'original postulat de départ sans baisser le rythme dans des proportions dommageables...)
mais ça reste efficace.

Le casting est solide (Terence Stamp est aussi de la partie) et les décors sont bien employés.

------------------------------------------

Personal shopper d'Olivier Assayas.

Nouvel exemple de fantastique traité par le cinéma d'auteur français, sous influence de la Nouvelle Vague, qui faute de savoir où aller ne finit par arriver nulle part.

Ça se présente d'abord clairement comme une histoire de fantômes avant d'hésiter entre drame psychologique et polar/thriller mais en fin de parcours l'ambiguïté du récit se révèle bien artificielle (et la tentative de twist final fort spécieuse).

La mise en scène (primée à Cannes) est parfois élégante (quand son héroïne déambule dans des espaces vides et possiblement hantés) mais aussi souvent répétitive (dans les échanges de SMS et les allers-retours en scooter) et l'incrustation des effets numériques est assez maladroite.

Dommage pour l'actrice principale, Kristen Stewart, qui est, elle, très bien
(elle en a fait du chemin depuis les navets Twilight...)
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 18/08/2022 à 16h59   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
8430 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 19/08/2022 à 10h36  

Citation :


Futur immédiat, Los Angeles 1991 (Alien nation) de Graham Baker,
avec feu James Caan.

Je l'avais revu il n'y a pas longtemps, après l'avoir vu ado sur VHS (oui, ça commence à remonter, le bon temps des vidéo-clubs).
C'est pour moi un bon exemple du cinéma bis intelligent des années 80, dans la continuité du sillon Carpenter.


Citation :

Personal shopper d'Olivier Assayas.

Nouvel exemple de fantastique traité par le cinéma d'auteur français, sous influence de la Nouvelle Vague, qui faute de savoir où aller ne finit par arriver nulle part.

J'ai beaucoup de mal avec Assayas.
Quant à la nouvelle vague, comme le disait Audiard : "Elle est plus vague que nouvelle."
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
2579 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 21/08/2022 à 11h18  
Prey 2022 , le nouveau Prédator .... mieux que les deux derniers , mais rien de nouveau , ça se regarde ....
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
8430 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 22/08/2022 à 09h22  
Les rendez-vous de Satan
Un tueur sévit dans un immeuble, la peur et la paranoïa montent en flèche…
Un excellent giallo, esthétiquement magnifique, qui rappelle Argento par son ambiance et son esthétique.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
8430 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 23/08/2022 à 10h50  
Amour et Mort dans le jardin des dieux de Sauro Scavolini.
Un ornithologue loue une maison isolée en Italie, et découvre dans le jardin d'étranges bandes, qu'il se décide d'écouter.
Il se rend compte que le propriétaire lui a menti : la maison n'est pas inhabitée depuis longtemps. Elle a même été le lieu d'un triangle amoureux tragique et sulfureux. Jusqu'au jour où il découvre des bandes qui s'adressent à lui et le menacent de mort...
Un giallo atypique à tous points de vue.
Peu de morts. Une construction en flash-back entre le passé décrit sur les bandes et le présent.
On y retrouve toutefois les ingrédients essentiels : la paranoïa, l'angoisse, la manipulation, la sensualité morbide, la bof inventive, l'esthétique 70's...

Un excellent film, qui gagne à être (re)vu.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Butch

Inscrit le :
29/09/2012
694 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 23/08/2022 à 18h24  

bruss :

Prey 2022 , le nouveau Prédator .... mieux que les deux derniers ,

ah ben tu parles d'un exploit.

J'ai trouvé la troisième saison de The Boys un poil trop complaisante dans la bidoche et les déviances.
Les deux premières saisons étaient mieux dosées.
Signature de Butch Tout refuser et continuer.
   Consulter le profil de Butch  Envoyer un message privé à Butch  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
8430 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 30/08/2022 à 09h53  
Leila et ses frères de Saeed Roustee.
Après le fabuleux La loi de Téhéran, le réalisateur poursuit son portrait sans phare de la tyrannie cléricale iranienne.
Second film, second chef-d’œuvre.
Tout y est sublime : réalisation, acteurs, scénario, histoire, personnages, profondeur sociologique …
Un film qui prend son temps et le contre-pied des blockbusters à la Marvel.
Mon coup de coeur pour 2022.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5233 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 30/08/2022 à 14h26  

Olivier :

le fabuleux La loi de Téhéran

Vu ce week-end et avant d'en venir à ses nombreuses qualités, je voudrais relever un élément scénaristique que je trouvai problématique : alors qu'on nous laisse entendre que le seul protagoniste principal du film serait le flic incorruptible, figure classique, l'attention se reporte sur le caïd de la drogue, et n'en fait pas un portrait uniquement à charge. Tant mieux : j'aime l'ambigüité, et l'ambivalence, dans les polars (et dans les fictions en général). Seulement, plus le film avance, plus cette complexité décroît et quand viennent les dernières séquences avec ce personnage, le marchand de Mort apparaît plutôt comme un Robin des bois et un martyr (sensation accentuée par l'emploi d'une musique mélodramatique).

Ceci posé, le film demeure très au-dessus du lot.
Fort intéressant dans ce qu'il montre de la société iranienne (traitement de la toxicomanie, dysfonctionnements de la justice, corruption de la police...) et doté d'une réalisation de haute tenue.
Tu citais, dans un post plus ancien, l'influence de Friedkin (qui encense ce film) et il y a bien de ça, notamment dans les scènes d'action qui arrivent à combiner une certaine brutalité documentaire avec un sens de la mise en scène affirmé.
Un film marquant, assurément.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 30/08/2022 à 14h58   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
tj

Inscrit le :
20/06/2007
2734 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 30/08/2022 à 16h29  
perso j 'en attendais beaucoup de La Loi de Teheran , et j 'en ai été pas mal décu ...
   Consulter le profil de tj  Envoyer un message privé à tj  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
8430 messages
RE : En 2022, que le cinéma ne soit pas cafardeux 01/09/2022 à 13h45  

Citation :

le marchand de Mort apparaît plutôt comme un Robin des bois et un martyr (sensation accentuée par l'emploi d'une musique mélodramatique).

Un peu comme Escobar.
Un type né dans le ruisseau, et qui ne peut s’élever que par le vice dans une société pourrie. Mais qui n’oublie pas d’où il sort, et qui pâlie comme il peut aux carences de la théocratie iranienne.
Comme Escobar en Colombie : ni bon ni mauvais, mais violemment nuancé.

Et il ne faut pas oublier la culture chi’ite, et sa relation particulière au martyre.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
dernière édition : 01/09/2022 à 13h50   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
   Répondre  |   page 21 / 30   |  aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  20  21  22  [ ...... ]  28  29  30     

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire