Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
27 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
  

En 2017, de la séance ciné sois adepte.


  Sujet proposé le 02/01/2017 à 16h53 par Jim
  Ajouter ce sujet à mes favoris Culture SF
   Répondre   |   page 6 / 38   |   aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  5  6  7  [ ...... ]  36  37  38     
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
3892 messages
RE : En 2017, de la séance ciné sois adepte. 16/02/2017 à 10h59  


Intacto de Juan Carlos Fresnadillo.

Dommage que ce réalisateur ait un peu perdu le fil de sa carrière après ce premier film (en signant l’inégal 28 semaines plus tard et le très oubliable Intruders) parce que celui-ci est un beau coup d’éclat.

Le sujet est insolite : la chance est une énergie vitale ; certains individus en sont mieux dotés que d’autres et sont qui plus est capable de la voler à autrui, par simple contact, et de l’accumuler. On suit le parcours de l’unique survivant d’un accident d’avion pour découvre ce monde interlope ou des « joueurs » risquent leurs vies pour accroître leur chance au maximum.

Avec peu d’effets, Fresnadillo parvient à instaurer une ambiance prenante où l’excitation du thriller se double d’une sourde mélancolie, et qui m’a beaucoup plu.

(la critique de Lucius Shepard)

--------------------



Les voitures qui ont mangé Paris de Peter Weir.

Ne se fier ni à cette affiche-ci ni à celle-là, le premier long-métrage de l'excellent réalisateur australien ne prend pas plus place en Île-de-France (ou au Texas) qu’il ne ressort de l’action à tendance horrifique.
En effet, la voiture hérissée de pointes (qui rappelle furieusement un véhicule du dernier Mad Max : probable hommage de George Miller à une œuvre qui l’influença certainement pour le premier film de sa saga) n’apparaît que tardivement dans un récit qui tient de la farce et de la comédie noire.

C’est la chronique d’une curieuse communauté de naufrageurs de la route, d’un village dont toute l’économie et la culture semble dépendre de l’exploitation des épaves des voitures et dont le maire illuminé se prend d’affection pour le survivant d’un de ces accidents provoqués.

C’est souvent brouillon et ça manque clairement de moyens ; mais c’est d’une originalité rafraîchissante.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 16/02/2017 à 11h36   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
BouquetdeNerfs

Inscrit le :
15/09/2007
1694 messages
RE : En 2017, de la séance ciné sois adepte. 17/02/2017 à 17h05  

Olivier :

Pas du ciné, mais quand-même en DVD : L'exoconférence d'Alexandre Astier.
Un spectacle aussi drôle qu'érudit, sur l'univers et la vie qu'il pourrait abriter.

Si vous êtes allergiques à la science, mais pas à l'humour, n'hésitez pas, c'est du tout bon.
Et on voit même Roland Lehoucq dans les bonus !


Si l'idée du spectacle change des sujets habituels des humoristes, je trouve quand même le spectacle très foutraque.

J'avais vu une première partie qui comparativement au spectacle d'Astier m'avait davantage plû : 1ère partie de l'Exoconférence - Hors série - e-penser
   Consulter le profil de BouquetdeNerfs  Envoyer un message privé à BouquetdeNerfs  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
1540 messages
RE : En 2017, de la séance ciné sois adepte. 17/02/2017 à 18h16  
Jamais de la vie ..

avril 2015 (1h 35min)
De Pierre Jolivet
Avec Olivier Gourmet, Valérie Bonneton, Marc Zinga .
Genre Policier
Nationalité Français

Synopsis :
Franck, 52 ans, est gardien de nuit dans un centre commercial de banlieue. Il y a dix ans, il était ouvrier spécialisé et délégué syndical, toujours sur le pont, toujours prêt au combat. Aujourd’hui il est le spectateur résigné de sa vie, et il s’ennuie. Une nuit, il voit un 4x4 qui rôde sur le parking, et sent que quelque chose se prépare… La curiosité le sort de son indifférence et il décide d’intervenir. Une occasion pour lui de reprendre sa vie en main…

Un film sombre avec un très bon Olivier Gourmet .Même s'il ne se passe pas grand chose au début , l'histoire devient vite un thriller passionnant ..
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
3892 messages
RE : En 2017, de la séance ciné sois adepte. 19/02/2017 à 11h03  
Deux nouvelles bandes-annonces de films SF à venir :

_ en vf, le dernier trailer de Ghost in the shell ;

_ en vost, Sayonara de Koji Fukuda, mélo post-apo avec un robot humanoïde dernier cri au casting.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 19/02/2017 à 11h04   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
6490 messages
RE : En 2017, de la séance ciné sois adepte. 22/02/2017 à 10h59  
Amour de Haneke

Une histoire d'amour poignante, un huis-clos époustouflant avec un final qui rappelle Christopher Priest, après le dickien Caché.
Une palme d'or largement méritée, pour un film plus accessible que Le ruban blanc (que j'avais beaucoup aimé également).
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
1540 messages
RE : En 2017, de la séance ciné sois adepte. 22/02/2017 à 20h27  
Fargo
Date de sortie: septembre 1996 (1h 37min)
De Joel Coen, Ethan Coen
Avec William H. Macy, Frances McDormand, Steve Buscemi

Synopsis :
Un vendeur de voitures d’occasion endetté fait enlever sa femme par deux petites frappes afin de toucher la rançon qui sera versée par son richissime beau-père. Mais le plan ne va pas résister longtemps à l’épreuve des faits et au flair d’une policière enceinte…
***************************************
Faire enlever sa femme pour de l'argent c'est bien , mais quand les protagonistes de l'enlèvement pètent les plomb , ça tourne au carnage ...

Un film qui alternent les scènes comiques , banales et les scènes très violentes ...
Le tout dans un décor de neige magnifique ...
Vraiment un très bon film.
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
1540 messages
RE : En 2017, de la séance ciné sois adepte. 24/02/2017 à 20h23  
New York Doll


De Greg Whiteley (2005)
Avec Arthur Kane, Barbara Kane, Nina Antonia
Genres Documentaire, Musical

Synopsis :
Arthur "Killer" Kane, membre du groupe de glam rock The New York Dolls, qui connut son heure de gloire dans la première moitié des années 70, tente, après avoir sombré dans l'alcoolisme et être devenu Mormon, de renouer avec le succès en ressuscitant la célèbre formation musicale.

Un reportage assez émouvant sur les retrouvailles des 3 membres restants d'un groupe Rock des années 70 ...
Arthur est mort quelques mois après ce documentaire ...
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
3892 messages
RE : En 2017, de la séance ciné sois adepte. 25/02/2017 à 11h22  


Split de M. Night Shyamalan.

On espérait que Shyamalan renoue avec les belles mécaniques du temps de sa gloire (de 6ème sens au Village) et, ma foi, je dirais qu’il y a plutôt réussi…

Partant d’un sujet somme toute classique pour une série B horrifique (des jeunes filles kidnappées par un dingue aux personnalités multiples) et d’un budget relativement limité (qui à mon sens ne transparait nullement à l’écran), le réalisateur retrouve de la vigueur dans sa mise en scène et livre un thriller efficace et ludique (et qui n’hésite pas à emprunter les chemins du surnaturel).

James Mc Avoy s’en donne à cœur dans son rôle pluriel, avec des résultats inégaux mais que je trouvai parfois impressionnants. Quant à Anya Taylor-Joy (la révélation de l’excellent The Witch), elle impose à nouveau son visage atypique dans le cinéma hollywoodien.

(Si certaines critiques utilisent le terme de twist au sujet d’une des scènes finales, c’est à tort car elle ne change pas de façon essentielle la lecture de l’histoire qui la précède – mais affaiblit à mon avis sa fin en cédant au fan service et la stratégie de promotion d’une suite)

---------------



Babycall de Pål Sletaune.

On ne rigole pas dans ce film tant les sujets qu’ils brassent sont lourds (maltraitance, angoisse parentale, incommunicabilité). Néanmoins, cette histoire qui joue sur l’hésitation du fantastique se suit bien grâce à une habile utilisation des décors et, surtout, à la belle interprétation de Noomi Rapace (que je trouve décidemment bien meilleure dans des productions suédoises qu’américaines).

---------------



La maison du diable (The haunting) de Robert Wise, d’après le roman de Shirley Jackson.

Seconde vision de ce classique du genre et encore une fois j’ai du mal à y voir le chef d’œuvre tant vanté…

Ceci dit, ça m’a davantage plu cette fois-ci : j’ai trouvé le décor superbe, la mise en scène parfois brillante et j’ai été plus sensible au parcours tragique du personnage joué par Julie Harris.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
6490 messages
RE : En 2017, de la séance ciné sois adepte. 25/02/2017 à 13h47  

Citation :

Un reportage assez émouvant sur les retrouvailles des 3 membres restants d'un groupe Rock des années 70 ...
Arthur est mort quelques mois après ce documentaire ...

Sur le même sujet, tu as un très bon fillm de fiction, Velvet goldmine, qui revient sur le Glam rock.


Citation :

On ne rigole pas dans ce film tant les sujets qu’ils brassent sont lourds (maltraitance, angoisse parentale, incommunicabilité). Néanmoins, cette histoire qui joue sur l’hésitation du fantastique se suit bien grâce à une habile utilisation des décors et, surtout, à la belle interprétation de Noomi Rapace (que je trouve décidemment bien meilleure dans des productions suédoises qu’américaines).


+1 : j'avais beaucoup aimé ce film, autrement mieux que Prometheus et consorts.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
1540 messages
RE : En 2017, de la séance ciné sois adepte. 26/02/2017 à 08h01  
Merci Olivier , je note ...(Velvet goldmine),:)
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
   Répondre  |   page 6 / 38   |  aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  5  6  7  [ ...... ]  36  37  38     

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014