Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
12 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
morca

Inscrit le :
27/04/2004
34 critiques
5414 messages
Consulter le profil de morca
Envoyer un message privé à morca

Tous à Zanzibar

John Brunner


Tous à Zanzibar
Traduction : Didier Pemerle
Illustration : Manchu
Titre original : Stand on Zanzibar
Première parution : 1968

 Pour la présente édition :

Editeur : J'ai lu
ISBN : 2-253-05656-1

Ce livre est noté   (4.3/5 pour 3 évaluations)


J'ai lu ce livre et je souhaite donner mon avis
La critique du livre
Lire l'avis des internautes (23 réponses)

Tout pendant qu'il y aura de nouvelles générations, il y aura toujours certains qui n'auront pas encore lu 'Tous à Zanzibar'.
Reste à savoir, après lecture, combien de générations nous avons en réserve :)

'Tous à Zanzibar' est l'Incontournable de la dystopie.
Comme le disait Stan Barets : "1984 ou le meilleur des mondes ressemblent, à côté, à des rêves de jeunes filles"
Mais se faire peur n'est pas la seule raison de lire

Brunner

. Personnellement, je classerais ce livre au top de mes lectures SF. A mon grand regret, car, inconditionnel de PKD, j'aurais voulu y voir mon auteur favori. Trois raisons m'amèneraient à faire ce choix :

1. Le travail de recherche fabuleux de

Brunner

lui fait décrire son futur avec une précision quasi prophétique. Certes, il y a quelques erreurs (et tout n'est pas encore arrivé :). Mais par exemple : les manipulations génétiques cotoient l'eugénisme. L'URSS n'est plus une puissance mondiale, mais la Chine est le nouvel acteur international. Certains restent scotchés devant leur poste de télévision, pendant que d'autres deviennent soudain des tueurs fous, explosant sous la pression sociale. Une société américaine veut racheter un état africain (notons qu'un récent classement des 100 plus importantes unités économiques mondiales (ou la france est cinquième) classe désormais certaines multinationales américaines (Exxon 45ème) comme plus riches que certains états.) etc...

2. Mais

Brunner

ne se contente pas de faire un listing froid du futur. Ecrivain avant tout, il n'oublie pas de donner à ses personnages une profondeur certaine, ni de développer des intrigues captivantes. Parmi les héros principaux, on peut citer : Norman House, cadre afro-américain de la General Technik, envoyé par la société pour racheter le Beninia, l'état africain sus-mentionné. Donald Hogan, un espion qui s'était un peu oublié, appelé pour tuer Sugaiguntung, chef du projet eugéniste Yatakangais. Shalmanezer, l'ordinateur de la General Technik, dont on dit qu'il accède à la conscience. Chad C. Mulligan, sociologue, un des rares à garder une étincelle d'humanité, et qui écrit des livres acides, dont on peut lire des extraits (livres dans le livre). Et croyez bien que ce n'est là que la partie émergeante de l'iceberg.

3. Le style est le troisième élément qui finit de faire de ce livre un must absolu. Inspiré de Dos Passos, l'écriture de

Brunner

n'est pas que brillante. Elle utilise une structure de coupage/collage, proche d'un cut-up cinématographique, qui permet à

Brunner

d'alterner les chapitres concernant les personnages principaux avec des passages d'actualités, des scènes de vie quotidienne, des extraits de rapports de commissions, des poèmes, etc... Une forme excellement adaptée au projet de

Brunner

: décrire un monde. Et si la SF c'est ça avant tout : projeter le lecteur dans un monde autre, qui reste, au final, le véritable personnage du roman,

Brunner

se pose là en maître incontestable.

Voilà. Je n'en dirais jamais assez. Si vous n'avez pas encore lu ce livre, courez l'acheter, l'emprunter, le voler, tout ce que vous voulez. Si vous n'arrivez pas à entrer dedans, patienter, revenez-y... Je finirais par une citation de Chad C. Mulligan :


Citation :

Explosion Démographique : évenement unique de l'histoire humaine. C'est arrivé hier, et tout le monde dit que c'est pour demain.


note : Prix : - HUGO 1969 - APOLLO 1973 - BRITISH SF 1970




quatrième de couv du deuxième tome de ma vieille édition ! (j'ai prêté le premier tome :)
New York, au XXI° siècle, mais ce pourrait être Londres, Paris, Montréal...
Une ville tout entière protégée par un dôme, mais parcourue de saboteurs qui détruisent et tuent pour le plaisir ; une ville régie par la technologie la plus raffinée, mais où l'émeute peut éclater à chaque détour de rue ; où la loi vous interdit de procréer si vous présentez la moindre tare, mais qu'est-ce qu'une tare ? Pour le savoir, pour tout savoir, soyez à l'écoute de Shalmaneser, l'oracle électronique !
C'est dans ce monde que tentent de vivre, liés par une amitié menacée, Donald Hogan, le Blanc, et Norman House, l'Aframéricain. Deux hommes lucides, qui se veulent encore libres. A moins que conditionnés, manipulés, ils ne soient plus déjà que des pions que l'on déplace sur l'échiquier d'une conspiration planétaire...





Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (23 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
Sur l'onde de choc   

Sur l'onde de choc

    

John Brunner



Cette critique est signée Lisbei
4 réponses y ont été apportées. Dernier message le 10/02/2016 à 19h11 par Butch

Virus   

Virus

    

John Brunner



Cette critique est signée Cyril
1 réponse y a été apportée. Dernier message le 23/12/2005 à 16h34 par zomver

Le long labeur du temps   

Le long labeur du temps

    

John Brunner



Cette critique est signée Franz
11 réponses y ont été apportées. Dernier message le 08/09/2006 à 12h00 par TOUKO

Le creuset du temps   

Le creuset du temps

    

John Brunner



Cette critique est signée Cyril
20 réponses y ont été apportées. Dernier message le 02/01/2018 à 12h03 par Butch

Polymath   

Polymath

    

John Brunner



Cette critique est signée Cyril
5 réponses y ont été apportées. Dernier message le 27/02/2006 à 14h57 par Jim

La planète folie   

La planète folie

    

John Brunner



Cette critique est signée looper
3 réponses y ont été apportées. Dernier message le 09/09/2006 à 23h39 par Fragon

Eclipse totale   

Eclipse totale

    

John Brunner



Cette critique est signée Cyril
7 réponses y ont été apportées. Dernier message le 26/01/2013 à 13h27 par Olivier

La ville est un échiquier   

La ville est un échiquier

    

John Brunner



Cette critique est signée vda
10 réponses y ont été apportées. Dernier message le 21/12/2010 à 21h32 par BouquetdeNerfs

Noire est la couleur   

Noire est la couleur

    

John Brunner



Cette critique est signée Cyril
6 réponses y ont été apportées. Dernier message le 01/08/2007 à 16h28 par Cyril

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire