Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
2 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
looper

Inscrit le :
06/02/2006
6 critiques
343 messages
Consulter le profil de looper
Envoyer un message privé à looper

La planète folie

John Brunner


La planète folie
Traduction : Jacques Corday
Illustration : Boris Golzio
Titre original : Bedlam planet
Première parution : 1968

 Pour la présente édition :

Editeur : J'ai lu
ISBN : 2-277-21058-7

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (3 réponses)

Que dire ?

Donc des explorateurs, des pionniers.
Ils ont traversé l'espace dans leurs vaisseaux aux noms qui auraient dû inquiéter dès le départ : Pinta, Santa Maria...
Tout ça parce que le lieu d'arrivée aurait pu s'appeler : Presque la Terre.
De fait, la planète se nomme Asgard (et d'ailleurs qui a décidé de ce nom ?) et nous en sommes là au début du roman, les explorateurs ont voyagé, se sont installés, et après ?

Le début du récit s'articule autour de considérations philosophiques sur cette fameuse Presque la Terre.
Puis le héros, Dennis Malone s'en va effectuer un étrange voyage dans l'espoir de trouver des réponses. Pour les questions, il a bien des idées mais il verra plus tard.
Pendant ce temps, une vague de scorbut atteint les autres et les rend fous.
Encore que...

La planète folie est très bien résumée en quatrième de couverture. Tout du moins, l'action du récit.
Pour le reste, nous avons surtout droit à des réflexions/échanges pas inintéressants mais, et c'est le point d'importance en ce qui me concerne, ce roman a comme on dit le cul entre deux chaises.
On sent

Brunner

tenté d'écarter au maximum l'aspect purement science-fiction du texte. Preuve en est, le choix d'une planète quasi similaire à la Terre, la situation dans le temps du récit, qui commence alors que les humains sont sur Asgard, le passé récent (les sondes exploratrices, le voyage dans l'espace) n'étant abordé que lors de brefs passages.
Or, le problème c'est qu'il y a peut-être encore trop d'aspect SF (des appareils aux noms barbares lâchés ça et là sans qu'on saisisse vraiment leur utilité par exemple).
De plus, certains passages vraiment très biens semblent écourtés et auraient mérité un meileur développement.
Bref, une tentative de récit transfictif (genre que j'affectionne tout particulièrement) qui semble un peu hésitante mais la bibliographie de l'auteur plaide en sa faveur. D'ailleurs, en y repensant, je me demande si ce n'est pas le format du livre (le classique 180+ pages) qui le déssert.


J'ajouterai pour finir que ça reste agréable à lire, qu'on arrive à la fin sans souci.
Ca n'est pas mémorable, voilà tout, surtout quand on arrive la bave aux lèvres de par la réputation de

Brunner

.




John Brunner est né en Angleterre en 1934. Il a publié son premier roman à dix-sept ans. Dans une oeuvre romanesque abondante, il faut citer plus particulièrement Tous à Zanzibar, un des ouvrages d'anticipation les plus importants de notre temps, et Le long labeur du temps, déjà publié dans la collection J'ai Lu.


Déconcertant, grave, alarmant !
Les sondes spatiales avaient rapporté à la Terre des informations positives concernant la planète Asgard : une flore étrange certes mais sans danger, une faune pacifique, un sol fertile.
Or, dès que les colons s'installent, tout devient danger, peur, lutte pour la vie. Mais peut-on parler de lutte quand un « scorbut » d'origine inconnue ronge les hommes, les livrant tout entiers aux fantasmes et cauchemars des mythologies de la Terre ? Folie si puissante qu'elle envahit le quotidien.
En fait la planète se défend de toutes ses armes contre les intrus qui veulent faire d'elle une autre Terre. Les hommes sauront-ils découvrir la vérité d'Asgard, l'écouter, la respecter ?


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (3 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
Tous à Zanzibar   

Tous à Zanzibar

    

John Brunner



Cette critique est signée morca
23 réponses y ont été apportées. Dernier message le 20/02/2016 à 23h30 par Butch

Sur l'onde de choc   

Sur l'onde de choc

    

John Brunner



Cette critique est signée Lisbei
4 réponses y ont été apportées. Dernier message le 10/02/2016 à 19h11 par Butch

Virus   

Virus

    

John Brunner



Cette critique est signée Cyril
1 réponse y a été apportée. Dernier message le 23/12/2005 à 16h34 par zomver

Le long labeur du temps   

Le long labeur du temps

    

John Brunner



Cette critique est signée Franz
11 réponses y ont été apportées. Dernier message le 08/09/2006 à 12h00 par TOUKO

Le creuset du temps   

Le creuset du temps

    

John Brunner



Cette critique est signée Cyril
20 réponses y ont été apportées. Dernier message le 02/01/2018 à 12h03 par Butch

Polymath   

Polymath

    

John Brunner



Cette critique est signée Cyril
5 réponses y ont été apportées. Dernier message le 27/02/2006 à 14h57 par Jim

Eclipse totale   

Eclipse totale

    

John Brunner



Cette critique est signée Cyril
7 réponses y ont été apportées. Dernier message le 26/01/2013 à 13h27 par Olivier

La ville est un échiquier   

La ville est un échiquier

    

John Brunner



Cette critique est signée vda
10 réponses y ont été apportées. Dernier message le 21/12/2010 à 21h32 par BouquetdeNerfs

Noire est la couleur   

Noire est la couleur

    

John Brunner



Cette critique est signée Cyril
6 réponses y ont été apportées. Dernier message le 01/08/2007 à 16h28 par Cyril

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire