Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
3 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
Zaroff

Inscrit le :
08/06/2009
20 critiques
74 messages
Consulter le profil de Zaroff
Envoyer un message privé à Zaroff

Le reflux de la nuit

Jean-Pierre Andrevon


Le reflux de la nuit
Illustration : Tibor Csernus
Première parution : 1972

 Pour la présente édition :

Editeur : Le masque fantastique
Date de parution : 1972
ISBN : 2-7024-1065-0

La critique du livre
Soyez le premier à donner votre avis !

Je n’avais pu achever mon dernier

Andrevon

tant le récit était creux et vulgaire. Mais je ne peux jamais résister longtemps à une couverture du Masque fantastique. Celle-ci me fait irrésistiblement penser au Passe-Muraille de Marcel Aymé. La quatrième de couverture aiguise mes sens alors allons-y !

Andrevon

a publié une première fois cet ouvrage en 1972 sous le pseudonyme d’Alphonse Brutsche. Pierre Merlin est un veuf inconsolable. Il est hanté par le souvenir de sa défunte femme Christine morte un an auparavant Tous les soirs il quitte précipitamment son bureau pour se rendre directement au cimetière. Ses collègues de l’agence d’urbanisme le plaignent. Tout son temps libre n’est consacré qu’à se rendre sur la tombe de son épouse. C’est devenu une obsession, un rite. Il se recueille et engage des conversations stériles avec Christine. Soudain il entend des voix, des murmures près de lui. Un vieil homme vient à sa rencontre. Une odeur de nuit et de tombe l’enveloppe. Il propose à Merlin de faire « revenir » son épouse. Après tout c’est le vœu le plus cher de Pierre. Le nom du vagabond est Jéobald Bornimus. Il réclame la somme de 400 000 mille anciens francs pour la résurrection de Christine.

Petite anecdote : la rue citée près du logement de Pierre Merlin est la rue Auguste Derleth ! Clin d’œil à Lovecraft. Le soir même Pierre a une terrible vision : le corps en décomposition de Christine dort à ses côtés dans le lit conjugal ! Pierre hurle de terreur… mais ce n’est qu’un mauvais cauchemar ! Le veuf accepte le contrat et l’attente commence…

Le reflux de la nuit s’essouffle vers la troisième partie mais le récit est néanmoins excellent dans les descriptions. Agréablement surpris par cet

Andrevon

dont je conseille l’achat les yeux fermés pour les amateurs de récits de morts-vivants (je crois en connaître un !). C’est un compromis entre l’Affaire Charles Dexter Ward et Simetierre ! Court roman de 180 pages qui se lit d’une traite après un film de Romero par exemple !


Vraiment une heureuse surprise ce petit bouquin.




"Une ville, une ville presque anonyme. Des rues, des espaces vides, des places et, à la lisière, un cimetière. Un cimetière où, tous les jours, se rend un homme dont la vie e été brisée par une cruelle disparition. Pour lui, Il y va d'une sorte de pèlerinage au milieu des ombres et des ténèbres et, bientôt, d'une lente et irrésistible descente vers le plus affreux des cauchemars. Car ce n'est pas impunément qu'on affronte l'univers des fantômes..."


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Soyez le premier à donner votre avis !

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
C'est arrivé mais on n'en a rien su   

C'est arrivé mais on n'en a rien su

    

Jean-Pierre Andrevon



Cette critique est signée vda
9 réponses y ont été apportées. Dernier message le 20/05/2006 à 11h05 par bladerunner

Le Monde enfin   

Le Monde enfin

    

Jean-Pierre Andrevon



Cette critique est signée lacroute
21 réponses y ont été apportées. Dernier message le 20/06/2015 à 20h04 par Butch

Le petit garçon qui voulait être mort   

Le petit garçon qui voulait être mort

    

Jean-Pierre Andrevon



Cette critique est signée Olivier
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 01/05/2009 à 22h20 par Olivier

Le Temps des Grandes Chasses   

Le Temps des Grandes Chasses

    

Jean-Pierre Andrevon



Cette critique est signée vda
Aucune réponse pour le moment...

Les hommes-machines contre Gandahar   

Les hommes-machines contre Gandahar

    

Jean-Pierre Andrevon



Cette critique est signée vda
4 réponses y ont été apportées. Dernier message le 28/09/2008 à 01h30 par Cyril

Cauchemar... cauchemars !   

Cauchemar... cauchemars !

    

Jean-Pierre Andrevon



Cette critique est signée Zaroff
Aucune réponse pour le moment...

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire