Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
7 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
  

En 2024, devant de bons films tu vas t'ébattre


  Sujet proposé le 02/01/2024 à 11h44 par Jim
  Ajouter ce sujet à mes favoris Culture SF
   Répondre   |   page 15 / 21   |   aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  14  15  16  [ ...... ]  19  20  21     
tj

Inscrit le :
20/06/2007
3016 messages
RE : En 2024, devant de bons films tu vas t'ébattre 12/05/2024 à 17h07  
PAs mieux . Beaucoup aimé cette adaptation de Simmons.
   Consulter le profil de tj  Envoyer un message privé à tj  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5751 messages
RE : En 2024, devant de bons films tu vas t'ébattre 16/05/2024 à 14h53  
Mandibules de Quentin Dupieux.

Je crois qu'après cette nouvelle tentative (la troisième) je vais en rester là du cinéma de Dupieux.

Le sieur refuse qu'on le qualifie de dilettante car il enchaîne les projets en multipliant les casquettes (ici, réalisateur-scénariste-directeur de la photographie-monteur) ; alors pourquoi ses films, qui n'atteignent pas l'heure et demie, paraissent si bâclés ?

Dans Mandibules, je saluerais les efforts de l'équipe des effets spéciaux (la mouche géante est bien animée) et, surtout, ceux d'Adèle Exarchopoulos (pour faire exister un personnage a priori ridicule, il faut s'y engager à fond et elle y va) ; mais pour tout le reste... je peine à voir du travail devant et derrière la caméra.

---------------


En quête d'un antidote, je m'en suis allé voir Rapture, de Dominic Sangma, au cinéma et ç'a été une bonne pioche ! ^^



Dans un village des confins de l'Inde, des habitants disparaissent, la nuit, dans la forêt.

Est-ce l'œuvre d'étrangers venus du proche Bengladesh ? de criminels à la recherche d'organes à revendre ? d'esprits sylvestres ? ou un signe avant-coureur de l'Apocalypse annoncée par le pasteur local ?

Face à une police nationale peu concernée, la communauté s'organise, entre comité de défense et prêches millénaristes.

Un très beau film, à la lisière du fantastique.
Une méditation sur la lumière et les ténèbres, réels ou métaphoriques, superbement mis en image.
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 16/05/2024 à 14h56   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
tj

Inscrit le :
20/06/2007
3016 messages
RE : En 2024, devant de bons films tu vas t'ébattre 16/05/2024 à 15h48  
Pour rester dans le theme Indien , Monkey Man , un mélange de tant d'influences qu'il sertait vain de toutes les lister , dans un contexte local bien rendu , et qui finalement a bie nfonctionné pour moi , de facon tres surprenante ( j 'en suis le premier surpris )
   Consulter le profil de tj  Envoyer un message privé à tj  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
9319 messages
RE : En 2024, devant de bons films tu vas t'ébattre 19/05/2024 à 13h57  
Where evil lurks : un film argentin qui a le grand mérite de sortir de l’horreur standardisée.
Si le film ne tient pas toutes ses promesses et souffre de quelques longueurs, son originalité et son scénario habile valent largement le détour.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
2920 messages
RE : En 2024, devant de bons films tu vas t'ébattre 19/05/2024 à 14h17  
Monkey Man (2024)
Ce film aborde la quête initiatique d'un homme qui cherche à se venger des dirigeants corrompus qui ont assassiné sa mère et maintiennent les pauvres et les plus vulnérables de la société dans une constante précarité.
C'est efficace et ça cogne beaucoup , le réalisateur s'est un peu éparpillé et malgré quelques longueurs le film est plutôt pas mal .
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5751 messages
RE : En 2024, devant de bons films tu vas t'ébattre 21/05/2024 à 12h25  
Mars Express de Jérémie Périn.

Un bon film d'animation SF français.

Amalgamant habilement des éléments classiques du genre sur la problématique humains/robots, le récit m'a principalement séduit par l'efficacité de ses scènes de tension, remarquablement découpées.

Quelques détails originaux sont également appréciables, à l'exemple de la caractérisation ambivalente d'un des personnages principaux.

Seul bémol : je trouvai souvent le graphisme assez pauvre
(cependant, la qualité d'animation n'est jamais prise en défaut).
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5751 messages
RE : En 2024, devant de bons films tu vas t'ébattre 21/05/2024 à 15h23  
Deux films de "body horror" qui se succédent en sélection officielle du Festival de Cannes... ça n'arrive pas tous les ans.

Si The substance de Coralie Fargeat a plu à la critique, on ne peut en dire autant de
Les linceuls de David Cronenberg ('m'en fous : j'irai quand même le voir :-P).
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 21/05/2024 à 15h23   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
tj

Inscrit le :
20/06/2007
3016 messages
RE : En 2024, devant de bons films tu vas t'ébattre 24/05/2024 à 06h06  
Fini la (derniere?)saison 4 de For All Mankind et c'est probablement la meilleure avec la saison 1 .. Une bonne reprise en main apres le ventre mou!
   Consulter le profil de tj  Envoyer un message privé à tj  
bruss

Inscrit le :
08/05/2007
2920 messages
RE : En 2024, devant de bons films tu vas t'ébattre 24/05/2024 à 07h10  
Attraction - 2024 - 1 saison - 6 épisodes . (TF1)
Pas trop mal dans l'ensemble , un thriller psychologique un peu attendu quand même ...
   Consulter le profil de bruss  Envoyer un message privé à bruss  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
5751 messages
RE : En 2024, devant de bons films tu vas t'ébattre 24/05/2024 à 15h46  
Revu Cosmopolis de David Cronenberg.

J'ai recherché ce qui en avait été dit sur le forum et je tombe sur "navet" et "désastreux"...
Pour ma part, il ne m'avait pas déplu (hormis la fin, que je ne comprenais pas).
À la revoyure, j'y vois amplifiés peu ou prou les mêmes qualités et les mêmes défauts qu'à la première vision.
Pour le positif : un casting solide, une belle facture visuelle et sonore ; et les dialogues, pris tels quels du roman de De Lillo, sont mieux passés cette fois-ci (peut-être parce que je les ai davantage lus sous l'angle de la comédie, quand la première fois je ne savais pas trop quoi en penser...)
Pour le négatif : cette fin, bavarde, et grotesque dans les deux sens du terme (Paul Giamatti y ressemble à un gnome) ; elle tire l'ensemble vers le bas.


Dans un autre genre, j'ai tenté Le redoutable homme des neiges de Val Guest (scénarisé par Nigel Kneale, l'auteur des Quatermass).

Le cadre tibétain, même de studio, change des autres productions gothiques de la Hammer ; mais le film n'en fait pas grand chose.
Le récit n'est guère palpitant et le yéti, par trop absent (une main poilue puis, dans la dernière scène, un maquillage facial moyennement réussi).


Je repartirai quand même dans le film de monstre à l'ancienne puisque m'attend, échappé de la médiathèque, Le peuple de l'enfer (The mole people) ! ^^
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 24/05/2024 à 15h47   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
   Répondre  |   page 15 / 21   |  aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  14  15  16  [ ...... ]  19  20  21     

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire