Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
49 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
oman

Inscrit le :
11/02/2005
90 critiques
994 messages
Consulter le profil de oman
Envoyer un message privé à oman

Sourcellerie

Terry Pratchett


Sourcellerie
Traduction : Patrick Couton
Illustration : Josh Kirby
Titre original : Sourcery
Première parution : 07 septembre 2000

 Pour la présente édition :

Editeur : Pocket
ISBN : 2266106996

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (1 réponses)

« Il était une fois un homme qui avait huit fils. Par ailleurs, il ne représentait rien de plus qu’une virgule sur la page de l’Histoire. Triste constat ; c’est hélas tout ce qu’on trouve à dire sur certains individus.
Mais le huitième fils grandit , se maria et engendra huit fils ; et parce qu’il n’existe qu’une seule profession idoine pour un huitième fils de huitième fils, son cadet devint mage. Il devint sage et puissant – puissant, en tout cas -, porta un chapeau pointu et on en serait resté là… »


L'histoire :

Les mages ne peuvent pas, ne doivent pas se marier, ne doivent pas avoir d’enfants, car l’Histoire fait mention de cas où le huitième fils d’un sorcier devenait un mage surpuissant et dangereux pour le monde : un mage au carré qu’on appelle communément au coin du feu les soirs d’hiver, un sourcelier.
Le sourcelier n’est pas de ce genre de mage de pacotille qui traîne à l’université invisible, bedonnant et se contentant de peu de chose, dont le pouvoir ne fait pas partie. Non, le sourcier est capable de canaliser la vraie magie et maîtrise la sourcellerie. Ce qui conduire à la destruction du disque monde si cette énergie n’est pas convenablement canalisée...

Rincevent est de retour…
…Et cette fois ci, il est bien là pour sauver le monde de la destruction. Euh… comme d’habitude en fait !
Malgré sa couardise et sa propension à fuir le danger, il s’avère qu’il ne court pas assez vite !
Et qui dit Rincevent dit le Bagage, qu’il ne faut pas froisser, car le … la chose n’est pas à prendre avec des pincettes, surtout s’il se prend d’affection, voire d’amour pour une belle et dangereuse combattante.
Comme Conina, par exemple…
Toute ressemblance, descendance avec un personnage déjà connu sous le nom de Conan n’est que purement fortuite. Quoique…
La Sourcellerie est de nouveau sur le Disque Monde, et Rincevent a pour mission de retrouver le chapeau de l’Archimage. Ce qui va le conduire en orient (Aurient ?) et lui permettre de rencontrer le brave et peu foufou « Nijel le Destructeur, fils de Hasecroup le Marchand de Comestibles », parce « faut être le fils de quelqu’un, expliqua Nigel. Je l’ai lu, là, quelque part… ». En outre, Nijel porte des sous-vêtement… en tricot.
Et il y a aussi Creosote, le poète multimilliardaire, ou bien multimilliardaire poète…

Les mages.

Pratchett

se permet de donner un coup de pied dans le mythe des mages, avec leur bonhomie habituelle et leur permettre d’accéder à la vraie magie. Eux qui étaient habitués à une hiérarchie bien établie, avec leurs échelons, ce qui n’est pas sans rappeler l’administration et l’éducation nationale ;)))
Et cette relations des mages avec les femmes est tout à fait succulente. Pauvre Rincevent !
J’ai beaucoup aimé la bataille des mages, et les dimensions infernales qui s’ouvrent à cause de ce trop plein d’énergie.
Cette fois-ci, on a eu chaud !

Extraits :

« - Ecoutez, dit-elle. Il existe un mot assez long, voyez, une vieille sorcière m’en a parlé … Je n’arrive pas à le retrouver… Vous autres, les mages, vous connaissez ça, les mots longs.Rincevent pensa à des mots longs. « Marmelade ? » Proposa-t-il.
Elle fit non d’une tête irritée. « ça veut dire ce qu’on tient de ses parents ».Rincevent fronça les sourcils. Il n’était pas très bon sur la question des parents.- Kleptomanie ? Récidiviste ? hasarda-t-il. »




La magie, c'est de la bouillie pour les chats. Car voici la sourcellerie, la puissance thaumaturgique de l'Aube des Temps ! Elle pénètre le Disque-monde par l'entremise du huitième fils d'un mage (défroqué, oui).
Disons-le tout net : casse-cou.
Une fois de plus, faudra-t-il compter sur l'ineffable Rincevent pour sauver les meubles ? il est vrai que l'homme a plus d'un tour dans son sac percé. Il dispose aussi d'une équipe de choc, où vous retrouverez le mystérieux et pusillanime Bagage — tellement humain ! — et le subtil bibliothécaire de l'université des mages — tellement simiesque ! Avec, pour la première fois dans un livre, Nijel le Destructeur, jeune héros par correspondance, et Conina, la fille du plus célèbre Barbare, par qui tombent les coeurs et les coups, Prime exotique : un séjour inoubliable dans la cité d'Al Khali, sous la houlette du Sériph Créosote.


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (1 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
La huitième couleur   

La huitième couleur

    

Terry Pratchett



Cette critique est signée oman
7 réponses y ont été apportées. Dernier message le 24/08/2006 à 14h21 par morca

Le huitième sortilège   

Le huitième sortilège

    

Terry Pratchett



Cette critique est signée oman
Aucune réponse pour le moment...

La huitième fille   

La huitième fille

    

Terry Pratchett



Cette critique est signée oman
20 réponses y ont été apportées. Dernier message le 19/01/2006 à 17h00 par stealrige

Mortimer   

Mortimer

    

Terry Pratchett



Cette critique est signée oman
1 réponse y a été apportée. Dernier message le 23/01/2006 à 11h00 par Cyril

Les tribulations d'un mage en Aurient   

Les tribulations d'un mage en Aurient

    

Terry Pratchett



Cette critique est signée Leo
4 réponses y ont été apportées. Dernier message le 17/04/2007 à 21h55 par goussedaille

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire