Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
9 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
oman

Inscrit le :
11/02/2005
90 critiques
994 messages
Consulter le profil de oman
Envoyer un message privé à oman

Mortimer

Terry Pratchett


Mortimer
Traduction : Patrick Couton
Illustration : Josh Kirby
Titre original : Mort
Première parution : 07 juillet 1999

 Pour la présente édition :

Editeur : Pocket
ISBN : 2266080687

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (1 réponses)

« Voici la salle brillamment éclairée aux bougies où l’on entrepose les compte-vies : des étagères et des étagères de sabliers trapus, un par personne vivante, qui transvasent leur sable fin du futur dans le passé. Les sifflements conjugués des cascades de grains de sable emplissent la salle d’un rugissement marin… »

L'histoire :

Mortimer est un enfant…à part. Il ne ferait pas de mal à une mouche et son père a bien du mal à lui trouver un futur métier. A l’imaginer, du moins. Aussi, lorsqu’il se rend avec lui à la foire où les patrons y viennent chercher un apprenti, il se retrouve seul à la fin et semble être vouer à ne pas trouver de place en apprentissage. Jusqu’à l’arrivée d’un personnage pour le moins troublant… La Mort en personne le prend sous son aile pour le former au métier de faucheur de vie !
Un grand destin se dessine pour le jeune Mortimer…

La Mort en question.
Voilà

Pratchett

qui met en scène certainement son personnage le plus important de ses annales du Disque Monde : la Mort. Or, le pauvre vieux (il est squelettique !) peut dores et déjà s’offrir le luxe d’un peu de repos, encore la mort ne puisse pas s’accorder le moindre répit, puisque la mort doit invariablement faucher les vies comme il en a été décidé par le destin.
Mortimer, le jeune qui ne ferait peur à des oiseaux, pourra t-il s’acquitter de cette tâche sans détraquer la vie sur tout le Disque Monde ?
Mortimer est un roman désopilant, avec une Mort à la Recherche du Bonheur, lui qui a la tâche la plus ingrate du monde. On pourra la voir en train de rechercher le plaisir dans l’alcool, le jeu, le rire. On le verra ivre, danser à la queue leu leu et même être cuisinier !

Pratchett

s’amuse à décrire nos plaisirs et la futilité de certaines de nos activités qui nous procure du bonheur.

Retour à l’université invisible.
Enfin, une bonne nouvelle : on retrouve avec bonheur un des personnages phares des 2 premiers romans : Rincevant, aussi incroyable que précédemment. La surprise vient aussi de la présence de la fille de la Mort et d’un grand sorcier qui sera là pour remettre en question le prestige de l’université invisible et sa place dans le monde, avec ces grands mages bedonnants mais paresseux. Tout cela a un avant goût avant l’arrivée d’une plus grande remise dans Sourcellerie.

Mortimer survient après le moyen huitième fille, où l’on avait quand même eu le plaisir de connaître Mémé Credutemps. Le monde court un nouveau danger avec la modification de l’espace-temps…

Extraits :

« Un silence de mort accueillit ladite proposition.- Mettons, une effigie fidèle moulée dans l’or. Convenablement rehaussée de pierres précieuses, comme il sied à notre grand fondateur, poursuivit-il joyeusement. Et pour être sûrs qu’aucun étudiant ne vienne dégrader la statue, je suggère qu’on l’érige dans la cave la plus profonde, continua-t-il.
- Et qu’on ferme ensuite la porte à clé, ajouta-t-il.
Plusieurs mages commencèrent à se dérider.
- Et qu’on balance la clé ? fit Rincevent.
- Et qu’on soude la porte, renchérit l’économe. Le Tambour Rafistolé lui revenait en mémoire. Il réfléchit un instant et se rappela aussi le régime de bonne condition.
- Et qu’on mure l’entrée. Une salve d’applaudissements lui répondit.
- Et qu’on balance le maçon ! gloussa Rincevent qui sentait qu’il commençait à attraper le coup. »




Morty traverse les champs en courant ; il mouline des bras et s'égosille comme un beau diable. Non. Même ça, même effrayer les oiseaux pillards, il n'est pas fichu de s'en tirer proprement.
Son père, au désespoir, l'observe depuis le muret de pierres.

"Il manque pas de coeur, fait-il à l'oncle Hamesh.
- Ah, dame, c'est le reste qu'il a pas."

Et pourtant un destin hors du commun attend Mortimer. Car à la foire à l'embauche, LA MORT l'emporte sur son cheval Bigadin.
Il faut dire que LA MORT a décidé de faire la vie ; et l'assistance d'un commis dans son labeur quotidien lui permettrait des loisirs. Mais... est-ce bien raisonnable ?
Avec, comme toujours, un scénario qui décoiffe, une distribution prestigieuse et, peut-être, peut-être, une exceptionnelle apparition de l'illustre Rincevent.


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (1 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
La huitième couleur   

La huitième couleur

    

Terry Pratchett



Cette critique est signée oman
7 réponses y ont été apportées. Dernier message le 24/08/2006 à 14h21 par morca

Le huitième sortilège   

Le huitième sortilège

    

Terry Pratchett



Cette critique est signée oman
Aucune réponse pour le moment...

La huitième fille   

La huitième fille

    

Terry Pratchett



Cette critique est signée oman
20 réponses y ont été apportées. Dernier message le 19/01/2006 à 17h00 par stealrige

Sourcellerie   

Sourcellerie

    

Terry Pratchett



Cette critique est signée oman
1 réponse y a été apportée. Dernier message le 23/01/2006 à 12h00 par goussedaille

Les tribulations d'un mage en Aurient   

Les tribulations d'un mage en Aurient

    

Terry Pratchett



Cette critique est signée Leo
4 réponses y ont été apportées. Dernier message le 17/04/2007 à 21h55 par goussedaille

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire