Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
41 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
oman

Inscrit le :
11/02/2005
90 critiques
994 messages
Consulter le profil de oman
Envoyer un message privé à oman

Les frontières de l'infini

Loïs McMaster Bujold


Les frontières de l'infini
Traduction : Bernadette Emerich
Illustration : Philippe Caza
Titre original : Borders of infinity
Première parution : 08 avril 2002

 Pour la présente édition :

Editeur : J'ai lu
ISBN : 2290319031

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (1 réponses)

Entrée en matière :

« - Lieutenant Vorkosigan, vous avez une visite.
Le garde, crispé, s’écarta pour laisser entrer l’individu qu’il escortait dans la chambre d’hôpital avant de refermer la porte derrière lui.
Le nez retrousser, l’œil vif, ainsi que l’expression franche et douce du visage, prêtaient à cet homme un faux air de jeunesse malgré ses tempes grisonnantes. Son costume civil était de coupe et de couleur discrète, à l’image de celui qui le portait. De la lointaine époque où il avait exercé les fonctions d’agent secret, Simon Illyan, le chef de la sécurité impériale de Barrayar, avait gardé l’habitude de passer inaperçu… »


L’histoire :

Miles revient de sa dernière mission dans un sale état. En effet, ses os fragiles depuis sa naissance ne sont pas un avantage pour un agent secret. Son commandant Illyan vient le voir pour une affaire grave : les opposants au Comte Vorkosigan sont en train d’éplucher les comptes et ont découvert que les notes de frais du jeune Vorkosigan sont plutôt élevées. Un détournement de fonds ?…

Trois histoires.

Bujold

a rassemblé dans ce roman 3 aventures de Miles où le jeune agent secret devra résoudre seul plusieurs énigmes.
La première sera de trouver l’assassin d’un jeune bébé dans la province du seigneur Vorkosigan, la deuxième sera de délivrer un scientifique des griffes d’un notable de l’ensemble de Jackson, la troisième étant de délivrer un militaire d’une prison de haute sécurité cétagandane.

Exit l’humour lourd, voire lourdingue du roman précédent Cetaganda,

Bujold

se reconcentre sur l’intrigue, les énigmes et situations desquelles Vorkosigan doit s’extraire.

Bujold

ose aborder des thèmes tels que les pratiques ancestrales pour purifier la lignée génétique des familles des enfants difformes, la manipulation génétique mais aussi l’emprisonnement et la torture psychologique des prisonniers dans le respect des lois en vigueur.
J’ai particulièrement apprécié la troisième aventure où, pour une fois, l’auteur ne dévoile rien des intentions du héros, ce qui rend la fin un rien surprenante.

Après la déception de Cetaganda, ce roman m’a redonné goût à poursuivre les aventures de Miles Vorkosigan. Un retour gagnant aux recettes du début de la saga.

Extraits :

« Miles se jeta à l’entrée du sas, tendant la main. L’avait-elle saisie ? Jamais il ne saurait, car sa main droite n’était qu’un poids mort. Le visage de Béatrice ne fut bientôt plus qu’une tache floue, happée par le vide.
Un silence, un grand silence se fit dans la tête de Miles. Le mugissement du vent et des moteurs, les cris et les protestations se perdaient quelque part entre ses oreilles et son cerveau qui n’enregistraient plus rien. Il ne voyait qu’une traînée blanche qui tombait en spirale, comme la vid d’un looping passant en boucle devant ses yeux aveugles. »




De retour sur sa planète natale, gravement blessé, Miles est accusé de détournement de fonds ! Elyan, chef de la Sécurité Impériale, le somme de se justifier, alors qu'il vient de subir une lourde intervention chirurgicale et est assommé par les analgésiques. Il lui faut pourtant rassembler ses souvenirs et prouver son innocence...
Tout d'abord, Miles doit se remémorer sa première mission : juger un infanticide commis dans un village perdu au coeur des montagnes de Barrayar. Puis il s'agit de relater, point par point, l'aventure qu'il a vécue sur l'Ensemble de Jackson, alors qu'il était censé acheter des armes. Enfin, le dernier rapport concerne le camp de Dagoola, où étaient détenus dix mille prisonniers...

Lois McMaster Bujold nous offre ici trois histoires distinctes. Dénominateur commun : Miles, accusé et justicier. Trois histoires pleines de rebondissements, sur trois thèmes brûlants d'actualité : eugénisme, manipulations génétiques, droits de l'homme...


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (1 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
Barrayar   

Barrayar

    

Loïs McMaster Bujold



Cette critique est signée oman
1 réponse y a été apportée. Dernier message le 28/11/2005 à 14h42 par Cyril

Cordelia Vorkosigan   

Cordelia Vorkosigan

    

Loïs McMaster Bujold



Cette critique est signée oman
3 réponses y ont été apportées. Dernier message le 28/11/2005 à 15h35 par Franz

L'apprentissage du guerrier   

L'apprentissage du guerrier

    

Loïs McMaster Bujold



Cette critique est signée oman
5 réponses y ont été apportées. Dernier message le 30/11/2005 à 12h53 par oman

Miles Vorkosigan   

Miles Vorkosigan

    

Loïs McMaster Bujold



Cette critique est signée oman
6 réponses y ont été apportées. Dernier message le 02/03/2006 à 16h57 par sandrine

Cetaganda   

Cetaganda

    

Loïs McMaster Bujold



Cette critique est signée oman
5 réponses y ont été apportées. Dernier message le 02/03/2006 à 11h40 par Cyril

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire