Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
15 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
Lisbei

Inscrit le :
23/05/2005
20 critiques
2802 messages
Consulter le profil de Lisbei
Envoyer un message privé à Lisbei

L'énigme de l'univers

Greg Egan


L'énigme de l'univers
Traduction : Bernard Sigaud
Titre original : Distress
Première parution : 1997

 Pour la présente édition :

Editeur : Robert Laffont

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (16 réponses)

Enfin un roman de Greg

Egan

lisible dans sa (presque) totalité sans diplôme préalable de maths ou de physique et (presque) sans aspirine ! Vraiment,

Egan

est un auteur que je trouve passionnant, même (surtout ?) quand je ne suis pas d'accord avec les thèses qu'il (me) donne l'impression de soutenir, et que je n'aime pas ses personnages.

Ce que je trouve passionnant, c'est cette réflexion qu'il développe d'un roman à l'autre sur la façon dont les avancées scientifiques actuelles non seulement vont nous changer la vie, mais vont également influer sur notre façon de concevoir "la vie, l'univers et le reste". Je suis fascinée par les questions qu'il pose, et très admirative pour la manière qu'il a d'en faire l'armature de romans qui tiennent la route. Je suis enfin passionnée par l'un des thèmes qui sous-tendent ce roman, à savoir la distance entre réalité et vérité (se superposent-elles ? A quelles conditions ? Si c'est possible, est-ce souhaitable ? etc). Et de là découle une interrogation (à peine effleurée dans le roman) sur l'altérité et la connaissance de l'autre.
Quelle est la proportion de compréhension réelle par rapport à une illusion de compréhension ? L'intimité est-elle une forme de connaissance, ou n'est-elle qu'une croyance rassurante mais erronée ? L'évolution ne se soucie pas de savoir si nous appréhendons ou non la vérité, sauf au sens le plus pragmatique. Si le cerveau a besoin de nous donner une impression exagérée de notre capacité à nous connaître mutuellement - de rendre la formation de couples compatible avec la conscience de soi -, il mentira effrontément, autant qu'il le faudra, pour que cette stratégie réussisse.

Ce qui me dérange, c'est son évident a priori matérialiste : un personnage central qui vise à se comporter comme un robot (dans Isolation), ça va, le deuxième tend à m'agacer.
La science et la technologie semblaient lui avoir donné tout ce qu'ille pouvait désirer : un moyen d'échapper au champ de bataille empoisonné de la sexualité, un mouvement politique qui valait la peine qu'on se batte pour lui et même une quasi-religion...

Ca en devient amusant, car dans ce roman où est présentée de façon négative et/ou burlesque une galerie de croyances globalement nommées "Sectes Ignorantes", son matérialisme en ferait presque le tenant d'une autre secte. Presque car s'il frôle ce travers il parvient cependant à n'y point tomber tout-à-fait, par une sorte de tour de force perpétuel très étonnant.

Enfin,

Egan

peut être férocement drôle dans la critique. Sa satire d'un certain féminisme m'a beaucoup amusée : Si la science est arrogante, portée à la démesure, dominatrice, réductionniste, profiteuse, spirituellement appauvrie et déshumanisante, comment pourrait-elle être autre chose que masculine ? fait-il dire à l'une de ses personnages les plus déplaisants.

Sa peinture des habitants de l'île d'Anarchia, tout en m'évoquant les Anarrestis(1) et les habitants de Précipice(2), m'a laissée sur ma faim.
Il y a un personnage qui disparaît complètement sans explications en milieu de roman, après y être apparu sans explication convaincante...

Quelques maladresses donc, mais ne vous y trompez pas : c'est un excellent roman, qui fait réfléchir, et qu'il faut lire.


(1) Les Dépossédés - Ursula Le Guin
(2) Sur l'onde de choc - John Brunner




Sur l'île artificielle d'Anarchia mise au ban des nations pour ses détournements de brevets génétiques, se prépare un colloque de physiciens. Andrew Worth, journaliste à la caméra greffée sur le cerveau, a intrigué pour le couvrir, dans l'espoir d'un reportage paisible.
Voire. Car la physique la plus fondamentale a ses retombées explosives.
Les physiciens réunis promettent de révèler l'énigme de l'univers : la Théorie du Tout, qui résumera l'histoire de l'univers, décrira l'infiniment petit, et signalera, selon certains, le commencement de la fin de la science.
Vers Anarchia convergent les Cultes de l'Ignorance qui abondent en ce milieu du XXIe siècle et qui tiennent pour impie et digne du bûcher toute révélation sur le secret ultime de la Création.
La plus secrète des sectes a pris pour cible Violet Mosala, plus jeune prix Nobel de l'histoire.
Qui a décidé de son côté de peser de toute sa gloire pour obtenir la levée de l'embargo que subit Anarchia. Ce qui irrite les Puissances économiques.
Il n'en faut pas plus pour que l'enfer se déchaîne et que Worth se trouve involontairement transformé en protecteur de Violet, façon James Bond.

Greg Egan, l'étoile montante de la science-fiction, brosse ici un tableau impressionnant de la société, de la science, des superstitions et des contradictions du siècle prochain.
Bientôt le nôtre. A découvrir avant le IIIe millénaire.


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (16 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
Isolation   

Isolation

    

Greg Egan



Cette critique est signée oman
21 réponses y ont été apportées. Dernier message le 22/07/2009 à 10h19 par Franz

La cité des permutants   

La cité des permutants

    

Greg Egan



Cette critique est signée oman
6 réponses y ont été apportées. Dernier message le 19/08/2005 à 22h20 par Sylvain

Téranésie   

Téranésie

    

Greg Egan



Cette critique est signée oman
3 réponses y ont été apportées. Dernier message le 27/03/2006 à 09h34 par sandrine

Axiomatique   

Axiomatique

    

Greg Egan



Cette critique est signée Olivier
16 réponses y ont été apportées. Dernier message le 02/04/2007 à 13h47 par Olivier

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire