Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
20 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
oman

Inscrit le :
11/02/2005
90 critiques
994 messages
Consulter le profil de oman
Envoyer un message privé à oman

Téranésie

Greg Egan


Téranésie
Traduction : Pierre-Paul Durastanti
Illustration : Jackie Paternoster
Titre original : Teranesia
Première parution : mars 2006

 Pour la présente édition :

Editeur : Le Livre de Poche
ISBN : 2253114812

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (3 réponses)

"L'île étant trop petite pour accueillir une communauté et trop élevée des routes maritimes habituelles pour servir de repère cartographique, les habitants des îles Kai et Tanimbar n'avaient jamais eu de raison de lui donner un nom..."

Prabir est un enfant plutôt précoce. Il vit en compagnie de ses parents et de sa petite soeur Madhusree sur une île à l'écart de tout pour la simple et bonne raison que son père et sa mère, biologistes chercheurs ont trouvé une race mutante de papillons. D'origine indienne, ils se sont donc exilés sur ce petit bout de terre paradisiaque qu'ils ont nommé Téranasie. Mais la guerre dans cette partie du monde vient apporter son lot de drame et mort. Prabir et Madusree doivent se sauver...

Après le cultissime isolation et l'excellent l'énigme de l'univers,

Egan

s'aventure encore dans le domaine du vivant: la génétique.

Ce qui est clair c'est que

Egan

a fait un bel effort pour peaufiner son personnage principal, Prabir, dont le profil psychologique est le meilleur de ce que j'ai lu de cet auteur. Malheureusement, si l'auteur a fait un effort important sur la crédibilité intrinsèque du monde (qui se situe dans un futur très proche), ce qui faisait la spécificité de

Egan

disparait un peu: il avait l'habitude de se tenir un thème bien précis et d'exploiter à fond ce domaine, comme on l'a vu dans isolation avec la réduction de l'onde de probabilité, par exemple. Or c'est ce que je recherchais, le background réaliste m'intéresse peu chez lui. Je préfère sa prospective, ses mods, par exemple.

Ici, la génétique est cette spécificité inhérente à ce roman. Et c'est vrai que dans une certaine mesure,

Egan

associe cette entité mutagène à une réalité quantique. Les deux sont étroitement liés, en fait, et c'est peut-être pousser le bouchon assez loin, comme dans la cité des permutants, les perspectives pouvant être vertigineuses.
Néanmoins, on a l'impression qu'il s'arrete en chemin. Un peu bizarrement d'ailleurs, et pourtant la route était bien dégagée, personne pour le gêner, quoique...

Du coup, ce roman est très lisible, très humain, très contemporain, peut-être trop d'ailleurs, où l'auteur effleure des thèmes habituels de l'internet, de la guerre, de la religion, mais déçoit ses fans. Dont je fais partie ;)




Sur une île déserte du Pacifique, un couple de biologistes indiens étudie une espèce nouvelle de papillons, splendides et mystérieux. Ils ne correspondent à rien de connu et, selon les lois de l'évolution, ils ne devraient même pas exister.
Le fils de ces chercheurs, Prabir, neuf ans, a donné un nom à cette île : Téranésie. Il y découvre le monde avec une acuité intellectuelle singulière. Mais la guerre qui se déchaîne soudain dans ces parages de l'Indonésie va bouleverser sa vie.
Il lui faut fuir l'île, accompagné seulement de sa petite soeur Madhusree.
Depuis l'autre bout du monde, le destin le ramènera vingt ans plus tard dans cet archipel, puis sur cette île où sont morts ses parents et où Madhusree a repris leur recherche.
Car ce sont des espèces entières, jamais vues, qui semblent surgir du néant, porteuses peut-être d'une menace pour l'ensemble de l'humanité.

Greg Egan, l'un des plus grands écrivains actuels de science-fiction, raconte ici avec une intensité frémissante la vie tourmentée d'un homme qui devient le porteur – et le symbole – d'une prodigieuse énigme scientifique. Une énigme d'une dimension telle qu'on n'en a pas vue depuis longtemps dans la littérature.


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (3 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
Isolation   

Isolation

    

Greg Egan



Cette critique est signée oman
21 réponses y ont été apportées. Dernier message le 22/07/2009 à 10h19 par Franz

La cité des permutants   

La cité des permutants

    

Greg Egan



Cette critique est signée oman
6 réponses y ont été apportées. Dernier message le 19/08/2005 à 22h20 par Sylvain

L'énigme de l'univers   

L'énigme de l'univers

    

Greg Egan



Cette critique est signée Lisbei
16 réponses y ont été apportées. Dernier message le 03/10/2012 à 12h32 par Butch

Axiomatique   

Axiomatique

    

Greg Egan



Cette critique est signée Olivier
17 réponses y ont été apportées. Dernier message le 24/08/2020 à 10h14 par Butch

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire