Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
9 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
  

Lectures : en 2020, pas de livres vains


  Sujet proposé le 02/01/2020 à 11h42 par Olivier
  Ajouter ce sujet à mes favoris Culture SF
   Répondre   |   page 50 / 54   |   aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  49  50  51  52  53  54     
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
4762 messages
RE : Lectures : en 2020, pas de livres vains 04/11/2020 à 14h21  
Pour faire suite à la formidable BD de Tardi, C'était la guerre des tranchées, je relis la novella de Dan Simmons, Le grand amant, également sur horreurs de la Grande Guerre.


PS : dans l'édition de poche de J'ai Lu, dont la 4ème de couverture s'orne d'une louange journalistique de bon aloi... : "Un grand écrivain. Un grand livre. Mais ce n'est pas de la science-fiction ! C'est vrai."
*** soupir ***
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 04/11/2020 à 14h23   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
lacroute

Inscrit le :
13/03/2005
5954 messages
RE : Lectures : en 2020, pas de livres vains 04/11/2020 à 16h56  
Jim

Citation :

PS

MDR..!
dernière édition : 04/11/2020 à 16h57   Consulter le profil de lacroute  Envoyer un message privé à lacroute  
soleilvert

Inscrit le :
28/02/2005
559 messages
RE : Lectures : en 2020, pas de livres vains 04/11/2020 à 20h38  
Gelmou

High Opp de Franck Herbert sous mescaline Van Vogt
Signature de soleilvert blog : La sortie est au fond du web
   Consulter le profil de soleilvert  Envoyer un message privé à soleilvert  Visiter le site de soleilvert  
BC

Inscrit le :
05/01/2011
594 messages
RE : Lectures : en 2020, pas de livres vains 05/11/2020 à 11h27  
Fini, avec Histoires de sexe-fiction, la lecture de la GASF. La leçon que je tire de ces quelque 15000 pages de lecture, c'est qu'il n'y a rien qui vieillit plus mal que la SF. Mis à part ce qui relève de la science-fantasy far-future (comme Vance ou Le Guin) ou certains textes comiques de Sheckley ou de Lafferty, rien ne résiste au temps amha.
   Consulter le profil de BC  Envoyer un message privé à BC  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
7533 messages
RE : Lectures : en 2020, pas de livres vains 05/11/2020 à 11h49  

Citation :

Fini, avec Histoires de sexe-fiction, la lecture de la GASF. La leçon que je tire de ces quelque 15000 pages de lecture, c'est qu'il n'y a rien qui vieillit plus mal que la SF. Mis à part ce qui relève de la science-fantasy far-future (comme Vance ou Le Guin) ou certains textes comiques de Sheckley ou de Lafferty, rien ne résiste au temps amha.


Il est fort dommage de voir Sheckley disparaitre (au moins en France), car c'est vraiment un auteur remarquable, notamment pour ses romans, comme Omega (une planète pénitentiaire régie comme un Etat par les truands, avec ses propres lois), Les erreurs de Joenes ou La dimension des miracles.

Il y a tout de même des auteurs qui vieillissent bien comme Dick, Silverberg, Disch ou Pelot.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
dernière édition : 05/11/2020 à 11h50   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
BC

Inscrit le :
05/01/2011
594 messages
RE : Lectures : en 2020, pas de livres vains 05/11/2020 à 13h20  
Dick, OK, sauf exception il est toujours lisible et souvent excellent. Disch est peu présent dans l'antho, une seule nouvelle je crois, très bonne, rivage d'Asie. Silverberg vieillit bien c'est vrai, mais est parfois un peu lège à mon goût. Cordwainer Smith que j'aime beaucoup me paraît encore très lisible dans ses meilleurs textes. Sheckley je le préfère dans ces textes comiques plutôt que dans ses dystopies qui sont un peu répétitives je trouve.
De cette lecture systématique je me suis découvert le goût pour un auteur que j'avais délaissé pour des raisons politiques, Poul Anderson. Certes c'est un rude libertarien, mais tout ce qu'il écrit est passionnant et puissamment évocateur. Parmi ses nouvelles dans la GASF celle que j'ai préférée est le Peuple du ciel qui met en scène un monde post-apocalypse nucléaire dont le centre de gravité s'est déplacé vers le Pacifique Sud. Les descendants des Maoris combattent l'obscurantisme des descendants des Sud-Américains espagnols, en défendant une science et une technologie radicalement opposées à la technologie thermo-industrielle d'avant l'effondrement, une technologie de la mer, du vent, du soleil. Ca date des 50s mais on croirait une fable collapsologique.
Un auteur que j'ai découvert et apprécié c'est C.M. Kornbluth. quel dommage que... Bien aimé aussi toutes les histoires de William Tenn.
Et puis il y a des auteurs que je trouve capables du meilleur comme du pire. Le plus typique c'est Lafferty : il peut faire du complètement portenawak ou du hyper rigolo (Comment refaire Charlemagne). Ellison aussi : j'ai détesté je vois un homme assis sur un fauteuil... et adoré je n'ai pas de bouche et il faut que je crie... Farmer aussi : l'antho se finit sur Mère, un gloubi-boulga oedipien illisible AMHA, mais il a des textes excellents (j'adore Sail on, sail on...).
   Consulter le profil de BC  Envoyer un message privé à BC  
Butch

Inscrit le :
29/09/2012
538 messages
RE : Lectures : en 2020, pas de livres vains 05/11/2020 à 13h47  

BC :

La leçon que je tire de ces quelque 15000 pages de lecture, c'est qu'il n'y a rien qui vieillit plus mal que la SF.

Il faudrait commencer par définir ce qu'est "vieillir" pour un texte de SF. Si on prends Sur l'onde de choc de John Brunner, à l'évidence les réseaux sociaux, Catherina, ont largement dépassé les spéculations d'un l'auteur qui a écrit ce texte il y a plus de 40 ans. Pourtant malgré une fin peut-être trop heureuse, je trouve ce livre, encore aujourd'hui, particulièrement clairvoyant. Si c'est pour coller des étiquettes, au bout de combien de temps un auteur de SF n'est-il plus contemporain ?
Signature de Butch Quand les vents sont porteurs, même les dindons volent.
   Consulter le profil de Butch  Envoyer un message privé à Butch  
morca

Inscrit le :
27/04/2004
5609 messages
RE : Lectures : en 2020, pas de livres vains 05/11/2020 à 14h44  
oui, faudrait ^^. Je reviens sur "Paris au XXème siècle" de Verne. Le livre était déjà mal foutu à sa sortie on dirait. Au niveau formel, il est sans doute dans ce qui peut se faire de plus dépassé en terme de SF. D'un autre côté, il est assez clairvoyant sur ce futur qu'il dresse puisqu'il fait vachement penser à notre présent sur pas mal de point. D'un autre côté (c'est donc un volume), la clairvoyance se constate au présent : en un sens, il ne fait plus SF (si on comprend "anticipation" peu ou prou) par là même ^^.
Signature de morca C'est pas vrai, je ne suis pas misanthrope. La preuve, j'ai des amis humains.
   Consulter le profil de morca  Envoyer un message privé à morca  Visiter le site de morca  
soleilvert

Inscrit le :
28/02/2005
559 messages
RE : Lectures : en 2020, pas de livres vains 05/11/2020 à 15h02  

Citation :

La leçon que je tire de ces quelque 15000 pages de lecture, c'est qu'il n'y a rien qui vieillit plus mal que la SF.

En partie parce que c'est une anthologie thématique et non un best of. Il me semble - mais j'ai peut être tort - que l'amateur de SF a une bonne connaissance de tout ce qui se publie. En littérature blanche, le lectorat lit du présélectionné.
Signature de soleilvert blog : La sortie est au fond du web
   Consulter le profil de soleilvert  Envoyer un message privé à soleilvert  Visiter le site de soleilvert  
BC

Inscrit le :
05/01/2011
594 messages
RE : Lectures : en 2020, pas de livres vains 05/11/2020 à 16h08  

Citation :

En partie parce que c'est une anthologie thématique et non un best of. Il me semble - mais j'ai peut être tort - que l'amateur de SF a une bonne connaissance de tout ce qui se publie. En littérature blanche, le lectorat lit du présélectionné.

Tu as sans doute raison. C'est une antho tournée vers le grand public avec une volonté de légitimation de la SF, particulièrement manifeste dans les introductions (horripilantes) de Goimard, qui cherche à inscrire les thèmes dans les grandes questions philosophiques ou les traditions mythiques. Ca donne plein d'espèces de petits contes philosophiques ou de fables d'avertissement, tout ça ultra-daté (typique le recueil sur les "histoires écologiques"). Il est significatif de voir des textes d'auteurs qui n'ont écrit que celui-ci dans le domaine de la SF, qui croient avoir eu une bonne idée sans rien connaître du domaine et qui ont pondu leur petit conte philosophique bien édifiant... Ce genre d'anthos n'est pas fait pour l'amateur de SF. Certes, j'ai découvert quelques perles et quelques auteurs que je connaissais mal, mais à quel prix...
   Consulter le profil de BC  Envoyer un message privé à BC  
   Répondre  |   page 50 / 54   |  aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  49  50  51  52  53  54     

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire