Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
7 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
  

Décès en rafale


  Sujet proposé le 11/03/2018 à 14h29 par LeGaidol
  Ajouter ce sujet à mes favoris Culture SF
   Répondre   |   page 20 / 23   |   aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  19  20  21  22  23     
LeGaidol

Inscrit le :
12/05/2005
3029 messages
RE : Décès en rafale 03/12/2020 à 06h07  
   Consulter le profil de LeGaidol  Envoyer un message privé à LeGaidol  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
7621 messages
RE : Décès en rafale 03/12/2020 à 10h43  

Citation :

Tiens, Olivier, il y a un truc que j'aimerais bien savoir, c'est ce que tu veux dire exactement par sf campbellienne ou néo-campbellienne.
Campbellienne = l'écurie Astounding ? Mais alors ce sont tous les grands des années fin-30, 40, d'Asimov à van Vogt... Qui n'était pas campbellien à l'époque ?
Néo-campbellienne, je vois mieux, ce serait l'écurie Analog actuelle ? OK, mais qu'est-ce qui, d'après toi, fait leur spécificité ?

Je reprends la définition qu'en donnent Valery et Altairac dans leur postface au recueil de Campbell chez A&D.
Grosso modo, une sf qui se situe dans une certaine continuité de l'âge d'or, portée sur l'exploration spatiale, avec un fond plutôt hard-sf.


Citation :

la bureaucratie tatillonne, fédérale ou internationale (souvent dirigée par un francophone)

Un parfait résumé de la gestion désastreuse de la covid-19 en France, aka l"Absurdistan.


Citation :

Pas si immortel que cela.

Nouveau coup dur pour la sf, puisque l'uchroniste VGE vient d'aller rejoindre BB ad patres.
Deux auteurs en deux jours, tous deux emportés par la covid-19.
J'espère que VGE n'a pas oublié son pull-over rouge.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
dernière édition : 03/12/2020 à 10h48   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
4813 messages
RE : Décès en rafale 03/12/2020 à 12h14  

soleilvert :

Honnêtement, je n'en ai pas lu un.

Non plus.


BC :

Si on souhaite le découvrir, je conseillerais son livre "Mars", une expédition vers la planète rouge conduite par un Indien Navajo.

C’est le titre qui me vient en tête quand je pense à cet écrivain. J’en ai souvent lu du bien.

En fait, je crois que c’est surtout pour son travail d’éditeur (pour Analog et Omni) que je l’ai vu loué, par d’illustres confrères.


BC :

(…) la bureaucratie tatillonne, fédérale ou internationale (souvent dirigée par un francophone)

Rhooô… ! ^^
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
BC

Inscrit le :
05/01/2011
612 messages
RE : Décès en rafale 03/12/2020 à 14h42  

Citation :

Je reprends la définition qu'en donnent Valery et Altairac dans leur postface au recueil de Campbell chez A&D.
Grosso modo, une sf qui se situe dans une certaine continuité de l'âge d'or, portée sur l'exploration spatiale, avec un fond plutôt hard-sf.

J'ai l'impression qu'on a déjà eu cet échange ???
J'ai relu la préface d'Altairac et Valery... Finalement il en ressort que la SF campbellienne, c'est TOUTE la SF de l'âge d'or (à part Donald Wandrei :-))), y compris la science-fantasy, puisqu'ils montrent bien qu'en tant que directeur d'Unknown, Campbell se montre pas du tout rétif à un imaginaire non scientifique. En ce sens ils ont raison de conclure que la SF campbelienne, c'est la SF (entre parenthèses, je suis aussi complètement d'accord avec le bilan qu'ils font de la new Wave des années 60-70, dont j'ai beaucoup souffert en lisant la deuxième saison de la GASF). Mais il y a effectivement un autre sens, plus restreint, de SF campbellienne, qui est comme tu dis, exploration spatiale, hard-SF, near future, et qu'on rencontre aujourd'hui surtout dans la revue Analog. Elle ne franchit que rarement l'Atlantique. Ben Bova était typique de ce courant.
   Consulter le profil de BC  Envoyer un message privé à BC  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
7621 messages
RE : Décès en rafale 03/12/2020 à 17h54  

Citation :

Mais il y a effectivement un autre sens, plus restreint, de SF campbellienne, qui est comme tu dis, exploration spatiale, hard-SF, near future, et qu'on rencontre aujourd'hui surtout dans la revue Analog. Elle ne franchit que rarement l'Atlantique. Ben Bova était typique de ce courant.

Il y a eu le cycle de L'histoire du futur de Heinlein, mais ça commence à dater.
Depuis, il y a eu les killer Bs, et puis plus grand-chose d'autre.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
7621 messages
RE : Décès en rafale 03/12/2020 à 18h26  

Citation :

la new Wave des années 60-70, dont j'ai beaucoup souffert en lisant la deuxième saison de la GASF).

Je ne suis pas fan de tout, voir carrément allergique à certains auteurs (M. John Harrisson, par exemple), Aldiss me laisse plutôt froid, tout comme Knight ou Lafferty.

Mais il y a des auteurs que j'aime vraiment énormément : Delany, Ellison, le Disch des débuts, Farmer (immense nouvelliste), certains Malzberg (les plus sf donc non réédités), Daniel Walther et Philip Goy (les plus new wave de la sf francophone), Silverberg, Dick (surtout ses romans mais pas tous)...

Ainsi que quelques francs-tireurs de cette période, comme Pelot.
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
lacroute

Inscrit le :
13/03/2005
5996 messages
RE : Décès en rafale 03/12/2020 à 21h20  
+ J.G. Ballard, C. Priest, Keith Roberts ("Survol")...
La New wave m'a fait découvrir qu'il y avait autre chose de mieux écrit que le FNA par lequel je suis venu à la SF. J'en ai gardé le goût pour cette part de l'Imagfinaire qui hésite en hard SF et littérature générale.
J'apporte ma voix (presque solitaire, hélas) à Aldiss pour tout Helliconia (à qui il manque une saison) et Moorcock.
Je dois avoir un Ben Bova: "Les oubliés de New York" (je crois), jamais lu et çà ne me tente pas.
Olivier avance le pion Pelot, j'approche celui d'Andrevon.
   Consulter le profil de lacroute  Envoyer un message privé à lacroute  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
7621 messages
RE : Décès en rafale 05/12/2020 à 12h58  

Citation :

+ J.G. Ballard, C. Priest, Keith Roberts ("Survol")...


+ 1 (quoique je ne sois pas fan des nouvelles de Priest).


Citation :

La New wave m'a fait découvrir qu'il y avait autre chose de mieux écrit que le FNA par lequel je suis venu à la SF. J'en ai gardé le goût pour cette part de l'Imagfinaire qui hésite en hard SF et littérature générale.

Hard-sf, peut-être pas, mais sf oui.
Ajoutons-y des personnages plus épais, parfois plus complexes. Et l'apport des sciences humaines (la linguistique chez Delany et Watson par exemple).
Ainsi que la sortie du modèle : "Les ET voyagent à travers l'espace, mais c'est quand-même nous qui leur pétons la gueule et qui gagnons à la fin".
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
7621 messages
RE : Décès en rafale 05/12/2020 à 15h20  

Citation :

J'apporte ma voix (presque solitaire, hélas) à Aldiss pour tout Helliconia (à qui il manque une saison) et Moorcock.

Je me dis qu'un jour je lirai ce cycle d'Aldiss.
De Moorcock, j'adore Voici l'homme. Son livre d'or ne m'a pas plus convaincu que cela, et je ne suis pas un grand fan de fantasy.
Par contre, j'ai un immense respect pour le Moorcock directeur de revue.


Citation :

Olivier avance le pion Pelot, j'approche celui d'Andrevon.

Andrevon peut être rattaché à cette époque parce qu'il en partage certaines idées contestataires, comme l'écologie, l'antimilitarisme, etc.
Mais son écriture reste somme toute classique (contrairement à Walther), et souvent remarquable. Il reste pour moi l'un des meilleurs nouvellistes de sf et de fatnastique, en francophonie comme en sf générale.
Et puis Andrevon s'est offert le luxe de faire sa Chanson du zombie à lui, avec un recueil à quatre mains (Compagnons en terre étrangère) d'une bien belle diversité.
C'est aussi ce recueil qui lui a permis de continuer son compagnonnage avec Cousin, qui donnera les magistraux L'immeuble d'en face et Hôpital nord.

Andrevon a peut-être un particularité, par rapport à beaucoup d'autres auteurs de la période, c'est d'avoir été marqué par la Seconde guerre mondiale (il n'a pas grandi dans le Vercors pour rien). Le nazisme et la Shoah ont marqué son œuvre.
Et on lui doit une histoire de paradoxe temporel qui, parait-il, rappelle beaucoup une nouvelle de Heinlein (qu'il avoue ne pas avoir lu à l'époque où il écrivait cette nouvelle).
Enfin, concernant Walther, il ne faut pas oublier son travail danthologiste avec Les soleils noirs d'Arcadie.

Et dans les auteurs dickiens-new wave français, il serait dommage de passer à côté de Dominique Douay, nouvelliste remarquable qu'il serait temps de rééditer (liste non-exhaustive des nouvellistes à rééditer/redécouvrir).
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
soleilvert

Inscrit le :
28/02/2005
588 messages
RE : Décès en rafale 05/12/2020 à 19h21  

Citation :

Campbellienne = l'écurie Astounding ? Mais alors ce sont tous les grands des années fin-30, 40, d'Asimov à van Vogt...

oui, Xavier Dollo en cause dans son Histoire de la SF
Signature de soleilvert blog : La sortie est au fond du web
   Consulter le profil de soleilvert  Envoyer un message privé à soleilvert  Visiter le site de soleilvert  
   Répondre  |   page 20 / 23   |  aller en page :      1  2  3  [ ...... ]  19  20  21  22  23     

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire