Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
6 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
Trevize

Inscrit le :
28/06/2005
23 critiques
140 messages
Consulter le profil de Trevize
Envoyer un message privé à Trevize

Vortex

Robert Charles Wilson


Vortex
Titre original : Vortex
Première parution : 2011

 Pour la présente édition :

Editeur : Denoël
Collection : Folio
ISBN : 978-2-07-046277-3

La critique du livre
Soyez le premier à donner votre avis !

Le public averti l’aura compris RC

Wilson

livre avec Vortex la suite et fin de la série Spin.
Pour le public moins averti, il est utile de savoir que la trame des trois livres est la suivante : un jour la terre subi le « Spin », qui n’est d’autre que des bouleversements sur terre qui n’est pas indispensable de relater ici, mais bien entendu ces bouleversements mettent en péril l’humanité. Comme par magie et pour des raisons inconnues des « êtres » « hypothétiques » trouvent des subterfuges aux bouleversements du « Spin » et la vie (humaine en tout cas) peut continuer…
Le livre « Spin » nous introduit dans ce monde, Axis le développe et Vortex le conclu
Je n’ai hélas pas notifié mes impressions sur les deux premiers volumes de la série, Cependant cette série n’est pas impérativement à lire dans son entièreté, chacun des trois romans fonctionne seul. Ils relatent chacun une (ou plusieurs) histoire(s) à différents moments dans le présent, futur et futur lointain. Cependant si vous voulez en savourer la quintessence, je pense qu’il vaille mieux lire les trois livres dans l’ordre.
Sandra est médecin dans un centre d’accueil pour marginaux et autre délaissés de la société. Un jour un agent de police lui ramène un nouveau client (Orin), très peu instruit ce dernier porte avec lui un texte qu’il aurait écrit de sa main. Ce texte soulève deux questions. Primo : il est beaucoup trop riche et abouti pour ce que le patient semble posséder comme capacité. Secundo, il relate un récit à la première personne d’un humain dans un futur lointain. Ainsi démarre ce roman. Par la suite il nous est servi le manuscrit en question et l’auteur passe du monde de Sandra, Bose (le flic) et Orin à celui de Turk, Allison et Isaac (les principaux protagonistes du manuscrit d’Orin qui se déroule –pour rappel- dans le futur). Voici pour la mise en scène et la forme.
Le fond, lui, est comme souvent chez RC

Wilson

et une vision des évolutions écologique et sociétal que pourrais connaitre notre terre, mais il pose aussi des questions sur la société occidentale actuelle. Rajoutez un vrai développent (pas rébarbatif pour autant) de physique astronomique et quantique, une touche de suspense et zeste « d’émotionnel », liez tout cela avec un style clair, j’ai obtenu un agréable moment de lecture.
Voici ce qui m’a donc plu. Je voudrais cependant partager un bémol. En effet, j’ai failli jeter le livre par la fenêtre. L’Histoire de Sandra (et compagnie) est écrite dans le « très identique » style du manuscrit de Orin. Vous comprendrez aisément ce que j’ai envie de qualifier de faute de style (ça fait beaucoup de style dans peu phrases, mais je ne sais comment l’expliquer autrement). Que le « style »

Wilson

écrive l’histoire de Sandra et compagnie, c’est normal, cela coule de source. Mais que Orin écrive « son » histoire de la exacte même manière que

Wilson

, cela fait tache, non ? Moi cela m’a troublé et déçu. À côté de cela une fois le trois ou quatrième chapitre cela passe sans problème.
J’ai très bien aimé « Spin » (le premier livre).
À la fin de « Axis » (le deuxième volume du triptyque), j’ai eu l’impression de fuite en avant, que

Wilson

ne savait pas où il allait, qu’il avait commencé une histoire, qu’il y avait introduit des éléments sans savoir ce qu’il en allait faire, qu’il était parti sur une « improvisation », voir un exercice mal maitrisé. Quoi qu’il en soit j’ai continué à avoir cette impression lors de lecture de « Vortex ». Mais le soufflet n’est jamais retombé, l’auteur flirte avec cette limite et conclu d’une manière plus qu’acceptable. Pas de grosse claque, ou de grosse surprise, mais pas de fin ouverte ou facile non plus. Je dirais simplement et uniquement « bonne ». En cela -et sans être de réellement de cet acabit- le livre m’a fait penser à d’autres, ceux que l’on ne sait pas très bien pourquoi on les lis, et qui ne prenne que leur sens une fois une fois le dernier mot mentalement prononcé.



Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Soyez le premier à donner votre avis !

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
BIOS   

BIOS

    

Robert Charles Wilson



Cette critique est signée oman
Aucune réponse pour le moment...

Blind Lake   

Blind Lake

    

Robert Charles Wilson



Cette critique est signée Cyril
9 réponses y ont été apportées. Dernier message le 01/01/2007 à 19h17 par mijo

Le vaisseau des voyageurs   

Le vaisseau des voyageurs

    

Robert Charles Wilson



Cette critique est signée vda
11 réponses y ont été apportées. Dernier message le 28/01/2007 à 13h14 par traz

Les Chronolithes   

Les Chronolithes

    

Robert Charles Wilson



Cette critique est signée kgb203
15 réponses y ont été apportées. Dernier message le 07/04/2010 à 20h59 par morca

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire