Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
11 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
Cyril

Inscrit le :
10/11/2004
23 critiques
651 messages
Consulter le profil de Cyril
Envoyer un message privé à Cyril

Blind Lake

Robert Charles Wilson


Blind Lake
Traduction : Gilles Goullet
Illustration : Manchu
Titre original : Blind Lake
Première parution : 2005

 Pour la présente édition :

Editeur : Denoël
Collection : Lunes d'encre
ISBN : 2-207-25594-8

Ce livre est noté   (3/5 pour 1 évaluations)


J'ai lu ce livre et je souhaite donner mon avis
La critique du livre
Lire l'avis des internautes (9 réponses)

Ayant lu déjà quelques

Wilson

, je suis fan et c'est donc avec impatience et avidité que je me suis jeté sur ce pavé de Blind Lake.

Comme tout

Wilson

, cela commence doucement, et c'est à travers les protagonistes, leur vie quotidienne et leurs préoccupations que nous cernons le sujet du livre. Tout cela dans l'ambiance d'une communauté qui sans savoir pourquoi se retrouve enfermée dans une quarantaine inviolable sous peine de mort immédiate.

Wilson

sait raconter et il le prouve encore ici, son roman étant bien construit et l'intrigue se déroulant sans accroc devant nos yeux de lecteur.

Néanmoins, je ressors de cette lecture déçu par un livre qui, du fait même des thématiques mises en avant par

Wilson

, a échoué à m'accrocher.

En effet, l'auteur y parle plus des déboires sentimentaux des uns et des autres entre : la dispute d'un couple divorcé qui se cristallise autour de la garde de la gamine ; les couples qui se font ; les souvenirs douloureux d'un des protagonistes concernant sa défunte soeur ; une grosse crise de nerf d'un autre sur une disparition de sa pâtisserie préférée (un Ding dong, ça ne s'invente pas) ; etc. Et à cause de tout cela

Wilson

passe à côté de ce que j'estime l'essentiel : l'incompréhension entre deux espèces intelligentes due au diktat de la biologie qui conditionne malgré tout nos modes de pensées. Seule une scène d'une quinzaine de page particulièrement intéressante car centrée sur ces thématiques vaudra le détour. Le reste est à oublier.

On est loin ici de la fusion intéressante famille / fantastique des Fils du vent ou des envolées sciences-fictives d'un Darwinia ou d'un Bios.

Un

Wilson

mineur donc, à ne réserver qu'à ses fans, et encore...




Utilisant une technologie quantique qu'ils ne comprennent pas totalement, les scientifiques des complexes de Crossbank et Blind Lake observent des planètes extraterrestres distantes de la Terre de plusieurs dizaines d'années-lumière. À Blind Lake, Minnesota, Marguerite Hauser s'intéresse tout particulièrement à un extraterrestre qu'elle appelle « le Sujet », mais que tout le monde surnomme « le homard », à cause de sa morphologie. Et voilà qu'un jour, personne ne sait pourquoi, le Sujet entreprend un pèlerinage qui pourrait bien lui être fatal. Au même moment, l'armée américaine boucle Blind Lake et instaure une quarantaine qui tourne à la tragédie quand un couple qui tentait de s'échapper en voiture est massacré par des drones de combat. Que se passe-t-il à Blind Lake ?

Après Darwinia et Les Chronolithes, Blind Lake prouve une fois de plus l'immense talent de Robert Charles Wilson.

Robert Charles Wilson est né en Californie et a immigré très tôt au Canada. Ses romans, d'un profond humanisme, lui ont valu de nombreuses récompenses ; Blind Lake a reçu le prix Aurora 2004.





Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (9 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
BIOS   

BIOS

    

Robert Charles Wilson



Cette critique est signée oman
Aucune réponse pour le moment...

Le vaisseau des voyageurs   

Le vaisseau des voyageurs

    

Robert Charles Wilson



Cette critique est signée vda
11 réponses y ont été apportées. Dernier message le 28/01/2007 à 13h14 par traz

Les Chronolithes   

Les Chronolithes

    

Robert Charles Wilson



Cette critique est signée kgb203
15 réponses y ont été apportées. Dernier message le 07/04/2010 à 20h59 par morca

Vortex   

Vortex

    

Robert Charles Wilson



Cette critique est signée Trevize
Aucune réponse pour le moment...

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire