Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
6 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
vda

Inscrit le :
16/02/2006
34 critiques
1514 messages
Consulter le profil de vda
Envoyer un message privé à vda

Le vaisseau des voyageurs

Robert Charles Wilson


Le vaisseau des voyageurs
Traduction : Geneviève Blattmann
Illustration : François Baranger
Titre original : The Harvest
Première parution : 1992

 Pour la présente édition :

Editeur : Gallimard
Collection : Folio SF
ISBN : 2-07-030639-9

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (11 réponses)

Dans ce roman, Robert Charles

Wilson

fait montre d’une écriture fluide et agréable, les évènements s’enchaînent sans heurts, mais…

L’histoire : Après un an de présence visible dans la ciel terrestre, un vaisseau extraterrestre se manifeste auprès des humains. Au cours d’un sommeil prolongé d’une trentaine d’heures, il leur est posé cette interrogation : désirent-ils vivre ? Et chacun, individuellement, avant son réveil confie sa réponse aux envoyés des habitants du vaisseau, ces nanocytes qui ont proliféré dans leur sang jusqu’à provoquer le sommeil en question.
Un sur dix mille seulement refuse la proposition des extraterrestres. Matthew Wheeler, médecin de la petite ville de Buchanan, Oregon, est de ceux-là. Autour de lui, se sont sa fille, ses amis et sa ville qui au fil des jours, des semaines et des mois se révèlent étrangers, moins humains. Les contactés abandonnent ce qui faisait leur vie sur Terre : leur travail, leurs occupations, leurs habitudes. Pendant ce temps, les voyageurs organisent le sauvetage d’une Terre maltraitée jusqu’à l’asphyxie par les activités humaines. Un déchaînement de tempêtes, ouragans et autres cataclysmes naturels provoqués jette le petit groupe des humains de Buchanan hors de la ville, vers l’Ohio où ils seront en sécurité.

Le texte est agréable, enlevé, rapide, mais ces qualités ne peuvent cacher que

Wilson

, selon moi, passe à côté de son sujet.
Il ne nous donne que le point de vue des réfractaires, ne nous narre réellement que la mise en œuvre de leur survie dans un monde totalement abandonné par la grande majorité. Cela à un petit écho de Génocides, mais terriblement affadi, malgré la présence d'un méchant.
De la transformation physique, mais surtout morale et spirituelle des contactés, il ne donne que des bribes indirectes. Il n’évoque jamais le débat qui a lieu entre ces contactés, sur ce qu’ils sont en train de devenir et ce/ux qu’ils laissent derrière eux. La question de l’humanité et du processus d’élévation de celle-ci entre rupture ou acceptation de sa nature humaine est évacuée d’un revers de plume.

La plume est belle, mais en concluant que tout change à tout moment,

Wilson

fait un peu court. Restent un livre divertissant et des personnages qui le plus souvent évitent la caricature.




Il est là, au-dessus d'eux depuis un an, ombre menaçante, sourde et muette. Tous attendent un signe, un message de ses occupants. Vont-ils envahir la Terre, sont-ils bienveillants ou hostiles ? Nul ne le sait. Le vaisseau ne part pas, et les Voyageurs se taisent...
Jusqu'à cette étrange nuit. La nuit du rêve. On apprend alors pourquoi ils sont venus. Ils proposent aux hommes ce que seuls les dieux possèdent : l'éternité. L'éternité... mais à quel prix ?
Il n'y en a qu'un sur dix mille pour s'interroger. Et refuser. Matt Wheeler, par exemple. Qui voit ses collègues, ses amis, et jusqu'à sa propre fille, se transformer en êtres qui ne sont plus tout à fait humains.
Résister ? Mais comment ? Comment sauver l'humanité ?

Né en 1953 en Californie mais vivant aujourd'hui à Vancouver, Robert Charles Wilson s'est imposé comme l'une des têtes de file de la science-fiction canadienne avec des romans tels que Mysterium, BIOS, Darwinia ou Les Chronolites, qui lui ont valu de nombreux prix littéraires.


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (11 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
BIOS   

BIOS

    

Robert Charles Wilson



Cette critique est signée oman
Aucune réponse pour le moment...

Blind Lake   

Blind Lake

    

Robert Charles Wilson



Cette critique est signée Cyril
9 réponses y ont été apportées. Dernier message le 01/01/2007 à 19h17 par mijo

Les Chronolithes   

Les Chronolithes

    

Robert Charles Wilson



Cette critique est signée kgb203
15 réponses y ont été apportées. Dernier message le 07/04/2010 à 20h59 par morca

Vortex   

Vortex

    

Robert Charles Wilson



Cette critique est signée Trevize
Aucune réponse pour le moment...

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire