Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
9 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
25 critiques
4533 messages
Consulter le profil de Jim
Envoyer un message privé à Jim

Thanatopolis

Lucius Shepard


Thanatopolis
Traduction : William Olivier Desmond
Illustration : Pascal Moret
Première parution : juin 1993

 Pour la présente édition :

Editeur : Denoël
Collection : Présence du futur
ISBN : 2-207-30540-6

Ce livre est noté   (4/5 pour 1 évaluations)


J'ai lu ce livre et je souhaite donner mon avis
La critique du livre
Lire l'avis des internautes (11 réponses)

Ce qui frappe d'abord chez Lucius

Shepard

, pour quelqu'un qui le lit pour la première fois, c'est son style.
Dense, ornée de multiples couches s'enrichissant les unes les autres, sa prose se déroule en longues phrases chatoyantes pour embarquer le lecteur dans un univers riche en visions, senteurs et textures.

Ce qui frappe ensuite, c'est l'attachement qu'il porte à creuser la psychologie de ses personnages.
La plupart sont des marginaux, des individus sans place attitrée dans le monde et dans leur propre vie, dont ils sont plus spectateurs qu'acteurs, survivants plutôt que vivants.

Ce qui frappe enfin, c'est la difficulté qu'il y aurait à vouloir classer ses histoires dans un genre précis.
Si les relations entre les personnages et l'importance du contexte social ressortent surtout de la littérature générale, les sujets abordés s'approchent du fantastique revisité par la science-fiction.

Ce recueil comporte quatre longues nouvelles :

Thanatopolis : un zonard new-yorkais entre au service d'un dealer et producteur de rock. A travers ses expérimentations musicales , ce dernier explore les arcanes de la magie noire et parvient à accéder à une version alternative de la Grosse Pomme.
Une variation originale sur le thème des univers parallèles, où

Shepard

nous questionne sur notre relation au Mal.

Frontière : Chako est un jeune Mexicain qui vit à proximité de la "Croûte", barrière énergétique interdisant l'accès aux Etats-Unis.
Par pitié (ou par amour?) d'une jeune Américaine égarée, il devra s'enfoncer dans le désert et affronter ses mirages.
Une road-story haute en couleur dans laquelle transparaît l'amour de l'auteur pour les petites gens d'Amérique latine.

Nomans Land : un îlot désertique au large de la Nouvelle-Angleterre. Deux matelots s'y échouent par une nuit de tempête.
Bientôt, des visions les assaillent; contre-coups du naufrage ou délires de fièvre, pensent-ils. Mais sont-ils vraiment seuls sur cette île? Et que sont ces étranges araignées blanches qui y pullulent?
Le réel est remis en cause dans cette histoire aux accents lovecraftiens.

Capitulation : dans la jungle du Guatemala se rejoue la fable des faibles opprimés par les forts. Mais, ici, l'horreur a gagné un degré en intensité et en sophistication.
Dans un style plus direct, s'adressant parfois directement au lecteur,
Lucius

Shepard

se fait vindicatif pour dénoncer l'exploitation du Tiers-Monde. Contestataire et vivifiant.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Un recueil homogène et de haute tenue.

Shepard

est une voix singulière dans la science-fiction contemporaine. Maintenant qu'il est de nouveau publié en France après une longue absence (voir son recueil Aztechs au Bélial), il serait bien dommage de ne pas l'entendre.




Où le rock and roll apparaît effectivement comme la musique du diable et vous fait passer dans l'enfer d'un New York parallèle...

Où un rideau d'énergie sépare les Etats-Unis du Mexique. Fini l'immigration sauvage. Mais dans l'espace clos de la « Croûte », il y a d'autres moyens d'évasion...

Où une terrible révélation attend deux marins échoués au large des côtes du Massachusetts : la réalité qu'ils connaissent et l'humanité elle-même ne sont peut-être depuis longtemps qu'une illusion entretenue par des araignées mutantes...

Où les pays du Tiers-Monde servent de terrains d'expériences à des manipulateurs sans scrupule...

Où l'auteur du Chasseur de jaguar met son imagination luxuriante au service d'un propos de moraliste.


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (11 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
Le Chasseur de jaguar   

Le Chasseur de jaguar

    

Lucius Shepard



Cette critique est signée Jim
3 réponses y ont été apportées. Dernier message le 17/01/2006 à 11h58 par Lisbei

Zone de feu émeraude   

Zone de feu émeraude

    

Lucius Shepard



Cette critique est signée Jim
5 réponses y ont été apportées. Dernier message le 12/02/2016 à 11h24 par lacroute

Kalimantan   

Kalimantan

    

Lucius Shepard



Cette critique est signée Lisbei
3 réponses y ont été apportées. Dernier message le 03/06/2007 à 09h49 par Jim

Aztechs   

Aztechs

    

Lucius Shepard



Cette critique est signée Maralan
10 réponses y ont été apportées. Dernier message le 14/05/2008 à 21h26 par Jim

Louisiana breakdown   

Louisiana breakdown

    

Lucius Shepard



Cette critique est signée Olivier
12 réponses y ont été apportées. Dernier message le 16/06/2017 à 08h52 par Butch

Sous Des Cieux Etrangers   

Sous Des Cieux Etrangers

    

Lucius Shepard



Cette critique est signée lacroute
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 01/07/2012 à 18h51 par lacroute

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire