Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
55 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
Zaroff

Inscrit le :
08/06/2009
20 critiques
74 messages
Consulter le profil de Zaroff
Envoyer un message privé à Zaroff

Shining, l'enfant lumière

Stephen King


Shining, l'enfant lumière
Traduction : Joan Bernard
Illustration : Gyula Konkoly
Titre original : The Shining
Première parution : 1977

 Pour la présente édition :

Editeur : J'ai lu
Date de parution : mars 1991
ISBN : 2-277-21197-4

Ce livre est noté   (4/5 pour 1 évaluations)


J'ai lu ce livre et je souhaite donner mon avis
La critique du livre
Lire l'avis des internautes (3 réponses)

Mea Culpa ! Je n'avais jamais lu ce roman culte du

King

! Comme beaucoup, je me suis contenté du film et ma curiosité intellectuelle s'est satisfaite de ce vulgaire compromis. Et quelle erreur ! C'est un bouquin hallucinant. 500 pages d'un récit qui se dévore comme la folie dévore le héros Jack Torrance atteint du "mal des blédards".

Torrance est un ancien prof tombé dans une déchéance d'alcoolique. Il dépose depuis des années, sur un manuscrit de pièce de théâtre, toute sa médiocrité et un labeur inutile d'écrivaillon raté. Ses penchants pour la boisson -et la violence envers son fils (celui-ci fait tomber de la bière sur les feuillets de LA PIÈCE et se fait casser le bras par un père fou de haine) et sa femme Winnifred dit "Wendy"- font craindre le pire.
Le divorce n'est pas loin car Jack a perdu son boulot d'enseignant. Normal lorsqu'on frappe un étudiant qui vous a crevé les pneus. La solution ou le retardement de l'échéance du couple est le repli dans les montagnes. Un ami lui fourni un emploi de gardiennage d'hiver dans l'hôtel Overlook, palace de 110 chambres.
Le cuisinier révèle à Danny qu'il possède le Don. Le gamin de cinq ans a des visions d'avenir. Viens ici petit merdeux. Ce séjour forcé lui fait peur. Où te caches-tu petit merdeux ? Son compagnon invisible Tony le met en garde. Jack est ravi de cette solitude. Il va pouvoir enfin se consacrer à LA PIÈCE de toute son âme.

Danny ressent de plus en plus l'oppression des lieux. Il faut dire aussi que le précédent gardien a pété les plombs. Ses deux filles furent massacrées à la hache et il tira sur sa femme avec un fusil de chasse avant de retourner l'arme sur lui. Tu vas recevoir ta raclée, sale garnement.
Danny possède donc le shining, le pouvoir de ressusciter les choses et les évènements passés. Les incidents maléfiques tapis dans l'hôtel vont se réveiller et entraîner Torrance dans une satanée spirale. Pour Wendy, cette retraite forcée est l'occasion de sauver son foyer en péril.
Hélas les mauvaises manies de Jack, insidieuses, menaçantes et paranos vont percer la carapace déjà ébranlée de l'écrivain. Wendy est sous la coupe d'une mère agressive et aigrie tandis que Jack se remémore une enfance rythmée de brutalités d'un père alcoolique et d'une mère déconnectée de la réalité. Un frère sera tué au Vietnam.

Jack commence à entrevoir son père dans des délires psychotiques ; la haine se distille dans tous les pores de Jack. Son cerveau s'embrume de paranoïa destructrice.
Le mal est là.
La fin est purement hallucinante. Au final, pas grand chose à voir avec l'adaptation de Kubrick ! Pas de scène de hache mais un autre ustensile est utilisé pour les joutes hôtelières ! Le côté maléfique de l'emprise de l'hôtel sur Jack est nettement plus accentué dans le roman. Il ne faut pas oublier non plus un aspect primordial du roman : le rôle de la chaudière !

J'oubliais un parallèle important : la similitude du récit avec La Mort Rouge de Poe. Un extrait est cité en préface. Les couleurs sont importantes dans ce roman, ce sont des balises dans la folie destructrice de Torrance.




"Shining, c'est Danny, l'enfant médium dont la seule présence réveille les forces maléfiques d'un palace vide et coupé du monde. C'est là qu'un destin cruel a jeté Danny et ses parents.C'est là que le don de l'enfant va faire surgir des monstres, des fantômes, des corps innommables. Le passé du palace maudit envahit le présent... et veut la mort de Danny. Il est seul entre une mère terrorisée et un père devenu fou... Shining, un film de Stanley Kubrick, un succés sans précédent : « La vague de terreur qui balaya l'Amérique ». Grand Prix du Festival d'Avoriaz."


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (3 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
Cellulaire   

Cellulaire

    

Stephen King



Cette critique est signée stegg
12 réponses y ont été apportées. Dernier message le 14/06/2009 à 10h32 par Zaroff

Marche ou Crève   

Marche ou Crève

    

Stephen King



Cette critique est signée BouquetdeNerfs
14 réponses y ont été apportées. Dernier message le 25/09/2009 à 10h42 par italianstyle

Duma Key   

Duma Key

    

Stephen King



Cette critique est signée Zaroff
Aucune réponse pour le moment...

Rose Madder   

Rose Madder

    

Stephen King



Cette critique est signée Zaroff
Aucune réponse pour le moment...

Le Pistolero   

Le Pistolero

    

Stephen King



Cette critique est signée Zaroff
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 13/06/2009 à 18h25 par Zaroff

Les trois cartes   

Les trois cartes

    

Stephen King



Cette critique est signée Zaroff
Aucune réponse pour le moment...

Terres Perdues   

Terres Perdues

    

Stephen King



Cette critique est signée Zaroff
Aucune réponse pour le moment...

Histoire de Lisey   

Histoire de Lisey

    

Stephen King



Cette critique est signée Zaroff
4 réponses y ont été apportées. Dernier message le 25/09/2009 à 10h57 par italianstyle

Misery   

Misery

    

Stephen King



Cette critique est signée Zaroff
Aucune réponse pour le moment...

Rage   

Rage

    

Stephen King



Cette critique est signée Zaroff
1 réponse y a été apportée. Dernier message le 29/03/2010 à 22h17 par Olivier

Marche ou crève   

Marche ou crève

    

Stephen King



Cette critique est signée Zaroff
6 réponses y ont été apportées. Dernier message le 28/01/2010 à 20h51 par tj

Magie et Cristal   

Magie et Cristal

    

Stephen King



Cette critique est signée Zaroff
2 réponses y ont été apportées. Dernier message le 18/06/2009 à 09h07 par vda

Les loups de la Calla   

Les loups de la Calla

    

Stephen King



Cette critique est signée Zaroff
1 réponse y a été apportée. Dernier message le 18/06/2009 à 08h55 par efelle

Running Man   

Running Man

    

Stephen King



Cette critique est signée Kouakouakouak
5 réponses y ont été apportées. Dernier message le 21/05/2010 à 10h26 par italianstyle

Les Tommyknockers   

Les Tommyknockers

    

Stephen King



Cette critique est signée Gui
1 réponse y a été apportée. Dernier message le 25/08/2011 à 21h13 par BouquetdeNerfs

Nuit noire, étoiles mortes   

Nuit noire, étoiles mortes

    

Stephen King



Cette critique est signée KAAN
3 réponses y ont été apportées. Dernier message le 21/08/2012 à 20h35 par Jim

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire