Cadavres exquis
  Temps futurs : nouvelles
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
58 visiteurs actuellement
  Ecrire : les cadavres exquis
J'ai un mot du docteur
un cadavre exquis proposé par Logan

4 chapitres ont été proposés pour ce cadavre exquis
Réagir
1 commentaire posté


chapitre 1chapitre 2chapitre 3chapitre 4
LoganmorcaIonesolaris


J'ai un mot du docteur

Chapitre 4 proposé par solaris
Ce texte a été déposé le 06/10/2004


     Un escalier de brume déroula ses marches devant Steeve.
«Bon, je monte, on verra bien !»
«Bienvenue, je suis Carlasimorah'nt 9032, mais tu peux m'appeler Carla. Je fais partie intégrante de ce vaisseau et je peux répondre à beaucoup de tes questions, si tu le désires.»
La voix débitait les phrases de façon impersonnelle.
«Un ordinateur de bord, c'est ça ?
- Je trouve le terme quelque peu désuet, mais si ça peut t'aider ! Ces terriens ! Vous êtes un peu arriérés, non ?»
Vexé, Steeve ne répondit pas. Il explora son fumeux moyen de transport sous des commentaires hautains puis s'installa confortablement dans un fauteuil vaporeux.
«Qu'est qu'un docteur qui accorde des mots ?» demanda t-il.
«Ah, ça vole haut comme question, je dois vraiment répondre ?
- Ben oui, c'est pas ton métier ?
- Pff... Je suis une I.A. fonctionnaire intergalactique pour la guilde marchande du sous secteur 9. J'aide même les malheureux primitifs de ton genre à passer l'épreuve d'élévation. Faut de la patience et beaucoup d'abnégation ! On n'est pas loin de l'aide humanitaire dans ce cas précis !
- Ca va... Alors, un docteur, c'est ?...
- Il y a deux solutions majeures : un médecin ou un savant.
- Un mot... ça peut être un professeur de littérature...
- Oui, nous en avons sur beaucoup de planètes, dont 653 millions 982 mille 347 qui se font appeler Docteur. On y va ?»
Il avait le temps cette fois, ça faisait beaucoup et il lui semblait que trop de précipitation n'aiderait pas !
«Laisse-moi réfléchir... et un médecin ?
- Environ 4 milliards.
- Un médecin qui se fait appeler «le docteur» ?
- Bon, écoute... Il y en a pas mal, je te suggère d'aller voir celui que je connais, tu te feras une idée. Ca te va ?»
Steeve s'habituait au ton excédé de Carla, il se dit, qu'après tout, il n'avait rien de mieux à faire pour l'instant. Peut être, en effet, qu'une petite visite médicale lui donnerait des idées.

     Le sault-tyai bondit dans l'atmosphère et s'engagea dans l'espace avec douceur. Halluciné, Steeve restait collé dans son fauteuil sans bouger, mille questions lui traversaient l'esprit, l'atmosphère ? La vitesse ? Le décalage spatio-temporel ? La pesanteur ? La destination ? Carla se contenta de ricaner à ses interrogations... Dépité, il décida de se laisser conduire. Une heure plus tard, le vaisseau atterrissait sur Maltravolate, cinquième planète d'un système dont il n'avait compris ni le nom, ni la situation.

Il descendit devant un cabinet médical rose bonbon dont la forme dodue évoquait une pâtisserie.
«Quelle maison étrange, on dirait une grosse meringue !»
Steeve passa le rideau translucide qui formait l'entrée, il suivit un couloir aux parois décorées de reflets changeants. Intimidé, il s'avança avec prudence et appuya sur un champignon qui semblait être une sonnette.
«Entrez, je vous en prie !»
Un sas s'ouvrit en se repliant mollement.
«Bonjour, vous êtes le docteur ?
- Mais évidemment, voyons, que puis-je faire pour vous ?» L'homme en face de lui ressemblait à un médecin terrien, une blouse blanche, des petites lunettes rondes sur le bout du nez, un stylo dans la poche, tout était conforme à l'idée que l'on pouvait se faire d'un «docteur».
«J'ai besoin que vous m'accordiez un mot.» Steeve, un peu décontenancé, n'avait rien trouvé d'autre à dire.
«Ah, encore un élu ! Et bien, on peut dire que vous êtes nombreux aujourd'hui. Une vraie épidémie ! Ecoutez, pour obtenir un mot, il faut passer un petit examen, vous ne pensez pas ?
- Mais heu... bien sûr, docteur» fit-il en commençant à se déshabiller. Carla ne l'avait sûrement pas amené ici par hasard...
«Suivez-moi !»
Steeve n'eut pas le temps de finir d'enlever ses vêtements, il marcha sur les pas du médecin en caleçon fleuri, dernière mode chez «Brittany's».
Une porte s'ouvrit avec élasticité, curieux, il toucha le drôle de matériau qui la composait : c'était mou.
«Voilà, il y a ici une petite trentaine d'humains venus me demander un mot, vous êtes le dernier. Même si vos planètes sont très différentes, vous devriez vous entendre, j'ai mis une puce traductrice sur chacun de vous. Mais... Où sont vos vêtements ?
- Ha ? Heu... Je vais les chercher.
- Non, non, laissez, ce n'est pas grave !» répondit-il en collant sur la poitrine de son «patient» une boule bleue iridescente.
«Ce n'est pas difficile, il suffit de faire ce qu'on vous demande. Voilà, je vous laisse, passez chercher ce mot dès que vous aurez fini. A tout à l'heure.»

     Dans la grande salle, des hommes et des femmes s'étaient rassemblés par petits groupes et discutaient avec animation. En haut du mur, un message clignotait «SORTEZ DE CE CORPS»
«Oh non, encore une énigme...»
Après un moment de découragement, Steeve tenta de retrouver son calme. Ces gens cherchaient, comme lui, la solution, il fallait s'entraider !
«Bonjour tout le monde, je viens de la Terre et je vais faire le maximum pour vous aider. Heu... voilà...» Un murmure ennuyé répondit à son annonce, gêné, il s'approcha du premier groupe avec le sentiment de déranger.

«C'est très simple, il faut dépasser les limites de notre propre corps ! Un androïde me semble être une solution acceptable dès l'instant où nous y mettons notre âme à l'intérieur. Ainsi nous serons sortis de notre corps.»
La femme qui parlait, s'agitait en proposant les plans compliqués de sa cyber solution.
«Tiens, pourquoi pas ?» se dit il. «Mais je ne sais rien de cette technologie, je vais avoir du mal !»

Le groupe d'à coté était assis les yeux fermés dans un silence absolu.
«Hmmm... Je vois, ils tentent de sortir de leur corps par méditation transcendantale, intéressant...»

«Négocions le niveau supérieur !»
Steeve sursauta, un petit homme plein d'assurance exposait vigoureusement son idée. «Nos planètes ont forcément des richesses à leur vendre, inutile de passer ces tests débiles, il faut marchander ! Proposons leur un marché !»
Cette solution pourrait servir en dernier ressort, il n'y croyait pas beaucoup, mais il verrait bien.

La discussion semblait animée un peu plus loin, il tendit l'oreille et s'immisça discrètement.
«C'est évident, il nous demande de nous entretuer ! Enfin, comment voulez vous sortir d'un corps sans mourir ? C'est une agression manifeste, il faut lever une armée interplanétaire et repousser l'agresseur chez lui !»
Effrayé, Steeve recula rapidement. De toute façon, son estomac gargouillait bruyamment et il aurait dérangé ses agressifs voisins, il valait mieux aller grignoter un petit truc avant de réfléchir à d'autres solutions. «Ventre affamé n'a pas d'oreille...»

Il ouvrit le sas bizarrement mou de la sortie et traversa les couloirs jusqu'au vaisseau nuage.
«Bravo, cher ami ! comment avez vous compris aussi vite que mon cabinet était le corps d'un animal vivant ?
- Hein ? Ah ! docteur, heu... Je...
- Mimine ? Viens donner la papatte à notre premier gagnant !»
La grosse meringue rose remua et sortit une espèce de main gluante vers Steeve ébloui et heureux. «Je suis sorti de ce corps !» reconnut-il.


chapitre 1chapitre 2chapitre 3chapitre 4
LoganmorcaIonesolaris

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire