Cadavres exquis
  Temps futurs : nouvelles
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
18 visiteurs actuellement
  Ecrire : les cadavres exquis
J'ai un mot du docteur
un cadavre exquis proposé par Logan

4 chapitres ont été proposés pour ce cadavre exquis
Réagir
1 commentaire posté


chapitre 1chapitre 2chapitre 3chapitre 4
LoganmorcaIonesolaris


J'ai un mot du docteur

Chapitre 3 proposé par Ione
Ce texte a été déposé le 27/09/2004


     «Putain, faut te secouer Steeve ! T'as 35, non, 30 minutes maintenant pour réagir.
     Soit t'attends le copain de Smith en supposant que ce soit bien un mec du FBI, soit tu trouves une solution d'ici là.
     Allez réfléchis mon gars, réfléchis vite.»

Il se mit à arpenter le salon de long en large en essayant de rassembler ses idées et énuméra en comptant sur ses doigts :

     «Un, pas question d'utiliser Internet. Je ne peux pas prendre ce risque s'il est vrai que nous sommes sur écoute.
     Deux, idem pour le téléphone fixe et le portable.
     Trois, quant au gars qui doit soit-disant m'aider, je le sens pas... si c'est une épreuve portant sur le comportement individuel et que nous avons lamentablement échoué à l'épreuve collective, je dois me la jouer solo.
     Quatre, ch'ui pas dans la merde...»

     Il passa une main fébrile dans ses cheveux bouclés en poussant un soupir de désespoir.
     «Ok, c'est parti, je me casse d'ici. Il faut que je réfléchisse tranquillement à cette maudite phrase et que personne ne me dérange.»

     Il enfila ses baskets, ramassa l'anorak suspendu à l'entrée et sortit en trombe. Son vélo enfourché, Steeve prit la direction qui filait vers la forêt toute proche.

     «Mais qu'est-ce je fais ! Je vais où comme ça ?»
     Tout en formulant cette pensée, une image le frappa comme une évidence.
     «Mais oui ! La clairière. Je vais me poser là-bas un moment et si je ne trouve pas de réponse à l'énigme, ben... je me paume dans les bois.»
     «... Super la solution !» grogna-t-il en faisant la grimace.

     Il pédalait comme un fou et monta le chemin plus vite qu'il ne l'avait jamais fait auparavant. Arrivé à un tournant, il aperçut ce trou de verdure où il avait l'habitude de venir pour faire un break de temps en temps et se vider l'esprit.
     Il s'assit à même le sol recouvert de mousse émeraude et épaisse et pris le temps de regarder les jeux de lumière dansant à travers les arbres.
Comme tout paraissait simple dans la nature et tellement beau !

     Cette vision le calma un peu. Il inspira profondément.
     «Bon et bien nous y sommes» dit-il tout haut comme pour se donner du courage et ancrer ses pensées.
     «Rendez-vous au lieu même où vous vous retrouverez.»

     Il ferma les yeux et sentit les odeurs de la forêt pénétrer en lui.
     «Si j'ai bien suivi, d'autres que moi ont reçu la même énigme. Peut-être bien tout le monde. S'ils ont été sélectionnés au hasard, on peut supposer qu'il y en a partout sur la planète. Donc logiquement, il n'est pas possible que le "rendez-vous" soit le même pour tous les heureux gagnants...»

     Il s'obligea à maîtriser ses pensées.
     «Un lieu ! Un lieu où les gens se retrouvent... mais quel lieu ? Il y en a tellement ! un bar ? un cinéma ? au boulot ?»
     «Non c'est nul, ça peut pas être ça.»
     «Vas-y réfléchis, creuse-toi les méninges !»

     Un oiseau se mit à chanter juste au-dessus de lui, assez proche pour le faire sursauter. C'était un merle amoureux assurément car sa vibrante sérénade détourna un instant les pensées agitées de Steeve.
     Malgré lui il se reprit à admirer cette nature qu'il aimait tant et s'émerveilla de la douceur des éléments. Il inspira de nouveau profondément et faillit s'assommer à une branche basse en sautant sur ses pieds sous le coup d'une révélation soudaine.

     «Mais bien sûr ! Comment n'y ai-je pas pensé plus tôt ? c'est ICI ! Ici même que je me retrouve !»

     Tout à coup sûr de lui mais excité comme jamais, Steeve se carra sur ses deux jambes, droit comme un i, les mains sur les hanches. Il cria de tout son souffle : «Eh les Aliens ! j'ai trouvé ! JE ME TROUVE AU LIEU MEME OU JE ME RETROUVE ET SI C'EST PAS ÇA ALORS ALLEZ VOUS FAIRE F...»

     Il n'eut pas le temps d'achever sa phrase qu'une voix rugit dans son crâne : «Félicitation !»
     Abasourdi, Steeve se plia en deux sous le coup de la surprise en portant les mains à ses oreilles. Les yeux écarquillés, il cherchait d'où pouvait provenir la voix qui reprit plus doucement sur un ton monocorde.

«Bilan de l'épreuve de sélection finale :
- Le temps maximum imparti était de 30' 00'' 00'''
- Le meilleur temps galactique est actuellement de 1' 09'' 03'''
- Le temps réalisé par le candidat humain est de 28' 57'' 32'''
Conséquence : l'épreuve de sélection finale est déclarée réussie
Commentaire : de justesse
Conclusion : vous êtes désormais pour toute l'Humanité celui que l'on nommera l'
Elu»


     Toujours accroupi, Steeve déglutit bruyamment en entendant ce mot. Avant qu'il ait eu le temps d'esquisser le moindre geste, la voix recommença.

«ATTENTION, le message suivant ne sera prononcé qu'une seule et unique fois.
Révélation de la nouvelle épreuve : l'
Elu, pour participer à l'épreuve de l'Elévation doit obtenir que LE DOCTEUR lui accorde UN MOT.
Premier commentaire : pour réaliser cette épreuve, un
Sault-Tyai - moyen de transport minima planétaire et interplanétaire - est à la disposition de l'Elu.
Second commentaire : Pas de temps imparti, seules la victoire ou la destruction de l'Elu peuvent mettre fin à l'épreuve.
Troisième commentaire : Nous rappelons que de cette épreuve dépend l'avenir de l'Humanité.
Ce message a été délivré par Pilouf Hass arbitre galactique pour le sous-secteur 9.
Fin du message.»


     Les mains toujours rivées aux oreilles, Steeve était maintenant à genoux, effondré par ce qu'il venait d'entendre...
     Quelques secondes s'écoulèrent pendant lesquelles Steeve resta immobile, n'osant par faire le moindre mouvement de peur de déclencher une guerre nucléaire ou un truc dans le genre. Plus rien n'aurait pu l'étonner. Finalement, il se releva doucement et regarda autour de lui.

Ce qu'il vit alors le figea sur place.

     Un nuage tout blanc, dodu et moutonneux comme dans les dessins animés de sa jeunesse flottait à 30 centimètres du sol, un peu derrière lui sur sa gauche.

     «Ouah ! mais c'est quoi ça encore !» murmura-t-il mi-inquiet, mi-intrigué.

     «Un Sault-Tyai évidemment». Cette fois, la voix avait surgi du nuage même.

     A peine surpris Steeve s'en approcha.
     «Super ! se dit-il, me voilà avec un nuage qui parle, et je dois trouver un doc pour qu'il me file un mot.»

     Steeve aurait sûrement éclaté de rire devant l'absurdité de la nouvelle situation si elle n'avait pas été aussi grave...


chapitre 1chapitre 2chapitre 3chapitre 4
LoganmorcaIonesolaris

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire