Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
19 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
oman

Inscrit le :
11/02/2005
90 critiques
994 messages
Consulter le profil de oman
Envoyer un message privé à oman

Les dieux eux-mêmes

Isaac Asimov


Les dieux eux-mêmes
Traduction : Jane Fillion, Sylvie Denis
Illustration : Alain Brion
Titre original : the gods themselves
Première parution : 04 décembre 2002

 Pour la présente édition :

Editeur : Gallimard
ISBN : 2070419770

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (5 réponses)

" - Rien à faire ! s’exclama Lamont avec amertume.Je ne suis arrivé à rien.
Son air découragé s’accordait bien avec ses yeux enfoncés dans leurs orbites et son long menton légèrement de travers. Même au meilleur de sa forme, il avait un air découragé. Et il n’était pas au meilleur de sa forme. Son second fiasco plus complet encore que le premier… "


L’histoire :

Sur Terre dans les années 2070, un scientifique, Hallam, découvre " par hasard " le principe de la pompe à électrons, ce qui par son application à l’abondance de l’énergie sur toute la planète et le monde entier vit dans un bonheur relatif. Relatif car la façon d’avoir trouvé ce principe est contesté par Lamont et Denison, car il semblerait que ce principe, dont la source serait un univers parallèle, aurait à long terme, des effets catastrophiques sur notre Univers…

Trois temps trois mouvements.
Ce roman est découpé en trois parties avec des rythmes et des histoires bien différentes : sur Terre, sur …une autre planète et de nouveau sur Terre. Et chacune de ces histoires, quand bien même elles sont liées, apporte à l’histoire globale son explication au tout.
D’une manière générale, le sujet est maîtrisé, la narration moins froide que pour les recueils se rapportant aux robots ou de Trantor, par exemple.

Asimov

a fait un effort particulier pour humaniser ses personnages.
Et j’ai vraiment dévoré la partie sur les intrigues et les manipulations qui ont lieu dans les couloirs des laboratoires scientifiques, les luttes d’influence allant jusqu’aux politiques, et je me suis demandé si

Asimov

s’appuyait en quelque sorte sur du vécu, puisqu’il a trempé dans ce genre de milieu.
La deuxième partie a voulu être pleine de poésie et de détresse, mais personnellement, pour moi, la sauce n’a pas pris et je me suis assez ennuyé. Sans en dévoiler trop, je diaris que les entités décrites sont assez originales.
Enfin, la dernière partie manquait de rythme et j’ai retrouvé les défauts de certains romans d’

Asimov

, à savoir : la lenteur de l’intrigue.

Scientifique…mais pas trop.
Malgré ces légers défauts,

Asimov

nous explique certains principes physiques et énergétiques somme toute savoureux, et comme beaucoup de romans hard-science, celui ci ne déroge pas à la règle qu’il faut avoir quelques notions de physique élémentaires pour accrocher à ce roman.

Pour résumer, un bon roman d’

Asimov

, qui ne méritait peut-être pas les prix Locus et Hugo, pour les inconditionnels de cet auteur et de hard-science.

Extraits :

" Quoi qu’il en soit, voici la version officielle, ce que déclara Hallam :" Messieurs, je m’aperçois que nous n’arrivons à rien. Je vais donc vous faire une suggestion qui est peut-être absurde, mais certainement moins que tout ce que j’ai entendu jusqu’ici. Nous nous trouvons en face d’un corps, le plutonium 186, qui ne peut pas exister, et encore moins à l’état d’élément momentanément stable, selon les lois naturelles qui régissent l’Univers. Il s’ensuit donc que, puisqu’il existe indubitablement, qu’il a existé au début en tant qu’élément stable, il a donc dû exister, au moins initialement, dans un lieu, à une époque ou dans des circonstances où les lois naturelles de l’Univers étaient différentes de ce qu’elles sont ici. En un mot comme en cent, le corps que nous étudions n’a pas pris naissance dans notre Univers, mais dans un autre – un Univers alternatif, un Univers parallèle – appelez le comme vous voudrez. "

" La force nucléaire forte explique de manière si évidente les différences entre notre Univers et le para-Univers que nous n’avons pas étudié jusqu’ici. Mais il n’y a pas qu’une force, il y en a quatre ; la force forte, la force faible, la force électromagnétique, et la gravitation, dont les taux d’intensité sont les suivants : 130 ; 1 ; 1010 ; 1042. "




En 2070, la Terre vit dans la prospérité et le bonheur grâce à la Pompe à Electrons, qui fournit une énergie illimitée et gratuite. Mais le jeune physicien lamont découvre que la merveilleuse invention de Hallam est en fait celle des Para-Hommes qui, beaucoup plus intelligents que les Terriens, ont suggestionné ces derniers depuis le Para-Univers. Et plus grave, que la Pompe est à plus ou moins brève échéance une menace pour l'Univers et le Para-Univers. Lamont n'étant pas parvenu à se faire entendre, un radiochimiste rallié à ses vues se retire sur la Lune pour tenter de convaincre les Lunarites que la Pompe est une calamité à laquelle il faut trouver une parade de toute urgence...


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (5 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
Flûte, Flûte et Flûtes !   

Flûte, Flûte et Flûtes !

    

Isaac Asimov



Cette critique est signée Trevize
Aucune réponse pour le moment...

Les cavernes d'acier   

Les cavernes d'acier

    

Isaac Asimov



Cette critique est signée Gracie
22 réponses y ont été apportées. Dernier message le 30/07/2016 à 12h48 par Jim

Face aux feux du soleil   

Face aux feux du soleil

    

Isaac Asimov



Cette critique est signée Gracie
3 réponses y ont été apportées. Dernier message le 23/10/2007 à 13h52 par PETRVS

Les robots de l'aube   

Les robots de l'aube

    

Isaac Asimov



Cette critique est signée Gracie
6 réponses y ont été apportées. Dernier message le 14/09/2007 à 16h19 par Gui

Les Robots et l'Empire   

Les Robots et l'Empire

    

Isaac Asimov



Cette critique est signée Mathieu
19 réponses y ont été apportées. Dernier message le 18/08/2010 à 00h02 par dragonet70

La Fin de l'éternité   

La Fin de l'éternité

    

Isaac Asimov



Cette critique est signée Gui
7 réponses y ont été apportées. Dernier message le 01/10/2010 à 11h59 par Gutboy

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire