Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
10 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
122 critiques
7447 messages
Consulter le profil de Olivier
Envoyer un message privé à Olivier

L.G.M.

Roland C. Wagner


L.G.M.
Illustration : Philippe Gady
Première parution : 2006

 Pour la présente édition :

Editeur : Le Bélial'

La critique du livre
Lire l'avis des internautes (5 réponses)

La jolie couverture laisse penser à du

WAGNER

en pleine forme, question délire (et il faut dire qu'en la matière, l'auteur sait exceller), supposition confirmée par la 4e couverture, qui évoque le nom de Fredric BROWN.
Si la référence à "Martiens, go home !" est évidente, autant dire tout de suite que le livre est loin de s'y limiter, et heureusement. On y parle aussi uchronie (il faut dire que Jello BIAFFRA gouverneur de la Californie reste -hélas- du domaine de l'uchronie), physique quantique et drogues sur fond de rock et de martien lubrique, avec en sus un petit hommage à Jimmy GUIEU (1), que je laisse à chacun le soin de découvrir. Ainsi que de nombreux et joyeux pastiches placés sous le signe de Mars, via les citations qui ouvrent la plupart des chapitres.
Mais commençons par le commencement : une sonde US a photographié en 1967 un petit homme vert tirant la langue. La vie existe donc sur Mars ! Dès lors va se développer à travers le monde un mouvement assez proche des hippies, les Verts, qui vénèrent le martien, refusent la violence et la société de consommation, mais acceptent sans problème l'amour libre. Ce qui n'est d'ailleurs pas pour déplaire à l'ambassadeur de Mars, qui en profite allègrement, en bête de sexe qu'il est, pour s'envoyer en l'air en compagnie de plusieurs représentantes de la gente féminine. Oui mais voilà, il se trouve que l'ambassadeur est victime d'un enlèvement, tandis qu'un agent secret français était sur ses traces, dans une communauté verte. On pense au KGB, services secrets d'une URSS en voie de semi-démocratisation, sous la férule de GORBATCHEV, prise entre l'héritage du passé totalitaire et la volonté de démocratisation pour l'ancrer en Europe. Car il faut bien le dire, les USA ne sont pas au mieux. Le fils d'un ancien président, devenu lui-même président, Petit Buisson, a un peu tendance à se conduire en fasciste, et n'est vraiment pas à un coup tordu ou à un conflit prêt. Plusieurs Etats ne l'entendant pas de cette oreille ont donc fait sécession. Serait-ce donc la CIA qui aurait fait le coup ?
Voilà le contexte et le début de l'intrigue, qui va aller à toute berzingue de rebondissements en surprises et autres inventions délirantes, comme autant d'hommages à la sf, où l'humour sait faire la part belle à la politique, sans verser dans les excès de la sf politique des années 70.

Ce roman est au final un véritable condensé de Roland C.

WAGNER

: idées généreuses, délire maîtrisé et jubilatoire, intrigue construite avec intelligence, écriture alerte et connaissance encyclopédique de la sf et du rock, le tout, rappelons le sur fond de physique quantique, font de ce roman un excellent

WAGNER

, idéal pour qui veut découvrir l'auteur, et incontournable pour tous ses fans. Indispensable donc, tout simplement.




(1) Authentique.




Sexe, drogues, physique quantique & rock'n'roll !

18 juin 1967, le monde retient son souffle : Arès-1 vient de toucher le sol martien dans la région de Chrysia Planitia.
Si l'atterrissage est brutal, la sonde américaine a le temps de transmettre un unique cliché. Sur la photo, première représentation in situ d'un monde extraterrestre : le gros plan d'un Petit Homme vert tirant la langue à l'objectif...
La nouvelle fait l'effet d'une bombe : l'humanité n'est plus seule dans l'univers !
Trente ans plus tard, en pleine guerre froide devenue brûlante, alors que le bloc Est affirme sa suprématie mondiale, que les états-Unis se balkanisent et foncent droit dans le mur de la dictature sous la houlette du Petit Buisson, leur président sortant, Mars envoie un ambassadeur. Le monde entier s'arrache immédiatement cet hôte de marque, mais ce dernier disparaît.
Enlèvement politique ? Assassinat ? Quel épouvantable complot se trame derrière tout ça ? Pour la DGSE, qui enquête sur la disparition du Martien, la concurrence est rude, pour le moins...
Entre uchronie débridée, récit d'espionnage, pamphlet politique acerbe et hommage assumé au Martiens, go home ! de Fredric Brown, L.G.M. s'impose avant tout comme un roman jubilatoire truffé de références en tous genres.

Filant tout droit vers ses quarante-six printemps, Roland C. Wagner est l'auteur d'une cinquantaine de romans et de pas loin de cent nouvelles. Saluée par le Grand Prix de l'Imaginaire (en 1999) et six prix Rosny Aîné, son œuvre s'articule entre ses Futurs Mystères de Paris (bientôt neuf volumes parus), ses planet opera colorés dans la pure tradition de Jack Vance (Le Temps du voyage], et ses textes de prospective plus proches de nous, souvent hilarants, toujours mordants, jamais neutres mais libérés du cynisme et de la morosité ambiante (La Saison de la sorcière). Une troisième veine dans laquelle s'inscrit clairement L.G.M.


Vous aimez ce livre ou cette critique ? Faites-en part à vos amis !   
  



Lire l'avis des internautes (5 réponses)

Peut-être aimerez-vous aussi ces livres du même auteur ?
La saison de la sorcière   

La saison de la sorcière

    

Roland C. Wagner



Cette critique est signée zomver
31 réponses y ont été apportées. Dernier message le 08/02/2010 à 12h00 par machin

La balle du néant   

La balle du néant

    

Roland C. Wagner



Cette critique est signée Gracie
16 réponses y ont été apportées. Dernier message le 12/07/2006 à 07h18 par rotko

Pax Americana   

Pax Americana

    

Roland C. Wagner



Cette critique est signée Lo
4 réponses y ont été apportées. Dernier message le 01/07/2006 à 12h28 par oman

La Balle du Néant   

La Balle du Néant

    

Roland C. Wagner



Cette critique est signée Trevize
20 réponses y ont été apportées. Dernier message le 16/02/2008 à 06h34 par Gutboy

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire