Forum SF
  Critiques
  Critiques BD
  A propos du site
  L'Atelier
  Remue-méninges
    Le bistrot
    Annonces (une dédicace ? vous venez de publier un livre ?)
Pseudo :
Passe :
  Pas encore enregistré ?
  Mot de passe oublié ?
14 visiteurs actuellement
  Les forums de Culture SF
Melgranejo

Inscrit le :
29/06/2018
4 messages
 

La ville parfaite du futur

23/04/2020 à 10h27 
Bonjour,
dans le cadre de mon travail (je suis prof de français), je suis à la recherche d'une description d'une ville futuriste idéale.J'ai lu sur le net que la SF des années cinquante proposait une vision utopique de la ville, mais je crains que ma culture sf soit insuffisante pour que cette référence fasse sens pour moi. Je ne suis pas contre des références plus contemporaines ( ville écologique par exemple), mais il me semble que la littérature et le cinéma actuels ont ressassé le thème de la ville - Léviathan jusqu'à en faire un lieu commun.
Voici les auteurs dont j'ai lu au moins un livre et chez lesquels je n'ai pas trouvé mon bonheur:
- Wells
- Rosny aîné
- Asimov
- Huxley
- Heinlein
- Barjavel
- Ballard
- K.Dick
- Clark
- Poul Anderson
- Scott Card
- Herbert
- Dan Simmons

J'ai déjà retenu 4 extraits (Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques, Les cavernes d'acier, Ravage, Le monde englouti / Sécheresse) figurant les dérives possibles de nos sociétés actuelles, mais j'aurais aimé pouvoir les mettre en contraste avec une vision plus optimiste: la ville comme incarnation des bienfaits du progrès scientifique par exemple ( et mettre cette vision positiviste en relief par rapport à d'autres visions plus anciennes de la ville parfaite: la Jérusalem céleste, la cité de la renaissance...).
Auriez-vous des romans ou des nouvelles à me conseiller ?
Merci.
   Consulter le profil de Melgranejo  Envoyer un message privé à Melgranejo  
  Ajouter ce sujet à mes favoris Culture SF
   Répondre   |   page 1 / 1   |  
Jim

Inscrit le :
17/08/2005
4602 messages
RE : La ville parfaite du futur 23/04/2020 à 12h34  
Bonjour Melgranejo,

Difficile de trouver des utopies qui durent dans la sf : pour des raisons de dramaturgie, 'faut que ça tourne mal, et pas qu'un peu !

Il y a peut-être quelque chose à chercher du côté du roman de R.A.Lafferty, Le maître du passé (1968) (je ne l'ai pas lu) :

"Astrobe, la planète dorée, est la dernière chance de l'humanité. La Terre, dont les hommes n'ont pas su faire un monde habitable, n'est désormais plus qu'une idée lointaine, un souvenir vague, une banlieue désertée. Sur Astrobe, au contraire, la société parfaite a enfin été réalisée. La liberté de chacun y coïncide avec le bonheur de tous. Pourtant...
... Pourtant, de plus en plus nombreux sont ceux qui choisissent d'en finir avec la vie dans les cabines terminales mises à leur disposition, au hasard des rues. Chaque jour, des milliers de gens quittent les Villes Dorées pour s'exiler dans le Barrio sauvage et dans l'immonde cité de Cathead où les rats dévorent les morts et s'en prennent aux vivants.
Le rêve astrobéen va-t-il échouer ? Incapables de répondre à cette question, les cerveaux de cette société idéale décident de faire appel au Maître du Passé, l'auteur de l'Utopie, Thomas More lui-même
."

Et si l'utopie y est amère, je ne peux m'empêcher de penser à Silverberg et Les monades urbaines (1971) : des milliards d'êtres humains confinés dans des immeubles, alimentés grâce à de vastes terres agricoles ; ça évoque quelque chose du temps présent. ^^
Signature de Jim "Je déteste les discussions, elles vous font parfois changer d'avis."
dernière édition : 23/04/2020 à 12h39   Consulter le profil de Jim  Envoyer un message privé à Jim  
morca

Inscrit le :
27/04/2004
5537 messages
RE : La ville parfaite du futur 23/04/2020 à 12h46  

Citation :

Difficile de trouver des utopies qui durent dans la sf : pour des raisons de dramaturgie, 'faut que ça tourne mal, et pas qu'un peu !

exactement ce que j'allais dire. Notre intervenant étant prof de français cela ne l'étonnera guère. J'ai un souvenir flou d'une lecture de jeunesse : il s'agissait d'un recueil de nouvelles de lovecraft et dans mon souvenir, il y a avait un texte décrivant une utopie (et sans doute une ville, au moins un lieu), mais vraiment utopique justement : aucun drame. Je me souviens m'être d'ailleurs fait chier comme un rat mort et laissé assez interloqué. Ceci m'est toujours resté en mémoire comme une énigme et une interrogation : pourquoi est-on incapable de s'intéresser à un texte sans drame ^^. Cela me semblait lié à une malédiction de nature, mais fi ! Ai-je rêvé, ma mémoire me joue-t-elle des tours (ça fait bien 35 ans), ou ceci va-t-il éclairer un csfiste qui apportera une réponse dans le sujet ?


Citation :

Les monades urbaines (1971)

J'aurai dit pareil aussi si j'avais osé (vu que ma mémoire)... je ne sais si je peux avancer Paris au XX° de Verne, car dans la première partie, il y a description d'une ville de 1960 ultra-moderne (pour Verne ^^). Mais évidemment rappelons l'idée : le capitalisme outrancier et la technologie maîtresse ont forgé un monde sublime mais infernal pour les artistes et poètes. Le héros, de cette catégorie, tente d'y survivre. Il finira par se suicider (après tout, peut-être est-ce lui qui ne supportait pas l'utopie ^^). Ce texte a son compagnon, un discours, "La Ville Idéale", qui décrit un Amiens de l'an 2000. (ah, oui, ce texte est écrit avec un vieux boudin, ou une enclume rouillée...)

Et je voulais dire autre chose, mais.... ou, ça s'arrange pas hein ^^ !
Signature de morca C'est pas vrai, je ne suis pas misanthrope. La preuve, j'ai des amis humains.
dernière édition : 23/04/2020 à 13h17   Consulter le profil de morca  Envoyer un message privé à morca  Visiter le site de morca  
morca

Inscrit le :
27/04/2004
5537 messages
RE : La ville parfaite du futur 23/04/2020 à 13h12  
Ah oui, pinaise, Le Prolétaire Volant de Maïakovski, dont je citais d'ailleurs des extraits ici :
http://www.culture-sf.com/forum/La-poesie-SF-21429-3
La partie SF et Utopique commence à partir de "Ce Qui Sera", bien sûr !

les notes de lectures des csfistes :
monades urbaines
Paris au XX
Signature de morca C'est pas vrai, je ne suis pas misanthrope. La preuve, j'ai des amis humains.
dernière édition : 23/04/2020 à 13h21   Consulter le profil de morca  Envoyer un message privé à morca  Visiter le site de morca  
LeGaidol

Inscrit le :
12/05/2005
3002 messages
RE : La ville parfaite du futur 23/04/2020 à 14h07  
   Consulter le profil de LeGaidol  Envoyer un message privé à LeGaidol  
tj

Inscrit le :
20/06/2007
2309 messages
RE : La ville parfaite du futur 23/04/2020 à 15h35  
Hmmm La cite et les astres de Clarke ? ( mais lu il y a longtemps )
   Consulter le profil de tj  Envoyer un message privé à tj  
morca

Inscrit le :
27/04/2004
5537 messages
RE : La ville parfaite du futur 23/04/2020 à 16h40  

Citation :

Ah oui, pinaise, Le Prolétaire Volant de Maïakovski,

oh la vache, dans Ville Utopique, j'ai oublié Ville !!!!



dsl.......
Signature de morca C'est pas vrai, je ne suis pas misanthrope. La preuve, j'ai des amis humains.
   Consulter le profil de morca  Envoyer un message privé à morca  Visiter le site de morca  
Melgranejo

Inscrit le :
29/06/2018
4 messages
RE : La ville parfaite du futur 24/04/2020 à 13h25  
Merci pour vos réponses. Je vais d'ailleurs acheter le livre Station Metropolis, merci pour la référence. Pour les autres livres, je vais les commander mais je n'ai pas trouvé de pdf.

Pour répondre à quelques remarques et clarifier mon propos.

Le bonheur, dont la ville parfaite est une des interprétations , figure dans de nombreux récits, et pas seulement mythologiques.

Cela peut être le point de départ du récit:
- Adam et Eve avant la chute
- la vie de Bilbon ou de Frodon avant leur départ

Voire le point d'arrivée:
-au XVIème siècle par exemple, dans un contexte de guerres civiles plus violentes que ce qui se passe en Syrie et en Irak, le genre littéraire le plus populaire était la pastorale, qui raconte les tourments de l'amour de personnages qui évoluent dans un monde rural idéalisé, et qui finissent par triompher des malentendus

Rarement le coeur du récit:
-Utopia de Moore

Ou un contrepoint:
-chez Tolkien, le bonheur parfait, au sens chrétien de béatitude, est incarné à plusieurs reprises, dans le Silmarion en particulier, par le mode de vie des elfes , et cela crée un contraste avec ce qui se passe dans les royaumes du mal: Utumno, Angband,Mordor

Mon problème c'est que hormis pour les Cités végétales de Schuiten, je n'arrive pas à trouver un équivalent de la cité idéale dans la SF (la fantaisie n'est pas au programme pour cette séquence sur la ville) qui ne soit pas satirique (comme chez Huxley par exemple) et qui offre un vrai modèle (possible) pour l'avenir.

Ce que je recherche à travers cette séquence, c'est de permettre aux élèves de réfléchir sur:

1) les travers de nos sociétés que le progrès scientifique ne résout pas ou amplifie :
- la ségrégation sociale: Ravages et Elysium
- le risque nucléaire: Les androïdes rêvent-ils...
- le réchauffement climatique: Le monde englouti / Sécheresse
- plus globalement le fondement de la pensée humaniste: le dualisme homme / nature et le rêve de s'affranchir de la nature: les cavernes d'acier

2) le monde meilleur qu'à partir de nos problème actuels, nous pouvons-nous envisager
Cette partie me semble importante car beaucoup de jeunes baignent dans les récits dystopiques.

D'où ma question initale, et je remercie tout le monde pour les réponses.
   Consulter le profil de Melgranejo  Envoyer un message privé à Melgranejo  
Olivier

Inscrit le :
02/09/2004
7274 messages
RE : La ville parfaite du futur 24/04/2020 à 16h06  
Dans les utopies, il y a La cité du soleil de Campanella, évoquée par Ugo Bellagamba.
C’est bien moi s chiant à lire que More.

Chez les Russes, il y a une certaine forme d’utopie avec Nous de Zamiatine, qui rappelle Silverberg.
L’utopie y vire en effet au cauchemar.

J’ai d’ailleurs l’impression que la sf est bien plus dys qu’utopique (Soleil vert sur la surpopulation, où il n’est pas question d’alimentation ; la Trilogie de béton de Ballard avec ses variations grinçantes).
Signature de Olivier "Un monde nouveau va naître, un monde dans lequel il n'aura pas sa place. Il est trop clairvoyant pour lutter contre lui ; mais il ne feindra pas de l'aimer." George Orwell
   Consulter le profil de Olivier  Envoyer un message privé à Olivier  Visiter le site de Olivier  
Butch

Inscrit le :
29/09/2012
502 messages
RE : La ville parfaite du futur 24/04/2020 à 18h26  
Dans le champ lexical, on pourrait citer:
Villes Nomades de James Blish
Héliopolis d'Ernst Junger
Le monde Invertit de Chistopher Priest

Mais les cités décrite, bien que centrales dans les romans, sont plus des allégories que des exemples urbains.
Signature de Butch Quand les vents sont porteurs, même les dindons volent.
   Consulter le profil de Butch  Envoyer un message privé à Butch  
soleilvert

Inscrit le :
28/02/2005
495 messages
RE : La ville parfaite du futur 24/04/2020 à 21h04  

Citation :

J’ai d’ailleurs l’impression que la sf est bien plus dys qu’utopique

oui, la ville futuriste idéale n'existe pas en SF. Chez Simak les villes sont désertées.
Peut être la Providence de Lovecraft.
En fantasy par contre vous trouverez votre bonheur
Signature de soleilvert blog : La sortie est au fond du web
dernière édition : 24/04/2020 à 21h06   Consulter le profil de soleilvert  Envoyer un message privé à soleilvert  Visiter le site de soleilvert  
   Répondre  |   page 1 / 1   |  

Science-fiction

, fantastique, fantasy : Culture SF, toutes les littératures de l'imaginaire

© Culture SF 2003 / 2014 - Conception et réalisation : Aurélien Knockaert - Mise à jour : 08 juin 2014

nos autres sites : APIE People : rencontres surdoués - Traces d'Histoire